terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

 

Comment est née l’association Terre des Jeunes ? Quel est votre rôle ?

Les premières années, j’étais encore à Paris. Depuis novembre 2015, je vis au Salvador pour consacrer tout mon temps à nos projets. Je suis bénévole, je vis du travail de Brigitte, mon épouse, salvadorienne. Victoria, cooopératrice, est Responsable de projet et salariée à mi-temps, mais elle en fait beaucoup plus !

Par exemple, nous avons en charge trois filles de 5, 9 et 12 ans qui vivaient dans la rue avec leurs parents alcooliques. La maman a eu sa première fille à 14 ans, c’est très courant ! Nous avons pris en charge leur désintoxication dans deux centres différents et l’hébergement des enfants chez une tante, ainsi que la scolarisation et le suivi par un éducateur.

« La maman a eu sa première fille à 14 ans, c’est très courant ! »

terre des jeunes 002 terre des jeunes 003

 

Quel est le cœur de votre projet ?

Terre des jeunes 

L’association Terre des Jeunes veut protéger et promouvoir les droits des enfants et des jeunes qui vivent ou travaillent dans la rue de San Salvador. Elle a été créée en France pour des facilités juridiques.

Pour adresser vos dons :
Fondation Don Bosco – « Terre des Jeunes ».

L'association : terredesjeunes.wordpress.com 

Nous travaillons autour de trois droits : la santé, l’éducation, et l’identité. Le droit à la santé permet d’approcher et « d’accrocher ». Ce sont les premières étapes de l’ accompagnement des jeunes. La santé, parce que en raison de leur apparence on leur refuse l’accès aux Centres hospitaliers publics. Nous avons mis en place un partenariat avec une clinique privée qui nous permet de passer rapidement et gratuitement avec les enfants.

Beaucoup n’ont pas d’identité ! Sans acte de naissance, ils ne peuvent faire valoir aucun droit ! Ni l’école, ni l’hôpital, ni travail déclaré et protégé. Ils ne peuvent se défendre des violences subies ... Nous avons réussi à trouver des avocats qui nous aident. Les démarches sont longues et coûteuses.

« Beaucoup n’ont pas d’identité ! Sans acte de naissance,
ils ne peuvent faire valoir aucun droit ! »

Enfin, nous tâchons de sensibiliser la population au droit à l’éducation. Nous orientons les enfants vers des écoles publiques. Pour les plus âgés qui sniffent de la colle et ne peuvent se plier à un horaire, nous mettons en place des activités d’éducation par le jeu et une école d’alphabétisation avec des horaires souples. Cette école est située en face d’un poste de police, en territoire neutre, un espace qui n’appartient à aucun des gangs qui se partagent les quartiers.

Quel est le contexte de violence dans lequel vous travaillez ?

 Conseil des droits de l'homme de l’ONU

En Septembre 2016, Simon-Pierre a participé à un panel d’échanges sur « les jeunes et les droits de l’Homme » lors de la 33e session du Conseil des droits de l'homme de l’ONU à Genève. Il a décrit la situation des droits des enfants à El Salvador et proposé des recommandations aux représentants des Nations-Unies. Il était soutenu par deux associations salésiennes accréditées auprès de l’ONU.

Le Salvador est un des pays les plus violents au monde, alors qu’il n’est pas en guerre ! Les fameuses « maras », sur lesquelles il y a de plus en plus de reportages, sont nées au Salvador et sont devenues des gangs transnationaux. Le Guatemala, le Honduras et El Salvador forment ce que nous appelons « le triangle de la mort ».

 

« La rue est un espace hors la loi. »

La violence n’est pas seulement celle des gangs, elle est généralisée. Pour les chauffeurs, les piétons n’existent pas, c’est la loi du plus fort ! Combien de gavroches fauchés ou blessés sans que personne ne réagisse. Un conducteur a tiré trois balles sur un laveur de vitres qui avait cassé son rétroviseur : il est parti tranquille !

La rue est un espace hors la loi. Il nous est arrivé de nous retrouver là où il ne faut pas, et de recevoir des menaces de mort, ou de devoir annuler des activités. Pourtant, nous ne nous sentons jamais autant en sécurité dans la rue que quand nous sommes avec les enfants : ils ont une capacité incroyable à protéger ceux qu’ils apprécient !

De quoi avez-vous besoin pour que le projet se développe ?

terre des jeunes 001 Il faut davantage d’éducateurs salariés pour répondre aux besoins de nombreux jeunes. D’autant plus que la rue évolue d’un jour à l’autre, elle est imprévisible, et si nous ne sommes pas présents au bon moment, des occasions d’accompagnement se perdent.

 


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Maisons Don Bosco

    • Des collégiens sur la route… des migrants !

      jeu migrants 02 Cet après-midi du jeudi 16 novembre 2017 les élèves de 4e du collège Bon-Accueil ont participé à une animation qui avait pour but de sensibiliser les jeunes aux problématiques des migrations internationales et d’en comprendre les enjeux. La sensibilisation s’est déroulée en trois temps : une introduction en classe sur les différents types de migrations et le partage de témoignages de mineurs non accompagnés, une mise en situation, sous forme de grand jeu puis une relecture du ressenti et des savoirs abordés à la suite de cette expérience.

      Lire la suite

    • Découvrez le nouveau site : www.oxyjeunes.net

      oxyjeune Animer un veillée spirituelle, préparer un temps d’animation, proposer un tournoi sportif… autant d’activités, pour enfants, jeunes et familles, disponibles sur le site www.oxyjeunes.net, à télécharger…. sans modération ! Le père Xavier Ernst et sœur Anne Orcel, délégués à la pastorale des jeunes, expliquent pourquoi ils ont voulu créer un nouveau site, dédié à la Pastorale.

      Lire la suite

    • « Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

      ressins reussir sa vie 01 Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

      Lire la suite

    • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

      secouristes de la paix 01 Une vingtaine de jeunes de secondes du réseau des établissements scolaires Don Bosco de France et de Belgique ont suivi la formation « Secouriste pour la paix ». Cette session a eu lieu du 22 au 27 octobre, à Nice. Animée par Myriam Maréchal accompagnée de formateurs de l’IFHIM* en collaboration avec le Valdocco Nice. L’objectif ? Apprendre à se découvrir pour avoir un meilleur engagement dans les projets.

      Lire la suite

    • Le Lycée Costa de Beauregard en visite à Turin

      chambery turin 01 Chaque année le lycée Costa de Beauregard organise un voyage à Turin pour permettre au personnel enseignant et administratif de découvrir Don Bosco. Le Père Paul Ripaud se fait le guide de ces voyages. Une aventure magnifique pour les jeunes lycéens.

      Lire la suite

    • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ? Comment ne pas se contredire ?

      reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

      Lire la suite

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite