Fette-Don-Bosco-Lille 1012Tout commence dans un coin de salle à coté de l'école. Don Bosco est malade, il a perdu ses couleurs, Maman Marguerite et le médecin veillent, mais Elixir et purges, n'y font rien. Heureusement les enfants sont là et près à mettre le paquet et rendre les couleurs au pauvre malade.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fette-Don-Bosco-Lille 1004Gaëtan, animateurLe lendemain ils sont une cinquantaine à vouloir relever le défi. Ce ne sont pas des couleurs qui s'excluent mais des couleurs qui se marient ensemble pour faire un bel arc en ciel. Avec les enfants, une trentaine d'ados et de grands jeunes apportent leur contribution pour des ateliers divers (danse, cirque, chants, peinture sur vitrail, …) Et même une quinzaine de parents restent pour échanger sur l'étrenne [ndlr : thème d'année] remise par le Recteur Majeur.

La fin de l'après midi, un message de Don Bosco témoigne de sa joie de pouvoir reprendre sa course au milieu de monde. A 18h, une belle assemblée se retrouve pour "tout réunir dans le Christ". Le soir, c'est autour d'une tartiflette de 150 personnes que nous continuons à chanter !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fette-Don-Bosco-Lille 1001Jeux de lumièreFette-Don-Bosco-Lille 1002Les enfants expliquent le dessin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fette-Don-Bosco-Lille 1003 Fette-Don-Bosco-Lille 1005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fette-Don-Bosco-Lille 1006L'orchestre pendant la messeFette-Don-Bosco-Lille 1007Le père Pierre Chopin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fette-Don-Bosco-Lille 1008 Fette-Don-Bosco-Lille 1009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fette-Don-Bosco-Lille 1010Les pères Pascal Harmel, curé, et Pierre ChopinFette-Don-Bosco-Lille 1011"Don Bosco"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fette-Don-Bosco-Lille 1013Danse après la tarifletteFette-Don-Bosco-Lille 1014Les couleurs pour faire un monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

Tu m’as suivi, cette semaine ? Je te proposais un itinéraire de la terre vers le ciel… Don Bosco ne faisait-il pas cela, à longueur de temps, auprès de ses jeunes : leur indiquer le ciel ? Il avait parcouru l’itinéraire pour lui-même et ne cessait de rêver et de se tuer à y entrainer ses jeunes, tous les jeunes, surtout les plus pauvres, les plus exposés, les plus fragiles, les plus blessés…

En partant de ce monde qu’il avait tant aimé pour « aller au ciel », il disait à tous ses jeunes : « Je vous attends en paradis ».

Qu’il nous aide tous, tous les jours, à marcher, ensemble, avec joie, sur ce chemin. C’est ce à quoi nous sommes tous promis. Bonne route !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...