Giel-USA001Pour la quatrième édition, 13 élèves de terminale du lycée Giel Don Bosco s'envoleront pour un séjour linguistique et culturel de 12 jours à Los Angeles au mois de mars prochain.

 

 

 

 

Les organisateurs Annie Szubert , professeur d'anglais et Alain Pouliquen, professeur d'économie, piloteront ce projet sur lequel certains jeunes très motivés travaillent depuis la classe de seconde. Nicolas, élève de terminale bac pro, a financé 75% de son séjour grâce à des actions ponctuelles de vente de chocolats ou de fleurs. En effet, l'organisation et le financement de ce séjour requiert beaucoup d'investissement ainsi qu'une excellente connaissance du terrain : « rien ne peut être laissé au hasard lorsque l'on emmène des élèves si loin » précisent les organisateurs.

 


Sur place les élèves occuperont une maison louée pour eux au bord du Pacifique et devront s'organiser pour les achats, la cuisine, ou toutes les tâches ménagères. Cet aspect de la vie quotidienne favorise une grande autonomie.
Le voyage de l'année dernière avait permis de tisser des liens avec l'école Don Bosco Technical Institute et renforcer les partenariats existants avec les entreprises locales.
A noter que deux élèves de terminale maintenance moto avaient pu effectuer un stage de 8 semaines à Los Angeles, l'un deux doit prochainement s'installer à Santa Monica.
Cette recherche de l'Eldorado sera une grande première pour ces élèves dont la plupart n'ont jamais quitté l'hexagone. Certains redoutent les 12 heures d'avion mais sont assurés que la récompense sera au bout : pour preuve un programme de visites bien chargé : une concession Harley Davidson, une prestigieuse collection privée de voitures, le barrage Hoover Dam sur le Colorado, Hollywood, Beverly Hills, les studios de cinéma et même une nuit à Las Vegas.


Un carnet de voyage réalisé par les participants et disponible en ligne permettra de fixer ces moments inoubliables.
Les voyages précédents avaient permis aux jeunes de prendre conscience que la quantité de « clichés » concernant les américains étaient très éloignés de la vérité.


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite