IMG 6397 355x248Farnières, Centre Don Bosco, 22-24 février. À "Ephata Don Bosco" 14/16 ans, on n'a pas peur des slogans et jeux de mots "hard" ou au moins hardis.

 

Pour ce week-end centré sur la qualité des relations d'amitié, et notamment entre filles et garçons, le "one, two" est assez clair. Quant à "tree", il faut savoir que le thème d'année exploite le symbolisme des arbres, et voilà pourquoi le "three" attendu perd son "h" pour devenir "tree", l'arbre. Car les arbres sont pour nous des maîtres de vie. Pour se féconder et porter du fruit, ne doivent-ils pas souvent être à deux, et différents, quoique de la même espèce ?

 

 

 

 

 

 

L'arbre vedette du week-end a été le chêne de Mambré, symbole de l'hospitalité d'Abraham. D'hospitalité, d'accueil et de vraie amitié, il en a été question du vendredi au dimanche, à travers les temps de prière, l'eucharistie, l'extrait du film "stand by me", les carrefours, le moment de désert et l'échange deux à deux, le karaoké des chansons en duo, les jeux et les danses – notamment les danses folkloriques avec insistance sur le regard -. Mais c'est la pratique de la vie en groupe qui offre les meilleures chances de bien vivre non seulement l'amitié avec tous, mais encore les affections privilégiées.

 

L'entrée en relation à l'age où l'on se pose de nombreuses questions

L'animation du dimanche matin a été menée par cinq animateurs du planing familial de Verviers qui ont préparé depuis des mois un module sur l'entrée en relation et la qualité du relationnel à l'âge où l'on se pose de nouvelles questions et où la création de nouveaux liens est cruciale. Les 40 jeunes ont été répartis en cinq "carrefours" de discussion qui ont chacun présenté à l'ensemble du groupe, en finale, une saynète, une chanson, des dessins ou des panneaux manifestant une belle créativité.

Beaucoup attendent impatiemment le prochain rendez-vous, le week-end sur la solidarité, qui aura lieu du 3 au 5 mai.

 

Jean François Meurs
28 février 2013

 

IMG 6410 355x248DSC 0197 355x248

 

Pour aller plus loin

  • Ephata 14/16 : du 3 au 5 mai 2013 & du 10 au 30 juillet 2013
  • Ephata 17+ : du 26 au 28 avril 2013
  • Ephata famille : du 25 au 28 juillet 2013 & du 21 au 25 aout 2013

Contacts :

J-Fr. Meurs, sdb, jf_meurs.be (remplacer le _ par @)
Guy Dermond, sdb, guydermond_hotmail.com (remplacer le _ par @)

Le site Ephata : www.ephatadonbosco.eu

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

      mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

      Lire la suite

    • Dramane, migrant du Mali à l’Espagne

      mineurs migrants temoignage dramane 001 Qui est le jeune Dramane ? Qu’est-ce qui l’a décidé à quitter sa famille ? Son pays ? Quelle est son histoire ? Comme beaucoup d’autres, Dramane est un jeune mineur à avoir frappé à la porte d’une maison salésienne en Espagne. Il témoigne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • A Sury-Le-Comtal, une sanction-réparation réussie

      st andre sury sanction 001 Des élèves ont commis un acte de bizutage contre un autre élève. Comment les sanctionner ? Comment les aider à prendre conscience de leur acte ? Comment les aider à changer ? C’est la question que s’est posée l’équipe éducative du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal en demandant aux élèves de s’engager dans un acte de réparation qui a du sens.

      Lire la suite

    • Que faire cet été 2017 ?

      que faire cet ete 2017 001 L'aventure salésienne vous intéresse ? Alors n'hésitez pas à découvrir les propositions salésiennes de l'été ! Et si des jeunes veulent devenir animateurs, prenez contact. La famille salésienne offre une large palette de propositions ouvertes à tous. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, à toutes les dates. Comment choisir dans ce large éventail ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Mineurs migrants non accompagnés

      nouveau dba 990 Nous ne baisserons pas les bras ! Parfois des décisions politiques sur l’accueil des migrants posent question, mais rien n’arrêtera l’élan de générosité que nous observons partout autour de nous. Dans le réseau des salésiens, il s’agit de faire ce que Don Bosco faisait en son temps : l’accueil inconditionnel.

      Lire la suite