Petitfils 2 355x248pxCe que nous savons de Jésus, nous le tenons des Evangiles, de brèves notations chez des historiens romains et de découvertes archéologiques. La connaissance de l'époque et le recours à l'exégèse historico-critique éclairent l'ensemble. Enquête sur le Jésus de l'Histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Christian Petitfils, historien réputé, spécialiste de l'Ancien Régime, a donné une conférence très enrichissante devant une salle comble à la paroisse Saint Jean Bosco de Paris 20ème arrondissement, le jeudi 21 février. Ecrire une vie de Jésus et en parler, n'était-ce pas un challenge pour un spécialiste des 17° et 18° siècles ? On ne peut pas raconter la vie de Jésus comme celle d'un personnage de l'époque moderne !

 

 

Une démarche historique et une recherche scientifique sérieuse

S'attaquer au sujet de Jésus peut paraître une ambition énorme et ardue. Il y a tant de livres sur Jésus et souvent les polémiques à leur égard ne manquent pas. A entendre l'orateur, nous devinons son long travail de recherche – quelque 25 années – pour resituer le Jésus de l'histoire. A l'écouter on connaît mieux l'enracinement historique et religieux de Jésus, et son enracinement palestinien.

 

Couv Petifils

Les évangiles canoniques nous livrent des faits et des discours globalement fiables, mais leurs rapports à l'Histoire ne sont pas identiques, commente Jean-Christian Petitfils. Les évangiles dits synoptiques (Matthieu, Marc et Luc) ne sont pas des témoins directs. En revanche, le quatrième est celui d'un disciple de la première heure, un témoin oculaire, Jean. Ce Jean ne serait pas le fils de Zébédée, le pêcheur du lac de Tibériade, mais un disciple de Jérusalem, portant le même nom et qui faisait partie du haut sacerdoce juif. C'est à la fois le plus mystique et le plus historique, poursuit notre historien. Tout en s'appuyant sur des recherches scientifiques rigoureuses son propos reste toujours ouvert sur le mystère de la foi chrétienne.

En guise d'épilogue : la question "qui suis-je ?" se pose encore

Jean-Christian Petitfils terminera sa conférence en disant « qu'il y a là un phénomène unique, que l'historien armé de sa seule science ne peut pénétrer. De ce point de vue le Jésus de l'histoire, auquel les disciples renvoient, reste une énigme, un mystère insondable. « Pour vous qui suis-je ? » leur avait-il demandé. Près de deux mille ans plus tard, la question se pose encore. A chacun, en conscience, d'y répondre ».


Avant de se quitter, Jean-Christophe Petitfils répondit aux questions des auditeurs, tant l'attention portée à ses propos avait été grande. Il dit aussi l'intérêt qu'il portait au linceul de Turin, au suaire d'Oviedo et à la tunique d'Argenteuil, trois reliques qui constituent une source très précieuse pour éclairer le déroulement de la Passion.

 

La fascination du public, croyant ou incroyant, pour le personnage de Jésus est profonde. Sans doute témoigne-t-elle d'une quête de sens et de spiritualité dans une société largement sécularisée, où s'effondrent les connaissances de base que dispensait naguère la catéchèse traditionnelle. C'est ce que donne à penser les propos et le livre « Jésus » de Jean-Christian Petitfils, un livre - qui plus est - écrit dans une langue claire, élégante et agréable !

 

Père Job INISAN, curé
28 février 2013

 

 

 


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite

    • Don Bosco et l’abbé Rosmini

      Antonio Rosmini et Don Bosco Don Bosco a vécu entouré de saints et d’hommes de grande qualité. Parmi eux l’abbé Rosmini, brillant intellectuel de son siècle, et curieusement peu connu hors d’Italie. Don Bosco et lui se rejoignaient dans le but assigné à l’éducation : le salut des âmes, par la morale et la religion catholique.

      Lire la suite