para olympique 5 pteLycée Don Bosco de Lyon. Six mois sont déjà passés... Arthur, Melvin, Elise, Alice, Nicolas, Marlène, six élèves du lycée Don Bosco de Lyon ont participé aux Jeux Paralympiques à Londres en septembre dernier. Ils ont encore plein d'images dans la tête. Cette aventure a commencé par une année de préparation qui a mobilisé tout l'établissement autour d'un tournoi et d'un thème de réflexion « La différence, vivons-là » avec la venue de Maxime Thomas, n°1 mondial en tennis de table. Retour sur ce projet et ses premiers fruits.

 




Saisir l'événement, oser monter un projet et entrainer tout un lycée autour de ce projet, n'est-ce pas de la folie ! Et pourtant, ils l'ont fait ! Ces jeunes du lycée Don Bosco à Lyon.


Cet établissement accueille quinze élèves porteurs de handicap intégrés dans le dispositif ULIS (Unité locale d'Inclusion Sociale) et quinze répartis dans les classes adaptées. Il propose aussi des formations dans les secteurs de la Santé et du Social. C'est ainsi que l'équipe partant pour Londres a pu se constituer autour de Nicolas et de Arthur, tous deux en classe ULIS en restauration. Ils étaient accompagnés de Melvin, Alice, Elise et Marlène, en formation sanitaire et sociale, sous la conduite de Martine Vacher, professeur de sport, responsable du projet. Autour d'eux, c'est tout l'établissement qui s'est mobilisé.

 

TEMOIGNAGES

 

Nous avons participé du 28 août au 10 septembre à la délégation nationale qui a soutenu les athlètes français pendant les Jeux Paralympiques. Nous avons assisté aux cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux.

 

Ce fut pour nous tous des grands moments d'émotion et de communion. Nous avons vu de nombreuses compétitions sportives sur les installations olympiques où là nous avons admiré et encouragé les performances de nos athlètes. Nous avons pu interviewer, à maintes reprises, les sportifs notamment Philippe Croizon, personnage extraordinaire qui nous a même proposé une mini « conférence ». Dans tous les cas, les échanges étaient sincères et très riches.

 

Dans le cadre d'un partenariat avec le média « Blog Handicap », certains de nos élèves se sont glissés dans le rôle d'apprentis journalistes pour réaliser des articles, des chroniques vidéo sur place et ont même eu l'occasion de participer à une émission de télévision diffusée sur TV5 monde !

 

«La différence, vivons la ensemble»

Ce thème proposé à tous les lycéens a permis de leur faire vivre plusieurs situations de handicap : cécifoot, basket en fauteuil, langage des signes, escalade, parcours avec handicap, béquilles ou vision gênée, exercices de mathématiques, explique Martine Vacher. Ils ont également eu l'opportunité de rencontrer deux personnes en situation de handicap, Charles Bouchisse, vice-président du comité handisport de Rhône Alpes et Maxime Thomas, sportif renommé, n° 1 mondial de tennis de table et sélectionné pour les Jeux de Londres. »

Des olympiades avant les jeux

Le deuxième grand projet a été l'organisation d'olympiades par les classes de secondes professionnelles de ASSP (Accompagnement soins et services à la personne) pour les élèves inscrits en dispositif ULIS (Unité Locale d'Inclusion Scolaire). « Quarante élèves handicapés provenant de six établissements de la Région Rhône-Alpes se sont rencontrés au lycée Don Bosco, raconte Martine Vacher. Cette journée a débuté, en matinée, par une cérémonie d'ouverture avec le défilé des équipes et leurs drapeaux, une flashmob et une déclaration des athlètes préparée par les élèves en situation de handicap de notre établissement. Puis elle s'est poursuivie avec les rencontres sportives et ludiques qui ont opposé dix équipes composées chacune de quatre élèves d'ULIS et de quatre élèves d'ASSP. » Enfin, la journée s'est terminée par la remise des récompenses et un goûter. Et Arthur, a remis à tous les établissements présents le jeu qu'il a élaboré avec son éducatrice sur le thème des Olympiades.

Parallèlement, pour sensibiliser l'ensemble des élèves aux évènements précédents, deux concours d'affiches et des quizz sur les Jeux Paralympiques ont été proposés à tous les élèves du lycée.

 

LES ORIGINES DU PROJET


Dans le cadre des actions menées pour le développement d'une école et d'une société inclusive, le service « Education » du Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique a sollicité les établissements scolaires pour constituer une délégation afin de soutenir les athlètes français aux Jeux Paralympiques de Londres du 29 août au 10 septembre 2012.


Ainsi, six élèves de Don Bosco Lyon ont rejoint la délégation nationale composée de vingt-neuf lycéens dont vingt en situation de handicap.

Premiers fruits

«Les actions menées ont été pour beaucoup l'occasion de « changer le regard sur la différence », de partager des temps forts de relations et de contacts dans l'univers du handicap et de célébrer cette richesse de la diversité de chacun dans ses besoins, ses faiblesses et ses atouts, confie Martine Vacher.

 

Les impressions des élèves sont notre plus beau bilan :

« une belle leçon de courage et de combat », « un témoignage émouvant, Maxime nous a montré sa force de vivre », « une très belle leçon de vie qui donne envie de se battre », « le handicap ne bloque pas les rêves les plus fous », « j'ai très vite oublié le handicap pour tout simplement parler, les accompagner, les aider », « c'était très enrichissant, émouvant », « au début j'avais peur de faire des choses avec eux, puis j'ai oublié le handicap » ...


Et Martine Vacher de conclure : « Tout ce que nous avons vécu autour de la différence, aux Jeux, mais aussi pendant l'année par les différentes actions menées, nous a permis de recevoir une véritable leçon de vie, et nous a donné l'envie de construire, d'aller aux bouts de nos rêves et surtout, ceci nous a permis de grandir encore un peu. »

En vidéo (ci-dessous) pour Don Bosco Aujourd'hui, Arthur, Melvin, Elise, Alice, Nicolas et Martine témoignent de cette aventure, des souvenirs inoubliables et en quoi cette expérience les aide à avancer aujourd'hui dans leur vie.

 

Vincent Grodziski
14 mars 2013

 

para olympique pteLe lycée reçoit Maxime Thomas N°1 mondial en tennis de tablepar olympique 3 pteAu lycée Don Bosco : les relais lors des Olympiades

 

 

para olympique 7 pteCérémonie d'ouverture dans le grand stadepara olympique 8 pteCérémonie d'ouverture dans le grand stade 

para olympique 9 pteLa délégation du Lycée de Lyon devant le Buckingham Palacepara olympique 10 pteLes 6 élèves du lycée Don Bosco avec Martine Vachetpara olympique 5 pteLa délégation du Lycée Don Bosco de Lyon devant la torche Olympique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

para olympique 6 pteElise et Melvin entourant Stéphane Houdet, médaillé d'argent en simple en Tennis de Table

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Témoignage des jeunes du lycée :

 

Mot du jour

A Rome, les Salésiens de Don Bosco ont en charge les Catacombes Saint Calixte. On peut y voir une copie, en marbre, du chef d’œuvre du sculpteur italien Stefano Maderno : le martyr de Ste Cécile. Au début du 3e siècle, la jeune Cécile, mariée à Valérien, fut, à la suite de celui-ci, condamnée à mort et décapitée, pour avoir refusé d’adorer les dieux romains. Comment cette jeune femme est-elle devenue la patronne des musiciens ? La légende autour de sa vie raconte que « pendant qu’on la martyrisait, Cécile chantait à Dieu dans son cœur ». Qu’importe qu’elle ait chanté ou non, depuis le XVe siècle, nombre de peintres ont représenté la sainte avec un instrument, très souvent un orgue portatif ; et plusieurs musiciens, comme Gounod (messe solennelle de Ste Cécile) ou Chausson (Légende de Ste Cécile), l’ont honorée de leurs compositions. De nos jours encore, nombreuses sont les Harmonies qui portent son nom et font leur fête en l’honneur de la sainte.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite