JFM1 355x248Quarante jeunes d'Ephata Don Bosco 14-16 ans ont vécu le week-end "solidarité" les 3-4-5 mai derniers. Autour du feu, où chacun avait apporté sa bûche, ils ont écouté le conte du chêne. C'est l'histoire d'un chêne qui accepte de devenir humble bois de chauffage et de se consumer entièrement, après avoir donné chaleur et lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Solidarité

Dans un premier temps, après un échange en carrefour, chacun a inscrit ce qu'il voulait offrir aux autres dans sa vie.Chaque jeune a écrit une phrase sur une planche qu'il a apportée. Ces planches ont été ensuite assemblées pour donner à l'ensemble une signification : cela fera deux panneaux indicateurs, un radeau pour traverser la mer rouge, une maison et un banc. Le lendemain, chaque jeune a reçu un sachet avec des cendres du feu de la veille. Ce fut le départ pour une marche méditation dans la forêt.

 

Diversité

JFM2 248x355Dans un deuxième temps, les jeunes ont fait la découverte de la diversité de la nature et de la "nature humaine". Le frère Manu, guide nature, a expliqué comment la solidarité était vécue dans la forêt, pourvu qu'elle soit diversifiée. Jean-François a fait faire une visite guidée du cimetière des salésiens : il faut savoir que les stèles des confrères sont personnalisées par des petits dessins et symboles qui rappellent un trait de caractère, une habitude, une passion, ou une anecdote souvent humoristique. C'est un cimetière où l'on rit ! Un bon nombre de jeunes ont trouvé ce lieu beau et apaisant.

Méditation

Enfin, les jeunes furent envoyés dans la nature pour un temps de désert : méditation autour des cendres, de l'humilité (en lien avec l'humus), du don de soi. Le grand jeu de la soirée s'est conclu autour du feu par une eucharistie de minuit.

Activité pratique

Le dimanche a été consacré à des services rendus à Farnières « par solidarité » : nettoyage d'une terrasse, de vitres, de la camionnette ; déménagement de planches, rangements, etc. Les jeunes attendent maintenant avec impatience le camp chantier qui se fera à Saint-Cyr-sur-Mer au mois de juillet.

 

Jean François Meurs
16 mai 2013

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Ephata Famille

du 25 au 28 juillet 2013
familles
Farnières (Belgique)

Un séjour pour approfondir sa foi et ses choix de vie à la lumière de l'évangile. Parents et enfants, se ressourcent et enracinent leur vie dans la Parole de Dieu et la prière. Chacun y entre par le jeu, les ateliers créatifs, les enseignements, les temps de silence, les témoignages, les célébrations festives.

Contacts : Guy Dermond, sdb, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les autres propositions de cet été sur le site Ephata :www.ephatadonbosco.eu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite