JFM1 355x248Quarante jeunes d'Ephata Don Bosco 14-16 ans ont vécu le week-end "solidarité" les 3-4-5 mai derniers. Autour du feu, où chacun avait apporté sa bûche, ils ont écouté le conte du chêne. C'est l'histoire d'un chêne qui accepte de devenir humble bois de chauffage et de se consumer entièrement, après avoir donné chaleur et lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Solidarité

Dans un premier temps, après un échange en carrefour, chacun a inscrit ce qu'il voulait offrir aux autres dans sa vie.Chaque jeune a écrit une phrase sur une planche qu'il a apportée. Ces planches ont été ensuite assemblées pour donner à l'ensemble une signification : cela fera deux panneaux indicateurs, un radeau pour traverser la mer rouge, une maison et un banc. Le lendemain, chaque jeune a reçu un sachet avec des cendres du feu de la veille. Ce fut le départ pour une marche méditation dans la forêt.

 

Diversité

JFM2 248x355Dans un deuxième temps, les jeunes ont fait la découverte de la diversité de la nature et de la "nature humaine". Le frère Manu, guide nature, a expliqué comment la solidarité était vécue dans la forêt, pourvu qu'elle soit diversifiée. Jean-François a fait faire une visite guidée du cimetière des salésiens : il faut savoir que les stèles des confrères sont personnalisées par des petits dessins et symboles qui rappellent un trait de caractère, une habitude, une passion, ou une anecdote souvent humoristique. C'est un cimetière où l'on rit ! Un bon nombre de jeunes ont trouvé ce lieu beau et apaisant.

Méditation

Enfin, les jeunes furent envoyés dans la nature pour un temps de désert : méditation autour des cendres, de l'humilité (en lien avec l'humus), du don de soi. Le grand jeu de la soirée s'est conclu autour du feu par une eucharistie de minuit.

Activité pratique

Le dimanche a été consacré à des services rendus à Farnières « par solidarité » : nettoyage d'une terrasse, de vitres, de la camionnette ; déménagement de planches, rangements, etc. Les jeunes attendent maintenant avec impatience le camp chantier qui se fera à Saint-Cyr-sur-Mer au mois de juillet.

 

Jean François Meurs
16 mai 2013

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Ephata Famille

du 25 au 28 juillet 2013
familles
Farnières (Belgique)

Un séjour pour approfondir sa foi et ses choix de vie à la lumière de l'évangile. Parents et enfants, se ressourcent et enracinent leur vie dans la Parole de Dieu et la prière. Chacun y entre par le jeu, les ateliers créatifs, les enseignements, les temps de silence, les témoignages, les célébrations festives.

Contacts : Guy Dermond, sdb, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les autres propositions de cet été sur le site Ephata :www.ephatadonbosco.eu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.


Mot du jour

A Rome, les Salésiens de Don Bosco ont en charge les Catacombes Saint Calixte. On peut y voir une copie, en marbre, du chef d’œuvre du sculpteur italien Stefano Maderno : le martyr de Ste Cécile. Au début du 3e siècle, la jeune Cécile, mariée à Valérien, fut, à la suite de celui-ci, condamnée à mort et décapitée, pour avoir refusé d’adorer les dieux romains. Comment cette jeune femme est-elle devenue la patronne des musiciens ? La légende autour de sa vie raconte que « pendant qu’on la martyrisait, Cécile chantait à Dieu dans son cœur ». Qu’importe qu’elle ait chanté ou non, depuis le XVe siècle, nombre de peintres ont représenté la sainte avec un instrument, très souvent un orgue portatif ; et plusieurs musiciens, comme Gounod (messe solennelle de Ste Cécile) ou Chausson (Légende de Ste Cécile), l’ont honorée de leurs compositions. De nos jours encore, nombreuses sont les Harmonies qui portent son nom et font leur fête en l’honneur de la sainte.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite