Le RdD a Lille4 355« Depuis quelques années, à l'Association Jean Bosco de Lille-Sud , nous vivons de belles expériences de vie, oserais-je dire : des éclats de Paradis ! Peut-être est-il plus juste de dire simplement que nous expérimentons que le Royaume de Dieu est là. Il est vraiment là, tout simplement. » Témoignage de Sœur Valentine Delafon (FMA)...

 

 

 


Il y a les difficultés et les souffrances humaines, comme partout. Il y a des défis administratifs et politiques, comme partout. Il y a le doute, le désespoir et la fatigue, comme partout. Et puis, il y a les signes qui ne se voient que lorsqu'on sait les regarder, comme partout.

 

 

 

 

 

ASSOCIATION JEAN BOSCO

UN CENTRE DE LOISIR A LILLE SUD

 

L'Association Jean Bosco est un centre de loisir situé à Lille Sud. Dans la tradition des patronages, il accueille environs 80 enfants et adolescent du quartier.

 

L'animation est assurée par les soeurs salésiennes et des étudiants en lien avec l'école gérées par les soeurs salésiennes et la paroisse confiée aux salésiens.

 

Où trouver les communautés salésiennes de Don Bosco à Lille ?

Par où commencer ? L'argent ou les bras ?

Les sous ? Il paraît que l'argent est le nœud de la guerre. Chez nous, il est le lieu de l'ouverture des cœurs :

  •  " En recevant l'appel aux dons que tu m'as adressée, j'imaginais que la "cause" se trouvait à l'autre bout du monde : comme si tout prêt de nous, il n'y avait pas d'engagement de cet ordre-là ! Comme si juste à côté de nous, un appel pouvait se faire entendre! Un appel de jeunes, un peu moins favorisés que nous, qui nous rappelle combien nous sommes de sacrés veinards. Alors je vous envoie ma "petite goutte d'eau à cette belle cause dans laquelle tu es engagée."
  • " Quel honneur que vous me demandiez de participer à votre cause !... Je suis très heureuse que vous ayez pensé à moi. Merci de vos prières, j'en ai vraiment besoin, mon fils ...etc."

Deux exemples parmi d'autres de lettres reçues qui accompagnaient des chèques de dons pour l'association. Qui donne et qui reçoit ? En tout cas, la Providence sait ce qu'elle fait et connaît le chemin des cœurs. Acteurs et bienfaiteurs nous œuvrons ensemble pour les jeunes et pour notre bonheur.

 

Les étudiants en Grande Ecoles : "Nous avons besoin de faire un partenariat avec une association, nous cherchons des jeunes pour vivre nos projets." Nous à l'AJB : "Bien, nous cherchons des étudiants pour accompagner nos jeunes dans des projets."  "Top là, c'est parti !"


Fait-on le bien des familles ?

Cette année encore nous avons eu une avalanche d'activités et de beaux projets pour la centaine d'enfants et ados qui fréquentent l'association. Quelques exemples parmi tant d'autres :Le RdD a Lille3 355Un loto avec les familles

  • Baptême de l'air d'ULM
  • Parcours aventure INQUEST
  • Autographes des joueurs de la très célèbre équipe du LOSC
  • Accompagnement scolaire chaque semaine toute l'année
  • Peinture de la salle d'activité
  • Loto avec les familles
  • WE à Paris (photos de UNE)


Un matin de doute, je me disais «  Tout cela ne mène à rien. Si ça se trouve nous ne sommes que 3-4 à penser (et à nous convaincre) que nous faisons le bien des familles. »

 

Des parents ce même jour me disent : (avec l'accent du Nord) 

  • « Qu'est-ce qu'on a d'la chance eud'vous avoir, nos enfants y rest'raient enfermés toutes les vacances sans vous, hein ! C'est pas vrai qu'on a d'la chance hein ?! » 
  • « Nos enfants, nous rendent jaloux ! Vous voulez pas organiser aussi des sorties pour les parents ? Nous aussi on voudrait sortir ! »


"T'es pas une délinquante !"

Et il y a la reconnaissance des jeunes lorsque la Police débarque parce qu'un ballon en mousse (enfin le deuxième de la semaine) a atterri dans le jardin du voisin qui n'aime pas trop (pas du tout !) les jeunes. « Quoi pour un ballon ils appellent la Police !! On va aller leur dire nous que t'es pas une délinquante ! » En moi-même : «  Moi qui passe mon temps à dire au monde que nos jeunes ne sont pas des "délinquants" ... »

« Entre les ombres et la lumière, chacun de nous trace un chemin » disait la chanson, à Lille, nous continuerons de le tracer "ensemble". Celui qui donne est celui qui reçoit ! Jeunes, parents, bienfaiteurs, animateurs, parents, éducateurs, religieux, laïcs, paroissiens, politiciens, voisins hargneux, voisins heureux, tous, nous avons le Royaume à portée de main. C'est donc vrai, ce n'est qu'ensemble dans cette expérience d'échange de don que nous Le touchons.

Sr Valentine, fma
16 mai 2013

Le RdD a Lille2 355Autographes des joueurs de la très célèbre équipe du LOSC Le RdD a Lille355Loto avec les familles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e3

L’épreuve la plus difficile souvent citée est le harcèlement. Héloïse l’a particulièrement subi. « Tout le monde qui te regarde de haut en bas sur les réseaux sociaux, comme une pourriture, comme un déchet… Il faut respecter chaque personne au monde. » Et puis, il y a le racisme sous toutes ses formes.

Inès nous dit avoir reçu des paroles blessantes concernant ses origines. Elle s’interroge : « On se dit parfois qu’on n’est pas intégrée alors que si, peut-être que non. On ne sait pas très bien en fait. » Le métissage de Mélissa entraîne, pour elle aussi ,des réflexions sur les avantages et les inconvénient de sa situation qui la laisse sans voix. « Je ne sais pas que dire à part être outrée. »

Question : Face à ces paroles qui détruisent quelles paroles constructives sommes-nous capables d’opposer ?

Voir le 2 épisode de la saison 2 : Le poids des mots ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite