FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1008« Crier de joie » : Ces paroles, d'un chant du groupe Glorious qui animait le FRAT, ont été largement exaucées par les 12000 jeunes de quatrième et des troisième des collèges et aumôneries d'Ile-de-France, rassemblés à Jambville (78) ! Le thème portait sur la guérison du paralytique dans l'Évangile de St Marc et se décilnait ainsi : "Porteur d'espérance". Huit jeunes collégiens, deux animateurs et deux salésiens de la paroisse Saint Jean Bosco de Paris y ont participé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les parents des 8 jeunes filles, de la paroisse St Jean Bosco de Paris, ont été surpris de les voir arriver en chantant à tue-tête en remontant la rue le l'église au retour de ce rassemblement. Pourtant le mauvais temps, et la pluie surtout, ne les ont pas épargnées ! Mais l'ambiance de cette foule de jeunes les ont portées...

 

 

FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1010Une partie du chapiteau où s'entassent les jeunesLe FRAT, c'est deux lieux symboliques. Le village, «nationville» pour eux, qui regroupait un quart des participants du diocèse de Paris. Chaque diocèse est ainsi subdivisé en «villages». Là se déroule la vie quotidienne : les tentes pour dormir, les repas, mais aussi le temps de témoignages et la veillée des talents, et les messes lorsqu'elle ne sont pas tous ensemble sous le «Chapiteau - Cathédrale». C'est dans ce deuxième lieu que s'agglutinent les 12000 jeunes assis parterre ! S'y déroule la veillée de louange, la messe de la Pentecôte, la démarche de réconciliation et enfin la célébration d'envoi : il y règne une ambiance qui ne peut laisser indifférent, même les 4 adultes accompagnateurs.

Ce rassemblement s'inscrit dans la pastorale paroissiale des jeunes proposée toute l'année. Si dans la régularité, l'aumônerie aide les jeunes à approfondir leur foi, ces temps forts ancrent profondément les jeunes dans leur foi : «oui, je ne suis pas le seul à vivre ma foi d'adolescent ; la preuve nous étions 12000 au Frat !»

 

 

Sébastien ROBERT, sdb
23 mai 2013

 

 

FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1001les jeunes et animateurs de la paroisse St Jean BoscoFRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1002Les jeunes des aumôneries en village

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1003Le père responsable du FRAT et le chanteur de GloriousFRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1004L'orcheste Glorious 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1005Sous le chapiteau, le décor est projeté sur écran géantFRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1006Tous les évêques des diocèses de l'Ile-de-France participent au FRAT 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1009La montée au chapiteau du village NationvilleFRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1011De nombreux animateurs pour encadrer les 12000 jeunes 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1012Les témoins, eux aussi porteurs d'espérance (et portés)FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1013Le témoignage en village 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 FRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1014Le groupe Glorious lors des célébrationsFRAT2013-St Jean Bosco-Paris 1007De nombreuses célébrations ont ponctués le rassemblement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

La page Facebook de l'aumônerie de la paroisse (en libre consultation, sans inscription)

Le site officiel du FRAT

 

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite