Farnières355Du 17 au 19 mai, au Centre spirituel de Farnières, des familles ont vécu le week-end « Foi et Nature » sur le thème de l'Exode. Le principe consistait à associer un événement du récit de la Bible et une activité mimant l'épisode en question. Par exemple, le passage de la mer rouge consistait à traverser le gué d'une rivière sur des échasses, ou la fabrication d'une idole devenait la fabrication d'une poupée avec des matériaux les plus divers, dont des éléments de la nature. Le samedi, nous avons fait une longue marche scandée par les récits, les jeux, les partages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Farnières 4 355

 Les participants ont souligné les points forts de ce week-end. D'abord l'avantage d'être peu nombreux : quatre familles, à savoir 7 parents et 16 enfants, plus 4 animateurs : cela a permis à chacun de rencontrer tout le monde, d'échanger en profondeur, et la marche, avec des rythmes différents favorisait ces changements de compagnons de route.

 

Parmi les activités appréciées, il y eut la rédaction des dix règles pour une bonne vie en famille sur deux « tables » en carton  transportées dans le sac à dos décoré en « arche d'alliance ». Lors de l'écriture de ces règles, les familles ont pu aborder des points sensibles de la vie commune.

 

La formule permettait de vivre ce week-end en famille : les adultes et les enfants étaient toujours mêlés, accomplissant les mêmes activités. Les enfants ont eu le sentiment d'avoir leurs parents s'occupant d'eux toute la journée ! ... et en même temps, ils allaient vers les parents des autres.

Quatre familles qui ne se connaissaient pas se sont vraiment rapprochées, ont échangé sur leurs convictions de foi, sur leur vie quotidienne, leurs surprises avec les adolescents, leurs joies avec leurs enfants. Ajoutons qu'il y avait une maman musulmane avec ses deux fils de 14 et 16 ans, qui s'est magnifiquement intégrée, et qui a apporté un point de vue original, établissant des passerelles avec l'évangile : quelle richesse et quel bonheur !

 

Jean François Meurs, sdb
23 mai 2013

 

Pour aller plus loin

 

 

 

 

 

 

 

Farnières 2 355Farnières 3 355


Mot du jour

Est-ce un enfant ou un chien qu’on appelle ?

C’est vrai qu’elle est un peu rétro, mais elle trouve que cette tendance de plus en plus répandue de vouloir nommer son enfant de façon très originale, d’utiliser le prénom pour en faire un être unique, risque de prêter le flanc aux moqueries, et surtout ôte au prénom tout son sens.

Pour elle, un prénom, c’est important. Il s’inscrit dans une culture, évoque une figure tutélaire, dit, par son étymologie, quelque chose de beau, et, par ce biais, fait entrer l’enfant dans la communauté des hommes et l’inscrit dans une longue lignée. Il se cherche aux sources de l’intime, pas dans une lecture récente, ou parmi les personnages d’une série télé. Choisir un prénom, ce n’est pas non plus le joyeux exercice de la fabrication d’un mot inédit.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...