TAF 1 355Dans le cadre d'un partenariat entre le Valdocco Nice et le Secours Catholique, les adolescents du service d'accompagnement éducatif et scolaire du Valdocco Nice ont réalisé un chantier, autrement appelé TAF (Travail d'Auto-Financement), durant les derniers congés de printemps. Sur le fond, le but de ces TAF est d'aider les jeunes à sortir du désœuvrement, à leur transmettre le sens de l'effort et du travail bien fait, et à participer au financement de leurs activités de loisirs. Le principe de ces activités est donc d'offrir une gratification financière à la hauteur du temps passé et de la qualité du travail sur le chantier. Cette gratification s'effectue par une réduction sur le cout des activités dans lesquelles le jeune s'inscrit.

 

 

 

 

 


En une semaine, les jeunes ont repeint la salle du « Tremplin », lieu d'accueil de personnes en précarité géré par le Secours Catholique, à proximité de la grande Gare du Centre. Pinceaux, blouses, rouleaux, scotch et autres « polian », tous les outils étaient réunis pour que la réalisation soit réussie. En plus des membres de l'équipe éducative du Valdocco, les jeunes ont été guidé par Hassan, un bénévole du Secours Catholique, peintre de formation.

 


TAF 3 355Jeudi 16 mai dernier, une inauguration s'est tenue en présence des responsables du Secours Catholique, du Valdocco, des jeunes et de leur famille. Chacun a pu s'exprimer sur ce qui a été vécu et sur l'intérêt de ce type d'activités. Les jeunes ont été remerciés et félicités pour leur travail. Les sourires témoignaient de leur satisfaction à recevoir de tels éloges, qui pour certains, ne sont pas si fréquentes.


Voici quelques mots de l'un d'eux qui a apporté tout son dynamisme à l'œuvre !


« Un matin, nous sommes partis sur un chantier pour faire de la peinture. Nous avons repeint tous les murs d'une salle du Secours Catholique, en jaune. Il y avait sept personnes qui travaillaient avec nous. On s'est réparti en deux groupes : certains faisaient de la peinture avec des rouleaux pendant que d'autres peignaient avec des pinceaux. Avec un autre, je faisais partie des gens avec les rouleaux. C'était bien mais un peu long. Je pense que c'était fait pour nous occuper pendant les vacances. Le lavage des murs a duré trois jours et la peinture trois jours aussi. On a travaillé entre dix heures et dix-sept heures avec des pauses pour boire de l'eau. On a été bien reçu par la personne du local. Il faisait très beau ces jours-là. Une journée s'est finie avec une bataille d'eau et nous sommes rentrés tous mouillés ! »

Emmanuel BESNARD, sdb
Educateur spécialisé, Responsable Valdocco Nice

6 juin 2013

 

 

Pour aller plus loin

L'association Le Valdocco fondée à Argenteuil et présente sur Lyon est désormais présente sur Nice (voir la page Valdocco Nice et des Amis du Valdocco Nice). Association de prévention, de médiation et d'accompagnement éducatif et scolaire, elle gère trois services de prévention générale (Argenteuil Grand Lyon, et Nice), un service de prévention spécialisée (Argenteuil), deux Centres d’Accueil de Jour (Argenteuil et Tassin), un internat éducatif (Tassin), d'un Atelier Chantier d’Insertion, et d'un centre de formation : l’Institut de Formation à la Médiation du Valdocco.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite