APECR-fete-2013 1001Chaque année, l'AEPCR (Association d'éducation populaire Charonne-Réunion) organise sa grande fête de fin d'année scolaire. Cette fête réunit les familles, leurs proches et leurs voisins, les bénévoles, les salariés de l'association ainsi que des partenaires. cette année la fête a eu lieu le samedi 15 juin 2013.

 

 

 

L'AEPCR est une association de quartier (Charonne Réunion, dans le 20° arrondissement de Paris) qui accueille des enfants, des adolescents et des adultes pour leur permettre l'accès aux loisirs, à la culture, aux activités sportives, à la réussite éducative, à la formation et à l'insertion ainsi que la mobilité dans Paris et hors de la Capitale. Tout le travail mené vise à permettre à chaque personne d'entrer dans une dynamique de projet porteuse de sens et d'avenir.

 

 

 


Pour ce faire, l'association aide les enfants et les jeunes à révéler des potentialités dont ils n'ont pas toujours conscience eux-mêmes Car, c'est parce que les potentialités se révèlent que les enfants, les jeunes, voire des adultes retrouvent confiance en eux, voient s'ouvrir desperspectives d'avenir et prennent alors leur destin en main et se disent que tout est possible.

 

Toutes les occasions sont alors exploitées pour mettre en valeur toute cette richesse humaine et quant ces occasions sont festives, l'engagement, la motivation et l'envie de bien faire se décuplent sans conteste.

 

Cette année la fête a eu lieu le samedi 15 juin 2013. Les festivités ont eu lieu en trois temps , dans les locaux et sur la cour du 75/77 rue Alexandre Dumas, Paris 20° :

 


Dans un premier temps, ont été diffusés un diaporama, un film sur le partenariat avec la gaîté lyrique et un film sur les copains de la vie. Le diaporama permet de se remémorer les bons moments passés ensemble durant l'année, les complicités, les joies, les rires et les temps forts. Le film sur le partenariat avec la gaîté lyrique retrace le cheminement effectué avec les jeunes dans le cadre d'un travail sur les jeux vidéo. Permettre aux jeunes de prendre du recul par rapport aux jeux vidéo, découvrir des jeux qui n'ont pas pignon sur rue et qui mettent en exergue des valeurs universelles telles que la fraternité, la solidarité et l'entraide.
Enfin, le film sur les copains de la vie reprend le thème de la fraternité et de la joie de vivre ensemble. Le matin, au centre de loisirs, pendant que des enfants fréquentent la catéchèse, les autres enfants profitent d'un temps d'échanges et de réflexion sur des thèmes qui les touchent de près. Ce temps est suivi d'un autre moment où les enfants fabriquent, filment, créent pour agir sur le réel et faire le lien entre ce qu'on se dit et ce qu'on peut faire ensuite ensemble pour s'approprier un rôle de citoyens.

 


APECR-fete-2013 1002Dans un deuxième temps, place au spectacle vivant, les enfants, les adolescents, les jeunes et les adultes ont tous été mis à contribution.
Les enfants de 6-8 ans ont présenté un numéro d'acrobatie. Les applaudissements du public ont permis aux enfants de s'appliquer et d'exécuter de beaux mouvements. Le cirque fait tant rêver cette tranche d'âge
Des filles de 8-10 ans ont présenté une danse tamoule qui a enchanté l'assistance. Les danseuses étaient heureuses de mettre en valeur un bout de la culture de leurs parents.
Les enfants de 9-11 ans ont présenté un spectacle de danse. Ils avaient des masques sur le visage et portaient tous des tenues de danseurs. Des mouvements alertes, des enchaînements rapides et minutieux, le public n'a pas tardé à applaudir à l'unisson.
Les enfants bénéficiant de l'accompagnement à la scolarité ont présenté une pièce de théâtre portant sur Kirikou. Il était agréable de constater que pour certains enfants, les difficultés scolaires n'entamaient pas le moral des enfants qui pouvaient ainsi exprimer des potentialités insoupçonnées.

 

APECR-fete-2013 1004APECR-fete-2013 1005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les adolescents ont présenté des danses urbaines avec une agilité du corps et une virtuosité extraordinaire. Les jeunes adultes, et principalement les filles pratiquant le double dutch, ont présenté des figures multiples et variées sportives et chorégraphiques. Cette activité à mi-chemin entre le sport et la danse se pratique à l'aide de deux cordes à sauter qui s'entrecroisent, la prouesse des sportifs est d'accomplir des figures gymniques et acrobatiques tout en sautant entre les cordes. L'AEPCR a présenté un spectacle époustouflant et avec les autres groupes, invités pour l'occasion, un spectacle final a pu enchanter les nombreux convives. Les groupes de filles invités sont venus de Gap, de Pau, d'Argenteuil et de Noisy-le-sec.
Auparavant, les adultes ont poussé la chansonnette en puisant dans le riche répertoire de la chanson française, « Prendre un enfant par la main » et « c'est un petit bonheur ».

 


APECR-fete-2013 1006Dans un troisième temps, un grand goûter a été distribué, et pendant que les parents, les voisins, les proches et les bénévoles faisaient connaissance, pour certains, discutaient, plaisantaient et riaient, les enfants rejoignaient, dans la joie et la bonne humeur, les stands installés à l'occasion pour s'adonner aux joies des jeux d'adresse et de stratégie.

Après 4 heures de spectacle et d'échanges, progressivement les lieux se sont mis à se vider. Certainement, de nombreux enfants et de jeunes ont fait de beaux rêves cette nuit-là.

 

 

Yahia ADANE,
directeur


Mot du jour

« […] Marche. Tes pas seront tes mots. Le chemin, ta chanson. La fatigue, ta prière. Et ton silence, enfin, te parlera. Marche, seul, avec d'autres. Mais sors de chez toi. Tu te fabriquais des rivaux, Tu trouveras des compagnons. Tu te voyais des ennemis, tu te feras des frères. Marche, ta tête ne sait pas où tes pieds conduisent ton coeur. Marche, tu es né pour la route, celle du pèlerinage. Un autre marche vers toi et te cherche. Pour que tu puisses le trouver au sanctuaire du fond de ton coeur. Il est ta paix, Il est ta joie. Va, déjà, Dieu marche avec toi ! » Saint Jean-Paul II

N’hésitons pas à prendre la route des vacances ou du travail, sûrement pleine de rencontres et d’échanges et à nous laisser toucher par la présence du Christ qui prend cette route avec nous !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Clara et de Medline
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Hugo
Voir l'article

Avis de recherche  - Award du meilleur film
étranger au FestiClip 2017 (Portugal)
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite