Ressin. LEs jeunes avec les malades 355Lycée de Ressins. Qui aurait pu penser qu'un pélerinage à Lourdes puisse intéresser des jeunes de 15 ans ? La preuve en est donnée par les jeunes de seconde du lycée de Ressins. Partis dans le cadre du pèlerinage du diocèse de Lyon, les jeunes étaient chargés de s'occuper des malades du matin au soir une semaine en juin. Témoignage.



 

«Ce qui m'a le plus marqué, c'est le contact avec les malades. On les brancarde pour les conduire dans les différents offices. Avec le temps de préparation (on se prépare une heure à l'avance) et le temps de la procession, on parle longtemps avec eux. Beaucoup connaissent Ressins. Ils nous racontent leur vie, leurs maladies. Ils comptent sur nous et nous sommes heureux de leur rendre service.

 

 

La basilique souterraine était pleine, plus de 15000 personnes venues de nombreux pays.Quelques uns de notre groupe ont participé à la procession des offrandes pendant la messe internationale.

 

Certains sont allés aux piscines, c'est très émouvant, comme quelque chose qui nous renouvelle, on est très touché. D'autres ont parrainé des malades pour le sacrement des malades, c'est un moment de grande émotion, ils nous ont demandé de prier pour eux.


REssin avec les malades 355La procession des lumières le soir est magnifique. La nuit s'illumine des milliers de petites lumières qui éclairent le visage de chacun. Et puis il y a tous les moments d'intériorité et de prière, pendant le chemin de croix, pendant la préparation au sacrement du pardon, lors de nos passages à la grotte, le soir, juste avant de remonter à l'hôtel.


Lors de la soirée avec les malades, on a chanté et après un petit jeu scénique, on leur a distribué des bobs jaune et blanc, comme les nôtres, avec un petit message écrit dessus. Ensuite on a dansé et on a fait danser les chariots, et c'était une grande fête de la joie à partager, d'amour et de foi en Dieu et en l'avenir.


Lourdes, un lieu inoubliable, une expérience forte avec les malades, la prière et les grands rassemblements. On en revient différents. »

Propos recueillis par le Père Henri Christophe, sdb
27 juin 2013


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite