marseille-parole-eleves 1001«C'est enfin ma dernière année au lycée Don Bosco Marseilles, après 4 ans passés dans cet établissement privé qui a contribué à achever mon adolescence. J'ai pu rencontrer de nombreuses personnes toutes plus étonnantes et surprenantes. C'est là que j'ai découvert le dessin d'art et ma passion : la danse. Vous avez été nombreux à me voir danser aux fêtes du Don Bosco. Merci pour votre encouragement. Je me suis senti comme chez moi vis-à-vis de l'ambiance et de l'accueil malgré tous les changements qui se passent chaque année». Robin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Robin est un élève de terminale technique du Lycée Don Bosco Marseille. A lui, comme aux autres, Raphël Janiec, animateur en pastorale scolaire a demandé de faire le bilan de sa scolarité au Lycée Don Bosco avant de partir pour d'autres horizons. C'est ainsi qu'il remplit ainsi, année après année un livre d'or de plus en plus volumineux.

 

Le livre d'Or du lycée Don Bosco Marseilles

Dans ces témoignages, on découvre l'attachement des élèves à leur lycée et aussi la conscience des valeurs portées par l'équipe éducative. "Don Bosco m'a permis de trouver ma vocation et m'a rendu plus sociable"... les concepts clés de la pédagogie de Don Bosco !

  • « Voici déjà trois ans que je suis dans ce Lycée, j'ai passé de super moments. Les cours d'échanges étaient géniaux, dommage qu'on les a eu que deux ans. Merci pour tout. » Amélie
  • « Voilà 3 merveilleuses années que j'ai passé dans ce Lycée sans doute le meilleur établissement que j'ai fréquenté dans ma vie. J'ai pu m'y faire de très grands amis et y ai amélioré ma situation scolaire, Don Bosco m'a permis de trouver ma vocation et m'a rendue plus sociable. Merci à cet établissement. » Yasmine
  • « Cela fait 3 ans que je suis à Don Bosco que je suis à Don Bosco et tout se passe bien. Au début j'avais du mal à m'intégrer dans ma classe maintenant je laisse ça de côté et je suis heureuse d'avoir rencontré des gens formidables. Je me souviendrai toujours d'avoir fait actrice dans un film au Festiclip « Fashion victime » et puis pendant deux ans on m'a surnommée « Lady Gaga » Tout est positif mais j'ai quand même envie de partir pour faire ma vie, voyagé mais j'en garderai un bon souvenir. » Océane
  • « J'ai passé 3 merveilleuses années scolaires à Don Bosco. Si je n'avais pas trop trouvé ce Lycée, je n'aurais jamais réussi à trouver ma voie du futur. » Pauline
  • « Depuis 2 ans que je suis ici, j'ai passé de bons moments, des cours d'échange étaient les meilleurs cours de ma scolarité ici. » Thibault
  • « 4 ans passés dans ce Lycée une école enfin sensée et à l'écoute des élèves que ce soit dans le cadre des études ou du personnel ! Une équipe pédagogique tout aussi généreuse qui n'hésite pas à se mouiller pour nous. La fête Don Bosco est toujours le même bonheur d'y jouer ou d'y chanter. Et aussi une excellente formation qui porte ses fruits. J'ai même du refusé une embauche. Mais 4 années pleines de bonheur sans aucuns regrets. » Kévin
  • « J'ai passé 3 années de bons moments que ce soient les sorties avec M. Janiec et surtout les cours d'échanges qui ont permis de se rendre compte que certains jeunes sont en difficultés ex : des drogues, la violence dans le quartier etc..... . Je remercie Don Bosco et j'espère que ça va continuer » Jérémy
  • « De la 3ème DP 6 à la terminale Pro ELEEC, quatre années se sont écoulées entre les murs du Lycée Don Bosco. Quatre années qui m'ont fait grandir et qui m'ont appris à être enfin prêt à m'envoler vers le monde du travail. Dédicace à M. Janiec qui nous a bien cultivé avec humour ». Alexandre

Les "cours d'échange"... ? Pourquoi un tel succés ? Comment ?

Les heures d’échange sont inscrites dans l’emploi du temps des élèves comme n’importe quel autre cours. Le cours se déroule en demi-groupe une fois tous les quinze jours. L'animateur en pastorale, Raphael Janiec explique ce dispositif.

"Mon objectif est de préparer les jeunes à la vie et de les faire réfléchir à son sens à la lumière de la Foi, dans le respect de la liberté de chacun et d’être à l’écoute. Au début de l’année chaque élève reçoit une feuille où il peut librement choisir le thème qu’il veut pour les cours.

  • Réalités d’ici, permet de parler de la situation des jeunes en France ex : comment définir  l’identité nationale, racisme, agressivité, suicide, toxicomanie. A partir des livres de Jean Marie Petitclerc La nouvelle délinquance des jeunes Si on parlait du suicide des jeunes etc…… dont je propose un résumé.
  • Réalités d’ailleurs, permet de parler jeunes ailleurs, aux USA par exemple. 
  • Foi et croyances d’aujourd’hui permet de parler de personnes au parcours "exemplaire" à partir du film  sur Don Bosco. Nous avons reçu le témoignage de Fr Emmanuel de la Communauté des franciscains du BRONX, de bénévoles de l’association qui s’occupe des chiffonnier au Cambodge, de  Mgr Tessier  évêque émérite d’Alger qui est venu nous voir et  a fait un tabac auprès des élèves d’Afrique du Nord, le témoignage de Tim Gunénard. Voir les articles sur le site du lycée Don Bosco de Marseilles avec  le témoignage des jeunes après la rencontre.
  • Débat autour d'un thème à partir d'un film. Les élèves peuvent amener des DVD sous condition : une semaine avant le cours afin que je puisse les regarder, que le  propos soit en conformité avec notre projet éducatif et en lien avec les thèmes abordés en heure déchange.

A travers ces séances, il est important que les élèves apprennent qu’échanger, c’est  s’enrichir, à condition d’apprendre à s’écouter vraiment. Nos échangent se déroulent avec la devise « si tu n’es pas d’accord avec moi tu m’enrichis ».

Les cours d'échanges sont très appréciés par les jeunes. Mon but n’est pas d’être maître de leur foi mais serviteur de leur joie.

Raphael Janiec

Animateur en pastorale scolaire

Lycée Don Bosco de Marseilles

4 juillet 2013

 

Le lycee Marseille655

 

 


Mot du jour

Une note sur une feuille pour un devoir rendu. Une feuille exhibée sous les yeux de tous les autres. Une feuille tenue avec mépris entre deux doigts et puis jetée sur ma table, sous mes yeux. J’ai compris. J’ai eu « zéro ». C’est ce que je vaux. C’est ce que je suis. Un zéro. Un raté, un moins que rien. Le « zéro » n’a aucune réalité ; il n’existe même pas. En rouge, et souligné deux fois, avec un point d’exclamation juste après. Ce n’est même pas une humiliation, c’est une négation. Je suis du néant, perdu dans le néant. Alors, j’essaie de disparaître, de me fondre. J’ai envie qu’on m’oublie.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite