marseille-parole-eleves 1001«C'est enfin ma dernière année au lycée Don Bosco Marseilles, après 4 ans passés dans cet établissement privé qui a contribué à achever mon adolescence. J'ai pu rencontrer de nombreuses personnes toutes plus étonnantes et surprenantes. C'est là que j'ai découvert le dessin d'art et ma passion : la danse. Vous avez été nombreux à me voir danser aux fêtes du Don Bosco. Merci pour votre encouragement. Je me suis senti comme chez moi vis-à-vis de l'ambiance et de l'accueil malgré tous les changements qui se passent chaque année». Robin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Robin est un élève de terminale technique du Lycée Don Bosco Marseille. A lui, comme aux autres, Raphël Janiec, animateur en pastorale scolaire a demandé de faire le bilan de sa scolarité au Lycée Don Bosco avant de partir pour d'autres horizons. C'est ainsi qu'il remplit ainsi, année après année un livre d'or de plus en plus volumineux.

 

Le livre d'Or du lycée Don Bosco Marseilles

Dans ces témoignages, on découvre l'attachement des élèves à leur lycée et aussi la conscience des valeurs portées par l'équipe éducative. "Don Bosco m'a permis de trouver ma vocation et m'a rendu plus sociable"... les concepts clés de la pédagogie de Don Bosco !

  • « Voici déjà trois ans que je suis dans ce Lycée, j'ai passé de super moments. Les cours d'échanges étaient géniaux, dommage qu'on les a eu que deux ans. Merci pour tout. » Amélie
  • « Voilà 3 merveilleuses années que j'ai passé dans ce Lycée sans doute le meilleur établissement que j'ai fréquenté dans ma vie. J'ai pu m'y faire de très grands amis et y ai amélioré ma situation scolaire, Don Bosco m'a permis de trouver ma vocation et m'a rendue plus sociable. Merci à cet établissement. » Yasmine
  • « Cela fait 3 ans que je suis à Don Bosco que je suis à Don Bosco et tout se passe bien. Au début j'avais du mal à m'intégrer dans ma classe maintenant je laisse ça de côté et je suis heureuse d'avoir rencontré des gens formidables. Je me souviendrai toujours d'avoir fait actrice dans un film au Festiclip « Fashion victime » et puis pendant deux ans on m'a surnommée « Lady Gaga » Tout est positif mais j'ai quand même envie de partir pour faire ma vie, voyagé mais j'en garderai un bon souvenir. » Océane
  • « J'ai passé 3 merveilleuses années scolaires à Don Bosco. Si je n'avais pas trop trouvé ce Lycée, je n'aurais jamais réussi à trouver ma voie du futur. » Pauline
  • « Depuis 2 ans que je suis ici, j'ai passé de bons moments, des cours d'échange étaient les meilleurs cours de ma scolarité ici. » Thibault
  • « 4 ans passés dans ce Lycée une école enfin sensée et à l'écoute des élèves que ce soit dans le cadre des études ou du personnel ! Une équipe pédagogique tout aussi généreuse qui n'hésite pas à se mouiller pour nous. La fête Don Bosco est toujours le même bonheur d'y jouer ou d'y chanter. Et aussi une excellente formation qui porte ses fruits. J'ai même du refusé une embauche. Mais 4 années pleines de bonheur sans aucuns regrets. » Kévin
  • « J'ai passé 3 années de bons moments que ce soient les sorties avec M. Janiec et surtout les cours d'échanges qui ont permis de se rendre compte que certains jeunes sont en difficultés ex : des drogues, la violence dans le quartier etc..... . Je remercie Don Bosco et j'espère que ça va continuer » Jérémy
  • « De la 3ème DP 6 à la terminale Pro ELEEC, quatre années se sont écoulées entre les murs du Lycée Don Bosco. Quatre années qui m'ont fait grandir et qui m'ont appris à être enfin prêt à m'envoler vers le monde du travail. Dédicace à M. Janiec qui nous a bien cultivé avec humour ». Alexandre

Les "cours d'échange"... ? Pourquoi un tel succés ? Comment ?

Les heures d’échange sont inscrites dans l’emploi du temps des élèves comme n’importe quel autre cours. Le cours se déroule en demi-groupe une fois tous les quinze jours. L'animateur en pastorale, Raphael Janiec explique ce dispositif.

"Mon objectif est de préparer les jeunes à la vie et de les faire réfléchir à son sens à la lumière de la Foi, dans le respect de la liberté de chacun et d’être à l’écoute. Au début de l’année chaque élève reçoit une feuille où il peut librement choisir le thème qu’il veut pour les cours.

  • Réalités d’ici, permet de parler de la situation des jeunes en France ex : comment définir  l’identité nationale, racisme, agressivité, suicide, toxicomanie. A partir des livres de Jean Marie Petitclerc La nouvelle délinquance des jeunes Si on parlait du suicide des jeunes etc…… dont je propose un résumé.
  • Réalités d’ailleurs, permet de parler jeunes ailleurs, aux USA par exemple. 
  • Foi et croyances d’aujourd’hui permet de parler de personnes au parcours "exemplaire" à partir du film  sur Don Bosco. Nous avons reçu le témoignage de Fr Emmanuel de la Communauté des franciscains du BRONX, de bénévoles de l’association qui s’occupe des chiffonnier au Cambodge, de  Mgr Tessier  évêque émérite d’Alger qui est venu nous voir et  a fait un tabac auprès des élèves d’Afrique du Nord, le témoignage de Tim Gunénard. Voir les articles sur le site du lycée Don Bosco de Marseilles avec  le témoignage des jeunes après la rencontre.
  • Débat autour d'un thème à partir d'un film. Les élèves peuvent amener des DVD sous condition : une semaine avant le cours afin que je puisse les regarder, que le  propos soit en conformité avec notre projet éducatif et en lien avec les thèmes abordés en heure déchange.

A travers ces séances, il est important que les élèves apprennent qu’échanger, c’est  s’enrichir, à condition d’apprendre à s’écouter vraiment. Nos échangent se déroulent avec la devise « si tu n’es pas d’accord avec moi tu m’enrichis ».

Les cours d'échanges sont très appréciés par les jeunes. Mon but n’est pas d’être maître de leur foi mais serviteur de leur joie.

Raphael Janiec

Animateur en pastorale scolaire

Lycée Don Bosco de Marseilles

4 juillet 2013

 

Le lycee Marseille655

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e4

À la question : « Ce que je ne pourrais pas pardonner ? » la réponse fait quasiment l’unanimité : « la trahison ! ». Que ce soit en amitié ou en amour, c’est ce qui est pour les jeunes le plus difficilement pardonnable. « Quand tu me trahis, tu me plantes un couteau dans le dos. » nous dit Michelle

Maëva exprime bien que derrière cette immense déception de la trahison il y a la perte d’une importante valeur : la confiance. « Il n’y a pas de relation sans confiance. Une fois qu’elle est trahie, elle est très difficile à redonner. » Don Bosco a mis la confiance au cœur de son système éducatif. C’est dire son importance et la nécessité de la préserver dans la relation avec les jeunes.

Question : Les jeunes semblent nous dire que l’impardonnable est définitif. Cela pose pour nous la question de l’éducation au pardon et de sa dimension chrétienne. Voir le premier témoignage du film « Human » de Yann Arthus-Bertrand.

Voir le 4è épisode de la saison 2 : L’impardonnable ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite