Ass ESTIC 355 okAprès plusieurs années de réflexions et de longs mois de discussions, les deux établissements d'enseignement secondaire catholiques bragards ne font désormais plus qu'un, en cette rentrée scolaire 2013. Sous l'égide de l'Estic : la maison salésienne de Saint-Dizier accueille les collégiens issus de l'Assomption, ainsi que les lycéens de la filière ST2S. La fusion a demandé une grande réorganisation humaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les adultes, enseignants et membres des personnel, du nouvel ensemble ont travaillé lors des deux journées de pré -rentrée dans un climat serein et positif afin de préparer l'année pour les 1300 élèves qui fréquenteront le collège, le LEGT et les lycées professionnels tertiaire et industriel ... sur trois sites géographiques, dans un premier temps, en attendant le déroulement des travaux destinés à restructurer l'établissement.

De nombreuses personnalités présentes pour soutenir le projet

Monseigneur Gueneley a honoré les équipes de sa présence. Le Père Alain Beylot (délégué à la Tutelle), Monsieur Hervé Dory (directeur diocésain) ainsi que Sœur Marie-Pierre, supérieure de la communauté locale des sœurs de l'Assomption (qui gardent la tutelle de l'école maternelle et primaire), ont manifesté leur engagement et leur soutien.

Cette rentrée a demandé des efforts de la part de tous les membres de la communauté éducative. La réalisation de ce projet de longue haleine est une étape importante pour tous.

 

Catherine Philippe
2 septembre 2013

 

 

 

 

Ass ESTIC MMe Philippe 355 2Monseigneur Gueneley évêque de Langres et Madame Catherine Philippe chef d'établissement

assembléeESTIC 355200 participants (professeurs et personnels) à la journée de pre-rentrée du 2 septembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

 La tendresse. Qui mieux que Marie pour nous la transmettre ? Nous célébrons justement aujourd’hui son cœur immaculé. 

Demandons lui qu’elle fasse grandir en nous la chasteté. Surtout demandons cette qualité du regard pur et limpide. « La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière. » En un tel regard, les jeunes ne se voient pas jugés, mais grandis. Car ce regard ne s’impose pas, n’envahit pas, mais, comme saint Jean Baptiste, laisse toute la place à la lumière de Dieu.

Immaculé, c’est aussi cette générosité maternelle. « Tout jeune qui entre dans une maison salésienne est sous la protection spéciale de Marie Auxiliatrice » disait Don Bosco. À nous de savoir rendre la tendresse miséricordieuse de Dieu présente. 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...