Rentree 01Quels sont les enjeux de la nouvelle organisation du rythme scolaire en primaire ? C'est l'objet de la recherche menée par les directeurs des établissements de Nice, Marseille et Briançon - sous l'égide du CJB. Cette recherche, financée par Formiris, concerne directement les maisons Don Bosco car elle interroge les convergences entre la réforme des rythmes scolaires et la pédagogie salésienne. Convergence ou concurrence ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En quoi la réforme de l'organisation de la vie scolaire à l'école primaire est-elle une opportunité pour les établissements qui cherchent à mettre en œuvre la pédagogie salésienne ?

 

Les initiatives isolées dans le réseau se sont regroupées dans une commission de travail au sein du Centre de formation Jean Bosco. Les chefs d'établissement ont alors partagé leurs expériences, leurs questions. C'était la première fois que les écoles primaires du réseau faisaient un travail commun pour fédérer une recherche-action en lien avec la pédagogie salésienne.

 

Expérimentations pédagogiques et analyse des pratiques


TROIS ECOLES PILOTES

 

  • Ecole Sévigné à Marseille
  • Ecole Nazareth à Nice
  • Ecole Carlhian Rippert à Briançon.

 

MEMBRES DU GROUPE DE RECHERCHE

 

  • Françoise RAPPELIN de l'Ecole Sévigné
  • Françoise MONDEUX de l'Ecole Nazareth
  • Alain THIEBAUT de l'Ecole Carlhian Rippert 


ACCOMPAGNEMENT

  • Guy Avanzini, professeur en Sciences de l'Education
  • François Le Clère, Formateur CJB, directeur du Valdocco


REFERENCES

 

- Montagner H, L’arbre enfant. Une nouvelle approche de l’enfant, Ed. Odile Jacob

- Montagner H, « Les rythmes », in Accueil, accompagnement, rythmes et partenariat scolaires, INRP.

- Testu F., Brechon G., Clarisse R. Rythmes de vie et rythmes scolaires. Aspects chronobiologiques, Ed. Masson.

- Testu F., Fotinos G, Rythmes scolaires, rythmes de vie. Aménager le temps scolaire, Ed. Hachette.

Dés le départ, il a été noté que le mérite de la réforme était essentiellement de valider, d'autoriser, de faciliter, voire d'encourager les initiatives... ce que font en réalité les maisons du réseau salésien.


Il y a une convergence évidente entre l'esprit des textes de la réforme et le référentiel salésien. Les textes rendent licites des pratiques déjà en cours, même si la précarité des ressources en restreint l'exploitation et la diffusion qui, quant à elles, demeurent, comme naguère, subordonnées au dévouement et à l'implication des personnels et des divers partenaires de l'Ecole. 

 

Une brèche pour l'innovation

La réforme a ouvert une brèche pour l'innovation transformant ainsi la conception de l'école. Cette proposition créée une liberté qui invite à relire les pratiques et, surtout, à autoriser des changements. «Cela amène à penser les moments forts/faibles de la semaine, les moments efficaces.

 

Dans les expérimentations, nous voyons se dessiner une évolution d'un travail individuel vers une approche plus collaborative et mutualiste dans l'école. Des déplacements s'opèrent sur la définition et ce qui fait l'identité des enseignants : agencer les espaces et les rythmes en classe, organiser le temps scolaire en communauté éducative. Le remaniement de la journée amène à repenser leurs ressources et leurs potentiels et, de fait, les organisations horaires et les gestions de moyens. 

 

La pratique des équipes professionnelles est bousculée

Françoise Rappelin aimerait par exemple proposer le décalage des arrivées des enseignants en fonction des organisations mises en œuvre. Alain Thiebaut, quant à lui, interroge : la semaine des 4 jours n'a-t-elle pas attaqué la continuité entre les enseignants ? Ne donne-t-elle pas un tempo désorganisateur ? Cette réforme entraine en effet des conséquences que le texte lui-même ne prévoit pas, notamment dans le champ de la formation des enseignants.

 

La réforme vient bousculer la pratique des équipes de professionnels. Elle ne peut fonctionner que grâce à la détermination d'un chef d'établissement bénéficiaire d'une décharge. Signalons d'ailleurs que les trois directeurs engagés dans cette recherche le sont.


Le travail d'équipe est aussi indispensable pour penser le projet de l'école, animer et réguler ces remaniements induits par la réforme et le projet d'établissement. Le texte sur les 108 heures a permis l'augmentation du temps de rencontres des équipes. 

 

Rentree 02 355x248La réforme est un plus pour le réseau salésien

 Pour nous chefs d'établissement, la réforme a accru notre espace de liberté ; elle a facilité l'intégration des idées phares de la pédagogie de Don Bosco ; elle a donné de l'oxygène dans nos actions : les activités extra-éducatives ont trouvé leur place. Cette réforme n'est pas une fin en soi, elle ouvre des portes sur l'innovation, sur notre posture d' « enseignant-chercheur », sur le développement de nos échanges avec les associations-partenaires.

Don Bosco essayait de répondre aux défis de la société, n'hésitant pas à innover, à oser, pour être au maximum en adéquation avec les besoins des jeunes. Aujourd'hui, le parcours de formation des Maisons Don Bosco met en évidence la volonté de répondre aux défis de notre temps dans un esprit de confiance, d'espérance et de foi. La réforme donne aux équipes une occasion formidable d'adopter ces «réflexes» salésiens. 

 

L'analyse sur l'ensemble du réseau sera développée au congrès de mars 2014

 Ces travaux de recherche-action seront communiqués lors du Congrès de l'éducation organisé en 2014 par les AMDB. Ils permettront de mettre en discussion ses résultats et les initiatives pédagogiques qu'elle a permis. Nous voyons déjà s'ouvrir de nouvelles pistes de recherche et d'approfondissement à partir des thématiques récurrentes dans le groupe de travail :

  • L' « enseignant-éducateur ». Un nouveau métier ?
  • L'implication des équipes enseignantes et leurs engagements dans ce travail.
  • Le temps hors scolaire, la « cour de récré », lieu éducatif ?

 

Rendez-vous en mars au Congrès de l'éducation, 21-22 mars 2014 à Lyon.

 

 

Texte écrit à partir du document final réalisé par le groupe de travail.

Il sera publié dans son intégralité

sur le site du Centre de formation Jean Bosco dans le Vademecum.

 26 septembre 2013

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e3

L’épreuve la plus difficile souvent citée est le harcèlement. Héloïse l’a particulièrement subi. « Tout le monde qui te regarde de haut en bas sur les réseaux sociaux, comme une pourriture, comme un déchet… Il faut respecter chaque personne au monde. » Et puis, il y a le racisme sous toutes ses formes.

Inès nous dit avoir reçu des paroles blessantes concernant ses origines. Elle s’interroge : « On se dit parfois qu’on n’est pas intégrée alors que si, peut-être que non. On ne sait pas très bien en fait. » Le métissage de Mélissa entraîne, pour elle aussi ,des réflexions sur les avantages et les inconvénient de sa situation qui la laisse sans voix. « Je ne sais pas que dire à part être outrée. »

Question : Face à ces paroles qui détruisent quelles paroles constructives sommes-nous capables d’opposer ?

Voir le 2 épisode de la saison 2 : Le poids des mots ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Les salésiens de France et Belgique-Sud en chapitre

      chapitre don bosco 2019 11 Les salésiens religieux de la Province France-Belgique Sud ont célébré leur chapitre à Lyon, du 22 au 26 avril 2019. Tous les trois ans, comme le veulent les constitutions, ils se retrouvent en assemblée constituée par les responsables de la Province et les délégués élus par les confrères. Avec les invités, ils étaient environ 70.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite

    • Couleurs salésiennes 2019 : Prêt ?

      don bosco couleurs salesiennes 2019 Chaque région salésienne se prépare à vivre les couleurs salésiennes. Comme l’année dernière, ce sera une beau moment de convivialité : célébration, repas partagé, animation-jeu… chaque lieu s’organise.

      Lire la suite

    • Les paroisses salésiennes en dialogue

      paroisses don bosco 2019 02 Samedi 6 avril, les paroisses salésiennes de la Province de France-Belgique ont envoyé d’Argenteuil, Liège, Lille, Lyon, Nice et Paris des salésiens, des coopérateurs et des paroissiens pour une « Rencontre des paroisses confiées aux salésiens » organisés au pied du sanctuaire de Saint Jean Bosco à Paris.

      Lire la suite

    • Don Bosco Gières / Kenitra : Créer des ponts entre la France et le Maroc

      gieres kenitra don bosco 2019 05 C’est dans cette aventure que se sont lancés les collégiens de Don Bosco Gières avec ceux de Don Bosco Kenitra. Ils se sont préparés durant de longs mois… Et en mars dernier, durant neuf jours, les 29 collégiens ont vécu au rythme de leur interlocuteur marocain. Récit par Clément et Alec.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : un dossier sur les élections européennes

      Don Bosco Aujourd hui 998 Du 23 au 26 mai, auront lieu les élections européennes. L’heure est-elle au repli ou à la poursuite de la construction européenne ? Des personnes engagées dans le réseau Don Bosco ou au Parlement européen osent une parole. Elles révèlent les difficultés rencontrées, leurs insatisfactions, mais aussi leur désir de voir cette Europe grandir. Vers quelles valeurs l’Europe doit-elle évoluer ?

      Lire la suite

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite