Affiche Paroisse St Jean Bosco 355Construite entre 1934 et 1938, la paroisse Saint Jean Bosco, au coeur du 20° arrondissement, va célébrer ses 75 ans, le dimanche 8 décembre. L'engagement de proximité y est à l'honneur, au service des jeunes et des familles du quartier, pastorale et animation avec l'AEPCR (association d'éducation populaire). Retour sur le passé de la paroisse et foi en l'avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu d'histoire


C'est en 1931 que le cardinal Verdier, alors archevêque de Paris, demande aux Salésiens de bâtir une église et de créer une paroisse au service de la population locale. La construction allait durer quatre ans, de 1934 à 1938 et la paroisse St Jean Bosco sera érigée le 20 février 1938. L'église étant bâtie sur le terrain du patronage Sainte Anne, confié aux salésiens depuis 1921, est dédiée à leur fondateur, Saint Jean Bosco, éducateur de la jeunesse populaire, canonisé en 1934. Elle est à la fois église paroissiale et sanctuaire national offert par la France à Don Bosco.

 

Une église Art déco


Saint Jean Bosco est l'église la plus richement ornée du 20° arrondissement de Paris et l'un des plus importants témoignages des recherches artistiques et architecturales de l'époque Art déco. Elle n'a pratiquement pas été retouchée et conserve une grande cohérence artistique. Elle est restée, comme le disent les amateurs d'art, « dans son jus » : architecture et mobilier ont conservé leur pureté d'origine. Le clocher, aérien, monte ses décrochements et ses claustra à 53 mètres. L'intérieur est d'une extraordinaire beauté. Les fresques, sculptures et vitraux ont été mis en œuvre par les plus grands artistes spécialisés dans l'art religieux de l'époque :Mauméjean, Serraz, Gaudin, Subes, Parvilliée. Le baptistère et les grandes orgues méritent aussi l'attention. La carillon du clocher (28 cloches), l'un des plus beaux de Paris, est classé parmi les Monuments historiques depuis 1982.

 

Un phare salésien sur les hauteurs de Paris


Si l'histoire et la spiritualité salésiennes forment le fil conducteur du décor de Saint Jean Bosco, les générations successives de Salésiens et de laïcs qui ont travaillé et travaillent encore aujourd'hui dans cette paroisse ont toujours voulu en faire un lieu accueillant et ouvert sur le quartier. La statue du fondateur accueille les fidèles sur le perron. Les jeunes ont une place privilégiée tant à la paroisse (éveil à la foi, catéchèse, aumônerie de collégiens, lycéens et étudiants, jeunes professionnels) qu'à l'AEPCR (Association d'Education Populaire Charonne Réunion), association gérée par des laïcs, qui déploie une activité de grande envergure sur tout le quartier (Centre de loisirs, soutien scolaire ; alphabétisation, animation de rue, médiation de rue, activités sportives, action en faveur des familles...). Le bénévolat y est à l'honneur, au service des jeunes et des familles du quartier.


Une œuvre, qui malgré ses 75 ans, est plus vivante que jamais ! Heureuse de fêter son anniversaire !

 

François Darvor

22 novembre 2013

 

Au programme du 8 décembre

  • 10h 30 : Eucharistie présidée par Mgr Michel AUPETIT, évêque auxiliaire de Paris, avec la participation festive et intergénérationnelle des paroissiens.
  • 15h : « 75 ans d'histoire ». L'histoire du quartier et l'histoire de la construction de l'église avec le concours du Père Jean-Pierre Monnier, conférencier, avec projection en power-point, et une Table ronde avec des témoins d'hier et d'aujourd'hui.
  • 17h : Concert donné par le Chœur des Jeunes du Conservatoire du 20° sous la direction de Rémi Aguirre Zubiri, avec Sylvain Combaluzier au piano.

Mot du jour

Lorsque Jean Bosco découvre la misère des jeunes, son premier objectif n’est pas de trouver une église ou de construire une école mais d’avoir un terrain pour jouer !

Aux éducateurs, il conseille : « Donnez ample liberté de sauter, de courir, de crier à cœur joie ». Et Marie-Dominique écrit aux sœurs de St-Cyr-sur-mer: « Dites bien aux filles que je veux qu’elles soient joyeuses, qu’elles sautent, qu’elles rient, qu’elles chantent… ! »

La cour de récréation est pour nos fondateurs, le cœur de tout acte éducatif, le centre de toutes les rencontres, de la détente, du petit mot de l’éducateur à l’oreille du jeune, du jeu collectif où chacun est vraiment lui-même, sans artifice, ni crainte ; où les aînés prennent en charge les plus petits et les timides ; où les adultes jouent avec les jeunes ; où l’on découvre ensemble les règles du vivre ensemble…

Tant et si bien qu’on dira : « Don Bosco parmi les jeunes, c’est Don Bosco dans la cour de récréation. »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite