DSC 1 355Inauguré le 27 novembre dernier dans l'enceinte de l'établissement Don Bosco Landser, un décor mural, réalisé par les élèves, a fait son apparition. 180 élèves, plus de 180 panneaux et 1000 vis pour que l'ensemble tienne ! Une magnifique réalisation orchestrée par M. Heinis, professeur d'Arts Plastiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous mettrez les couleur.

Situé du côté de la chapelle de l'établissement, ce mur d'images peintes sur un support appelé le novopan présente une variété de contenus, suivant l'inspiration des jeunes. Le chef de projet, M. Heinis évoque ce travail : « Il fallait mettre en place un dispositif qui soit en phase avec le cours d'Arts Plastiques en intégrant le fait que ce projet allait s'étaler sur l'année. Rien n'a été imposé. Les élèves ont choisi eux-mêmes ce qui fait leur motivation.

 

Le thème, une phrase de Don Bosco : « J'ai fait le brouillon ; mettez-y les couleurs » et je crois qu'à travers ce mur, les couleurs sont vraiment l'expression de toute la jeunesse des élèves de Landser. »

DSC 2 355

DSC 3 355

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensent les élèves ?

« Comme nous pouvons l'observer, ces tableaux sont tous très colorés avec un style propre à chaque élève, ce qui amène un souffle de renouveau tout en gardant les valeurs de la maison. Ce projet renforce l'idée de maison de Don Bosco, avec un mélange de tableaux réalisés de la 6ème à la 1ère, en ne faisant aucune distinction. »


C'est la prouesse de M. Heinis d'avoir pu organiser tout le mur en mélangeant les différentes classes. « Je souhaitais faire aussi le parallèle autour de l'œuvre de Paul Klee, qui dispose de petits carrés qui font office de sonorité. C'est ce que je voulais retrouver ici avec une répartition horizontale et une portée musicale où chaque élève retrouve sa place. » Des élèves qui n'ont pas compté leur temps. « Certains sont venus le mercredi après-midi, d'autres pendant les vacances, ajoutent M. Werner, le chef d'établissement. Nous souhaitions la participation d'un maximum d'élèves et ils ont bien répondu soutenus par des professeurs et des parents. »

 

Avec ce mur d'images, les artistes de Landser offrent ainsi à leurs camarades et aux visiteurs une belle promenade, à travers le temps, avec des clins d'œil à Picasso, Montegna, Mondrian et un jeu de couleurs.

 

Vincent Grodziski

www.donbosco-landser.net

19 décembre 2013

 

 

DSC 4 355DSC 5 355

 



Mot du jour

Est-ce un enfant ou un chien qu’on appelle ?

C’est vrai qu’elle est un peu rétro, mais elle trouve que cette tendance de plus en plus répandue de vouloir nommer son enfant de façon très originale, d’utiliser le prénom pour en faire un être unique, risque de prêter le flanc aux moqueries, et surtout ôte au prénom tout son sens.

Pour elle, un prénom, c’est important. Il s’inscrit dans une culture, évoque une figure tutélaire, dit, par son étymologie, quelque chose de beau, et, par ce biais, fait entrer l’enfant dans la communauté des hommes et l’inscrit dans une longue lignée. Il se cherche aux sources de l’intime, pas dans une lecture récente, ou parmi les personnages d’une série télé. Choisir un prénom, ce n’est pas non plus le joyeux exercice de la fabrication d’un mot inédit.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...