DSC 1 355Inauguré le 27 novembre dernier dans l'enceinte de l'établissement Don Bosco Landser, un décor mural, réalisé par les élèves, a fait son apparition. 180 élèves, plus de 180 panneaux et 1000 vis pour que l'ensemble tienne ! Une magnifique réalisation orchestrée par M. Heinis, professeur d'Arts Plastiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous mettrez les couleur.

Situé du côté de la chapelle de l'établissement, ce mur d'images peintes sur un support appelé le novopan présente une variété de contenus, suivant l'inspiration des jeunes. Le chef de projet, M. Heinis évoque ce travail : « Il fallait mettre en place un dispositif qui soit en phase avec le cours d'Arts Plastiques en intégrant le fait que ce projet allait s'étaler sur l'année. Rien n'a été imposé. Les élèves ont choisi eux-mêmes ce qui fait leur motivation.

 

Le thème, une phrase de Don Bosco : « J'ai fait le brouillon ; mettez-y les couleurs » et je crois qu'à travers ce mur, les couleurs sont vraiment l'expression de toute la jeunesse des élèves de Landser. »

DSC 2 355

DSC 3 355

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensent les élèves ?

« Comme nous pouvons l'observer, ces tableaux sont tous très colorés avec un style propre à chaque élève, ce qui amène un souffle de renouveau tout en gardant les valeurs de la maison. Ce projet renforce l'idée de maison de Don Bosco, avec un mélange de tableaux réalisés de la 6ème à la 1ère, en ne faisant aucune distinction. »


C'est la prouesse de M. Heinis d'avoir pu organiser tout le mur en mélangeant les différentes classes. « Je souhaitais faire aussi le parallèle autour de l'œuvre de Paul Klee, qui dispose de petits carrés qui font office de sonorité. C'est ce que je voulais retrouver ici avec une répartition horizontale et une portée musicale où chaque élève retrouve sa place. » Des élèves qui n'ont pas compté leur temps. « Certains sont venus le mercredi après-midi, d'autres pendant les vacances, ajoutent M. Werner, le chef d'établissement. Nous souhaitions la participation d'un maximum d'élèves et ils ont bien répondu soutenus par des professeurs et des parents. »

 

Avec ce mur d'images, les artistes de Landser offrent ainsi à leurs camarades et aux visiteurs une belle promenade, à travers le temps, avec des clins d'œil à Picasso, Montegna, Mondrian et un jeu de couleurs.

 

Vincent Grodziski

www.donbosco-landser.net

19 décembre 2013

 

 

DSC 4 355DSC 5 355

 



Mot du jour

Lorsque Jean Bosco découvre la misère des jeunes, son premier objectif n’est pas de trouver une église ou de construire une école mais d’avoir un terrain pour jouer !

Aux éducateurs, il conseille : « Donnez ample liberté de sauter, de courir, de crier à cœur joie ». Et Marie-Dominique écrit aux sœurs de St-Cyr-sur-mer: « Dites bien aux filles que je veux qu’elles soient joyeuses, qu’elles sautent, qu’elles rient, qu’elles chantent… ! »

La cour de récréation est pour nos fondateurs, le cœur de tout acte éducatif, le centre de toutes les rencontres, de la détente, du petit mot de l’éducateur à l’oreille du jeune, du jeu collectif où chacun est vraiment lui-même, sans artifice, ni crainte ; où les aînés prennent en charge les plus petits et les timides ; où les adultes jouent avec les jeunes ; où l’on découvre ensemble les règles du vivre ensemble…

Tant et si bien qu’on dira : « Don Bosco parmi les jeunes, c’est Don Bosco dans la cour de récréation. »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite