Taizé Ressin 355Partir à Taizé en hiver, et en revenir ressourcés ! Nous sommes revenus à Taizé, pour nous laisser  prendre par l'atmosphère de cette colline où l'inspiration nous revient, comme on revient à Dieu, comme l'enfant prodigue revient vers son Père. Si vous y arrivez à l'heure de la prière vous serez prévenus par le son des cloches qui tintent à toute volée et vous serez attirés vers la petite porte de l'église comme un aimant. En entrant, la pénombre, mais paradoxalement, au centre, devant, un puits de lumière rouge et jaune, il y fait clair ; et bientôt on ne voit plus que cette lumière qui attire et qui illumine l'intérieur de l'église et de notre cœur. Libres propos de huit jeunes partis à Taizé.

 

 

 

 

 

 

La prière s'élève et nous environne, nous sommes pris dans ce mouvement lent et apaisant qui nous rapproche de Dieu. Il est là dans le silence et les chants répétés par les frères et toute la foule des pèlerins. Être assis par terre nous rapproche de notre condition humaine, près de la terre, façonné de cette terre des hommes qui apprend l'humilité, notre petitesse et notre grandeur dans le cœur de Dieu qui nous aime.

Ce vendredi soir, nous touchons au mystère de la croix de Jésus, une vie donnée pour le pardon et la réconciliation de l'homme avec Dieu ; une mort qui nous ouvre la vie éternelle, un partage d'amour sans fin. Nous nous laissons habiter par le calme et le silence, un silence non pas vide, mais habité par tous les autres auquel nous pensons devant Dieu.

« Eprouver la présence de l'Esprit,
voilà peut être ce que nous sommes venus chercher à Taizé »

 

La colline de Taizé est aussi ce lieu de l'échange de la parole de Dieu. « Le soir, deux disciples se rendaient à Emmaüs, et ils parlaient entre eux des évènements qui s'étaient passés... Jésus vint marcher avec eux, mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. » Reconnaître Dieu, reconnaître Jésus, éprouver la présence de l'Esprit, voilà peut être ce que nous sommes venus chercher à Taizé.

La veillée du samedi soir à Taizé met en jeu la lumière de la résurrection de Jésus. Reçue par chacun, les multiples bougies illuminent toute l'église, et veut projeter sa lumière sur le monde. Vivre dans la lumière, c'est la grâce de voir Dieu, les autres, et soi-même et de savoir discerner le fond des choses, l'épaisseur de la réalité, le chemin à suivre pour mener sa vie droite en fonction des valeurs que l'on veut vivre. La lumière est un moment de vérité, une marche sur la route des hommes éclairée par la lumière de l'Esprit de Dieu, qui est Esprit d'amour.

 

La célébration eucharistique renouvelle notre façon de célébrer. La parole des écritures est reçue dans sa forme essentielle, sans commentaire, simplement parce qu'elle est parole de Dieu. Une nouveauté, la préparation de l'offrande faite par des jeunes, chacun apporte quelque chose, la nappe, le pain, le vin, le livre, pour la célébration du partage de la vie donnée de Jésus qui se rend présent dans le pain partagé. Après deux jours, nous avons vécu ensemble ce partage.

 

Père Henri Christophe,

salésien aulycée Don Bosco de Ressin

16 janvier 2014

 

 


Mot du jour

Comme des billes de cristal
Des gouttes d’eau gelée
Brillent de mille feux
Sur les feuilles d’un pommier
C’est un régal !

L’enfant dans sa candeur
Voudrait les posséder
Ses yeux pétillent de joie
Tellement il les désire
Il approche ses doigts
Afin de s’en saisir
Dans le creux de sa main
Les perles tant convoitées
Fondent : voilà la fin !
L’espace d’un instant
Et tout a disparu…

La beauté n’appartient à personne
On l’aime pour elle-même
Pas seulement pour soi-même
Elle est universelle
Et s’offre gratuitement
À celui qui l’accueille

Vouloir la faire sienne
Fait fuir la merveille.

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite