Taizé Ressin 355Partir à Taizé en hiver, et en revenir ressourcés ! Nous sommes revenus à Taizé, pour nous laisser  prendre par l'atmosphère de cette colline où l'inspiration nous revient, comme on revient à Dieu, comme l'enfant prodigue revient vers son Père. Si vous y arrivez à l'heure de la prière vous serez prévenus par le son des cloches qui tintent à toute volée et vous serez attirés vers la petite porte de l'église comme un aimant. En entrant, la pénombre, mais paradoxalement, au centre, devant, un puits de lumière rouge et jaune, il y fait clair ; et bientôt on ne voit plus que cette lumière qui attire et qui illumine l'intérieur de l'église et de notre cœur. Libres propos de huit jeunes partis à Taizé.

 

 

 

 

 

 

La prière s'élève et nous environne, nous sommes pris dans ce mouvement lent et apaisant qui nous rapproche de Dieu. Il est là dans le silence et les chants répétés par les frères et toute la foule des pèlerins. Être assis par terre nous rapproche de notre condition humaine, près de la terre, façonné de cette terre des hommes qui apprend l'humilité, notre petitesse et notre grandeur dans le cœur de Dieu qui nous aime.

Ce vendredi soir, nous touchons au mystère de la croix de Jésus, une vie donnée pour le pardon et la réconciliation de l'homme avec Dieu ; une mort qui nous ouvre la vie éternelle, un partage d'amour sans fin. Nous nous laissons habiter par le calme et le silence, un silence non pas vide, mais habité par tous les autres auquel nous pensons devant Dieu.

« Eprouver la présence de l'Esprit,
voilà peut être ce que nous sommes venus chercher à Taizé »

 

La colline de Taizé est aussi ce lieu de l'échange de la parole de Dieu. « Le soir, deux disciples se rendaient à Emmaüs, et ils parlaient entre eux des évènements qui s'étaient passés... Jésus vint marcher avec eux, mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. » Reconnaître Dieu, reconnaître Jésus, éprouver la présence de l'Esprit, voilà peut être ce que nous sommes venus chercher à Taizé.

La veillée du samedi soir à Taizé met en jeu la lumière de la résurrection de Jésus. Reçue par chacun, les multiples bougies illuminent toute l'église, et veut projeter sa lumière sur le monde. Vivre dans la lumière, c'est la grâce de voir Dieu, les autres, et soi-même et de savoir discerner le fond des choses, l'épaisseur de la réalité, le chemin à suivre pour mener sa vie droite en fonction des valeurs que l'on veut vivre. La lumière est un moment de vérité, une marche sur la route des hommes éclairée par la lumière de l'Esprit de Dieu, qui est Esprit d'amour.

 

La célébration eucharistique renouvelle notre façon de célébrer. La parole des écritures est reçue dans sa forme essentielle, sans commentaire, simplement parce qu'elle est parole de Dieu. Une nouveauté, la préparation de l'offrande faite par des jeunes, chacun apporte quelque chose, la nappe, le pain, le vin, le livre, pour la célébration du partage de la vie donnée de Jésus qui se rend présent dans le pain partagé. Après deux jours, nous avons vécu ensemble ce partage.

 

Père Henri Christophe,

salésien aulycée Don Bosco de Ressin

16 janvier 2014

 

 


Mot du jour

Quelle foi, quelle audace de la part de Marie, d’accueillir l’Ange et son message, d’ouvrir son cœur au dessein de Dieu !

En ce « Oui », Marie s’engage sur un chemin plein d’inconnues, qui a certainement dû être une vraie épreuve de lâcher prise, en tant que mère, à certains moments mais aussi un vrai chemin de joie et de découvertes.

On pourrait se demander si, à notre niveau, nous sommes prêts à être dans une confiance sans limite, à dire ce « oui » dans sa totalité ? Où en suis-je moi aujourd’hui dans ma relation de confiance à Dieu ?

j offre une messe

temoignages

Défi Citoyenneté 2025

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...