WSL Dessin sur mur355Le Collège Don Bosco de Bruxelles - Woluwé-St-Lambert fête ses cinquante ans d'existence. C'est parti pour une année de festivité ! A travers tous les changements exigés par notre époque, le collège Saint Lambert reste fidèle à lui-même, ancré dans la pédagogie de Don Bosco. En témoigne la préparation de la Bosco Fête, le 31 janvier !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au collège, on aime rappeler que le projet de construction est né l'année de l'Expo 58, - l'Exposition Universelle de 1958 -, une sorte d'âge d'or pour une Belgique dynamique et créative, ayant le vent en poupe ! La première décennie s'est déroulée dans l'atmosphère du Concile de Vatican II et de Mai 68. Loin de toute nostalgie et de vains regrets, on veut souligner combien l'enthousiasme des années fondatrices demeure actif aujourd'hui.

Woluwé Saint Lambert a été la première insitution à se lancer dans la pédagogie active

Une première chance du Collège a été de se lancer à fond dans l'ambitieuse réforme de l'enseignement appelée « Rénové ». Ce fut l'occasion de mettre en œuvre une pédagogie active, faisant confiance au jeune et demandant sa participation au processus éducatif. Cette proposition rejoignait tout à fait le cœur de la pédagogie de Don Bosco qui s'adresse au caractère raisonnable du jeune capable de comprendre et de collaborer.

 

La seconde chance a été de pouvoir compter sur une communauté de salésiens ouverts sur le monde des jeunes et à la modernité, entreprenants ; des personnalités fortes ayant chacune plusieurs cordes à leur arc, et qui ont marqué de nombreux jeunes. Aujourd'hui, leur nombre a diminué, ils ont pris de l'âge, mais la communauté est toujours là, témoin de l'esprit qui a porté l'institution. Quant aux nombreux laïcs qui ont repris le flambeau, ils sont conscients du trésor d'expérience accumulé et ils cherchent à faire vivre le charisme salésien.

WSL arbre 355Un nouvel arbre a été planté dans la cours et béniRepenser Don Bosco dans le monde actuel

L'ouverture de l'année scolaire 2013-2014 a été marquée par ce souci de faire vivre Don Bosco dans le monde actuel. Le 14 septembre, une importante séance académique a rassemblé plus de 200 personnes pour écouter Colette Schaumont exposer le résultat de ses recherches sur les choix de Don Bosco selon les circonstances de sa vie. Elle est responsable du Centre de formation à la pédagogie et spiritualité salésienne de la Province flamande, à la maison de Oud-Heverlee. Elle a mis en évidence combien le parcours de Jean Bosco n'a pas été une marche triomphale, mais comment à travers les difficultés matérielles et culturelles, et surmontant les souffrance physiques personnelles, Don Bosco a montré une résilience remarquable. Grâce à sa vie intérieure profonde et au prix de sa personne.

 

L'exposé de Colette a été suivi d'une table ronde où l'on trouvait le Père Guy Lambrechts, qui a vécu toute la saga du Collège et a plein d'anecdotes significatives à raconter ; Monsieur René Dassy, porte-voix des Salésiens Coopérateurs, qui approfondit l'histoire salésienne ; le Père Carlo Loots, salésien flamand, créateur du Centre de Formation salésienne de Oud-Heverlee ; Benoît Goffin, actuel directeur du Collège ; Manu Bontemps, ancien élève.

Mme Sanchez, directrice, communique à toute son équipe le souci d'apporter Don Bosco aux jeunes

Elle n'a pas attendu le début des festivités, mais dès le mois de mai dernier elle a emmené tout son monde, une trentaine de personnes, au Centre Don Bosco de Farnières pour une formation à la pédagogie salésienne. Durant ces deux journées pilotées par Mme Isabelle Rosière, responsable de la formation pour la Belgique francophone, ils ont retrouvé l'esprit d'enfance dans les jeux, ils ont cultivé l'esprit d'entreprise, partagé leurs expériences concrètes, approfondi les grandes orientations du Système Préventif, et cherché les moyens de les réaliser aujourd'hui. Ce travail s'est fait en lien avec les écoles fondamentales Don Bosco de Liège et de Remouchamps.

Un an de festivités : bénédiction d'un arbre, création d'un journal, tournoi des Capes d'Or, etc.

Pour marquer le début de cette année jubilaire, on a béni un arbre. Ce sont des enfants ont achevé de remplir de terre le grand pot, et qui ont arrosé la plante. De nombreux anciens et amis étaient présents à la cérémonie.

 

WSL boscofete 1355Boscofête est un événement incontournableLe premier numéro d'un « Journal des 50 ans » a paru en novembre. On y trouve un dialogue entre la directrice du fondamental, Mme Sanchez, et le directeur du secondaire, M. Benoît Goffin. Ce numéro développe le thème des arts visuels, qui ont toujours été mis à l'honneur au Collège, à travers des ateliers libres et diverses initiatives : club photo, ciné-club.

 

Le Collège bénéficie d'une magnifique salle de spectacles, et depuis les débuts, on y cultive l'art du théâtre, aussi bien parmi les professeurs que les élèves. Certains se sont d'ailleurs lancés dans l'écriture de pièces ou de comédies musicales. Plusieurs acteurs professionnels sont issus de là : Bernard Yerlès, Isabelle Defossé, parmi d'autres.

 

Depuis novembre, le « tournoi des capes d'or » a commencé, toutes les classes doivent relever douze défis : énigmes, quizz, épreuves sportives, etc. Chacune a choisi sa devise et créé son fanion. Ce n'est pas l'imagination et la créativité qui manquent !

 

Jean-François Meurs

Salésien au Centre Spirituel de Farnières

16 janvier 2014

 

LES DATES DES FESTIVITES

 

  •  Le 31 janvier, la « Boscofête » traditionnelle où les élèves ont l'occasion de montrer leurs talents.
  • Le 2 février, l'eucharistie festive en l'honneur de Don Bosco.
  • Le 22 février, la Journée spéciale des anciens, avec le jeu « Fort-Bosco ».
  • Les 21 et 22 mars, théâtre par les ADB, « Le Bourgeois gentilhomme »
  • Du 25 avril au 24 mai, exposition de photos
  • Le 26 avril, brocante
  • Le 27 avril, fête de l'unité scoute Don Bosco
  • En mai, parution du « Journal des 50 ans », n° 3
  • Le 10 mai, fête de l'école fondamentale
  • Le 16 mai, challenge « Interbosco », compétition sportive entre diverses écoles de Don Bosco.
  • Le 24 mai, Séance académique de clôture

 

 Le détail du programme sur le site du collège sur le site des 50 ans !
Le site de Woluwé : Don Bosco Woluwé Saint Lambert

 

 

WSL logo 50ans 700


 

 

 

 

 



Mot du jour

Est-ce un enfant ou un chien qu’on appelle ?

C’est vrai qu’elle est un peu rétro, mais elle trouve que cette tendance de plus en plus répandue de vouloir nommer son enfant de façon très originale, d’utiliser le prénom pour en faire un être unique, risque de prêter le flanc aux moqueries, et surtout ôte au prénom tout son sens.

Pour elle, un prénom, c’est important. Il s’inscrit dans une culture, évoque une figure tutélaire, dit, par son étymologie, quelque chose de beau, et, par ce biais, fait entrer l’enfant dans la communauté des hommes et l’inscrit dans une longue lignée. Il se cherche aux sources de l’intime, pas dans une lecture récente, ou parmi les personnages d’une série télé. Choisir un prénom, ce n’est pas non plus le joyeux exercice de la fabrication d’un mot inédit.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...