IMG 8281petUn profond climat de confiance a marqué dès le début ce week-end pour personnes séparées et divorcées. Certes, plus de la moitié des 15 participants avaient déjà fait un ou plusieurs des week-ends proposés par le Centre spirituel Don Bosco de Farnières, mais les nouveaux arrivés se sont rapidement sentis très à l'aise. Chacun a pu parler des « piquants » dans sa vie en choisissant sur la table qui un caillou, qui une branche de houx, qui une corde ou une pomme de pin...

 

IMG div pteLe  thème choisi était  Du bon usage des crises : comment les événements de notre vie est source de changement dans nos images de Dieu et notre foi, dans notre relation aux autres et à nous-mêmes. Le titre était emprunté au livre de Christiane Singer, mais il était étoffé par le livre de Thérèse Glardon, « Ces crises qui nous font naître ». Un thème exigeant, remuant, mais qui est un salutaire chemin de vérité.

 

 

Ils ne sont pas des  week-ends thérapeutiques, même s’ils  font  beaucoup de bien, ils ont pour caractéristique de travailler et de partager ensemble des textes de la Bible et l’Evangile : exposés théologiques, pratique de la Lectio Divina. L’intuition que les « chocs de vie » créent une écoute fine, une sensibilité à certains aspects des textes d’Ecriture se révèle féconde,la richesse des temps de prière le prouve.

 

 

Ces week-ends créent aussi des amitiés profondes qui sont une véritable aide pour ceux qui ont besoin de beaucoup de courage et d’attention de la part de l’Eglise pour affronter leur souffrance.

 

Jean-François Meurs

Responsable de l'animation
des week-end "Divorcés" à Fanières

30 janvier 2013

 

Pour aller plus loin

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

Comme des billes de cristal
Des gouttes d’eau gelée
Brillent de mille feux
Sur les feuilles d’un pommier
C’est un régal !

L’enfant dans sa candeur
Voudrait les posséder
Ses yeux pétillent de joie
Tellement il les désire
Il approche ses doigts
Afin de s’en saisir
Dans le creux de sa main
Les perles tant convoitées
Fondent : voilà la fin !
L’espace d’un instant
Et tout a disparu…

La beauté n’appartient à personne
On l’aime pour elle-même
Pas seulement pour soi-même
Elle est universelle
Et s’offre gratuitement
À celui qui l’accueille

Vouloir la faire sienne
Fait fuir la merveille.

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite