IMG 8281petUn profond climat de confiance a marqué dès le début ce week-end pour personnes séparées et divorcées. Certes, plus de la moitié des 15 participants avaient déjà fait un ou plusieurs des week-ends proposés par le Centre spirituel Don Bosco de Farnières, mais les nouveaux arrivés se sont rapidement sentis très à l'aise. Chacun a pu parler des « piquants » dans sa vie en choisissant sur la table qui un caillou, qui une branche de houx, qui une corde ou une pomme de pin...

 

IMG div pteLe  thème choisi était  Du bon usage des crises : comment les événements de notre vie est source de changement dans nos images de Dieu et notre foi, dans notre relation aux autres et à nous-mêmes. Le titre était emprunté au livre de Christiane Singer, mais il était étoffé par le livre de Thérèse Glardon, « Ces crises qui nous font naître ». Un thème exigeant, remuant, mais qui est un salutaire chemin de vérité.

 

 

Ils ne sont pas des  week-ends thérapeutiques, même s’ils  font  beaucoup de bien, ils ont pour caractéristique de travailler et de partager ensemble des textes de la Bible et l’Evangile : exposés théologiques, pratique de la Lectio Divina. L’intuition que les « chocs de vie » créent une écoute fine, une sensibilité à certains aspects des textes d’Ecriture se révèle féconde,la richesse des temps de prière le prouve.

 

 

Ces week-ends créent aussi des amitiés profondes qui sont une véritable aide pour ceux qui ont besoin de beaucoup de courage et d’attention de la part de l’Eglise pour affronter leur souffrance.

 

Jean-François Meurs

Responsable de l'animation
des week-end "Divorcés" à Fanières

30 janvier 2013

 

Pour aller plus loin

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

2018, une Année aux multiples défis… dont un nous interpelle plus fortement : le défi de l’éducation. Une société qui n’a pas comme premier souci l’éducation des jeunes est une société qui va à sa perte.

Ecoutons Don Bosco parler aux jeunes ! Il nous ouvre des portes... Parfois nous parlons beaucoup de Don Bosco, mais ne vaudrait-il pas mieux parler un peu moins de lui et parler beaucoup plus comme lui ?

Regardons Laura Vicuňa, jeune argentine, élève des Sœurs Salésiennes, que nous fêtons aujourd’hui comme Bienheureuse. Sa vie toute simple, donnée par amour, est le fruit de l’éducation reçue.

Avec les jeunes d’aujourd’hui que certains sociologues qualifient de « sans père, ni maître », essayons d’entrer dans un dialogue du cœur à cœur qui ouvre un chemin de confiance et d’amitié, qui propose une formation intégrale et un chemin de joie et d’intériorité spirituelle.
L’éducation n’est-elle pas avant tout « une affaire de cœur » ?

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite