Congres 355Quels cadres permettent aux jeunes de grandir ? Cette question ouvrira le Congrés de l'éducation salésienne qui se tiendra les 21 et 22 mars 2014 à Lyon. Le rendez-vous est pris pour tous les professionnels de l'éducation. Des philosophes, des sociologues, des éducateurs, des psychologues interviendront et croiseront leurs regards. Voici leur présentation, par ordre d'apparition lors du Congrès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

150 Jean CaronJean Caron. Agrégé de philosophie, Jean Caron enseigne la philosophie en classes préparatoires au lycée Madeleine Daniélou, à Rueil-Malmaison. Il anime également des séminaires de culture générale et de philosophie éthique en entreprise. Il publie régulièrement dans les revues : Christus, « L’attention au présent », « Les contradictions de l’individualisme » ou la revue Projet

 

anne barret floueAnne Barrère est professeur en sociologue de l’éducation. Elle enseigne à l’Université de Paris V. Son parcours de recherche est marqué par sa thèse intitulée « Sociologie du travail scolaire : le cas des lycées » réalisée sous la direction de François Dubet. Elle a analysé le métier des enseignants. Puis les tâches des chefs d’établissements. Depuis deux ans, elle s’intéresse aux activités choisies par les adolescents : sports, musique Internet. Elle montre comment ces activités contribuent à « façonner » les jeunes.

 

150 Aurelie MaurinAurélie Maurin, maitre de conférence en psychologie à Paris XIII, a effectué sa thèse de doctorat sur les processus de construction identitaire à l’adolescence. Elle est maître de conférences en psychologie à l’Université Paris XIII. Ses thèmes de prédilections portent sur les espaces et les temps informels des institutions éducatives.

 

Ilaria150Ilaria Pirone, docteure en Sciences de l’éducation, est spécialiste de l’éclairage clinique du lien éducatif. Elle est actuellement en contrat de recherche sur les adolescents décrocheurs au CIRCEF. Elle étudie les paroles des adolescents en situation de "désarrimage". La façon dont le jeune se raconte révèle quelque chose d’un rapport au temps mis à mal, qui entraîne une crise du processus de subjectivation. Elle est intervenante au Centre Jean Bosco et pilote cette année la formation intitulée : « Comment tu me parles ?»

 

150mc michaud2Marie Claire Michaud est fondatrice et responsable de l’Association Ecole et famille dans le Val d’Oise. Thérapeute familiale et assistante sociale scolaire, elle intervient sur de nombreux sujets concernant les interactions qui se jouent entre le scolaire et le familial. Elle montre que le jeunes est au centre d’un débat contradictoire entre ces attentes. Elle analyse les facteurs de déséquilibres et de rééquilibrages.

 

FrançoisFrançois Le Clère est directeur du Valdocco, association de prévention pour les jeunes en difficulté. Formateur au Centre Jean Bosco depuis de nombreuses années. Éducateur spécialisé depuis 10 ans,Doctorant-chercheur affilié au CIRCEFT Laboratoire de sciences de l'éducation de Paris VIII, il travaille sous la direction de Laurence Gavarini sur des recherches liées à l'adolescence et aux approches cliniques de la relation éducative.

 

150françoise maineFrançoise Maine est responsable de la mission : besoins éducatifs particuliers des élèves à l’école au Secrétariat général de l'enseignement catholique. Elle travaille sur les fronts du handicap, de l’illettrisme, sur l’école et son environnement. Elle représente à ce titre les missions et les chantiers de l’Enseignement Catholique dans ce domaine.

 

150 lena 4Marguerite Léna, agrégée de philosophie, a enseigné en classes préparatoires au Lycée Sainte-Marie de Neuilly de 1971 à 2003. Outre de nombreux articles, elle a publié "L'Esprit de l'éducation" et "Le Passage du Témoin".  Philosophe reconnue, spécialiste de l'éducation, elle enseigne au collège des Bernardins, à Paris.

 

150 jm petitclercJean Marie Petitclerc. Jean-Marie Petitclerc est salésien, polytechnicien, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles, et écrivain. Cofondateur de l'association Le Valdocco à Argenteuil, directeur de l'Institut de Formation aux Métiers de la Ville à Argenteuil. Il a fondé "Laurenfance", foyer pour jeunes en difficulté à Tassin la Demi-Lune. Il est l'auteur de nombreux livres sur les jeunes et sur la pédagogie de Don Bosco .

 

 

 

Au programme :

  • Conférences et interventions de sociologues, philosophes, professionnels de l’enseignement et de l’éducation spécialisé.
  • Présentation des initiatives pédagogiques et des innovations du réseau salésien
  • Temps d’échange en petit groupes avec des experts, soirée festive

 

Pour aller plus loin

Pour tout savoir sur le Congrès de l'éducation salésienne, le programme, les intervenants, les forums. Lire l'article : Venez au 5ème Congrès de l'éducation salésienne

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e11

On pourrait reformuler ainsi la question : « Qui détestes-tu le plus ? » On a le plaisir de constater que beaucoup rejettent « détester » comme trop fort ou loin de leurs sentiments. Quand ce verbe s’applique, c’est à ceux qui ont souffert de la maltraitance ou de la trahison d’un de leur proche.

Nos interviewés n’aiment pas les racistes, les homophobes, ceux qui manquent d’ouverture d’esprit, les radins, les moqueurs mais surtout les prétentieux et les gens trop sûr d’eux. La liste n‘est pas exhaustive. Pourtant certains essaient de comprendre cette inimitié. Pour Maxime « Quelqu’un, il a forcément quelque chose de bon et du coup, si on cherche bien, on ne peut pas détester quelqu’un. »

Question : Avons-nous le souci d’aller au-delà de nos détestations ?

Voir le 11è épisode : Qu’est-ce que tu détestes le plus ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite