fete-don-bosco-Paris 1003Le premier à ouvrir les festivités fut le Provincial des Salésiens de France-Belgique sud, le Père Daniel Federspiel. Il a présidé la célébration de la St Jean Bosco, dans cette église du XXème arrondissement de Paris, sanctuaire national consacré à Don Bosco. Paroissiens, jeunes et adultes, aumônerie, jeunes de l'école des soeurs salésiennes de La Providence sont venus célébrer le saint patron de la paroisse.

 

 

 

« Que chacun porte sa pierre au chantier de la maison du Père ». Le Père Daniel, commentant l’évangile, a invité chacun à dire et à faire le bien à la suite de Don Bosco et à mettre toute sa confiance en Dieu. Don Bosco attend toujours notre concours. « Sans vous je ne peux rien faire » disait-il à ses jeunes. Des jeunes, justement, ceux de l’Ecole de La Providence, préparés par Sœur Jacqueline, illustrèrent à merveille la vie de Don Bosco, au moment de l’Offertoire, en gestuant le chant « Toi, Jean Bosco, saint prêtre de Dieu ».

 

Le Cardinal André Vingt-trois est venu célébrer la messe du dimanche

fete-don-bosco-Paris 1013Mickaël, étudiant de la paroisse (offertoire)C’est le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, qui a célébré la Grand-Messe du dimanche 2 février, fête de la Présentation de Jésus au temple que nous appelons aussi la fête de la lumière. Quelque 500 bougies aux mains des croyants illuminaient l’église. Au cours de son homélie, le cardinal a mis l’accent sur la lumière du Christ venue éclairer le monde. « Nous sommes héritiers de cette illumination, disait-il, et nous fêtons non seulement la lumière reçue par le baptême, mais nous fêtons aussi la mission que Jésus confie à son église d’être lumière pour le monde. Le Christ nous appelle à être des portes-lumière qui manifestent par le témoignage de leur vie que la foi en Dieu change l’existence et fait vivre autrement. »

 

Avec le pain et le vin pour l’eucharistie, les portraits de Don Bosco et de Marie Dominique, fondateurs des Salésiens, religieux, religieuses, coopérateurs, et l’icône « Viens, il t’appelle », donnée par le cardinal à la paroisse on été portés en procession. La célébration fut très priante. La chorale, accompagnée par l’orgue ou la guitare, a entraîné l’assemblée dans sa louange à Dieu pour « son amour pour nous qui s’est montré le plus fort. Oui, éternelle est sa fidélité ! »… Laudate Dominum…

 

A l’issue de la cérémonie, le cardinal consacra un bon moment à saluer toutes les personnes présentes rassemblées dans le gymnase pour le verre de l’amitié. Il allait de groupe en groupe, s’intéressant à chacun. En quittant la paroisse vers 13h, il aura un mot très aimable envers le curé lui disant : « votre paroisse est vivante et dynamique ».

 

 

 

 

Les Journées d’Amitié de la paroisse : trois jours pour fêter Don Bosco !

Une bonne centaine d’enfants ont évolué sur les nombreux stands bien décorés. Pour le diner, les cordons bleus ont été à la hauteur. Et que dire des serveurs, jeunes de l’aumônerie, garçons et filles en collège ou en lycée, de vraies brigades professionnelles en costume sous la houlette de Damien et de Sébastien Robert. Hommage soit rendu aux cuisinières et aux serveurs, aux costumières et aux décorateurs !

 

 

Les jeunes se sont mobilisés en grand nombre

Si les jeunes de l’Aumônerie ont été appréciés au service des tables et pour leur participation aux offices, la présence des enfants de la Providence a elle aussi été très remarquée, tout comme celle des élèves du cours de danse d’Annick Laurent qui présentèrent de belles chorégraphies dans la salle Sainte Anne, le dimanche après-midi. Le travail de ces jeunes danseuses, qui répètent toute l’année porte du fruit, pour la joie de leurs parents et de ceux qui viennent assister à leurs spectacles.

 

fete-don-bosco-Paris 1007Sébastien, animateur de l'AEPCRUne mention toute particulière à l’AEPCR (l'association salésienne d'éducation populaire du quartier). Les animations proposées au gymnase ont été riches et variées. Cela est dû à la préparation intensive en amont des animateurs et des stagiaires. Là encore l’ambiance fut excellente sur les deux journées du samedi et du dimanche. Les enfants étaient heureux, leurs parents aussi !

 

Le sérieux de la préparation, l’investissement de 120 personnes environ, la convivialité festive furent la marque essentielle des Journées d’Amitié. Si le clocher de la paroisse, comme un phare dans le ciel de Paris, s’élève très haut, l’amitié, la fraternité, la solidarité sont aussi des signes tangibles d’une réalité que les paroissiens veulent toujours faire grandir, en créant des liens pour mieux vivre ensemble et s’ouvrir à toute la population du quartier.

 

 

 

Père Job Inisan,
Curé de la paroisse Saint Jean Bosco, Paris XXème
13 février 2014
http://saintjeanboscoparis.catholique.fr/

 

fete-don-bosco-Paris 1001Toutes les salles deviennent "hall de brocante"fete-don-bosco-Paris 1002L'accueil du public du vendredi au dimanche

fete-don-bosco-Paris 1004Les jeunes de l'école de la Providencefete-don-bosco-Paris 1005Le père Daniel et les six Don Bosco

fete-don-bosco-Paris 1006Jade, collégienne de l'aumônerie au servicefete-don-bosco-Paris 1009Les lycéens et étudiants en tenues vosgiennes

 fete-don-bosco-Paris 1008L'animation par l'AEPCR tout le week-endfete-don-bosco-Paris 1010Le loto du dîner de gala

 fete-don-bosco-Paris 1011Le Cardinal André Vingt-Trois bénis la lumièrefete-don-bosco-Paris 1012Le cardinal entouré des servants d'autel

 fete-don-bosco-Paris 1014L'évêque de Paris et le curé de la paroisse St J. Boscofete-don-bosco-Paris 1015Les jeunes de l'aumônerie

 


Mot du jour

A Rome, les Salésiens de Don Bosco ont en charge les Catacombes Saint Calixte. On peut y voir une copie, en marbre, du chef d’œuvre du sculpteur italien Stefano Maderno : le martyr de Ste Cécile. Au début du 3e siècle, la jeune Cécile, mariée à Valérien, fut, à la suite de celui-ci, condamnée à mort et décapitée, pour avoir refusé d’adorer les dieux romains. Comment cette jeune femme est-elle devenue la patronne des musiciens ? La légende autour de sa vie raconte que « pendant qu’on la martyrisait, Cécile chantait à Dieu dans son cœur ». Qu’importe qu’elle ait chanté ou non, depuis le XVe siècle, nombre de peintres ont représenté la sainte avec un instrument, très souvent un orgue portatif ; et plusieurs musiciens, comme Gounod (messe solennelle de Ste Cécile) ou Chausson (Légende de Ste Cécile), l’ont honorée de leurs compositions. De nos jours encore, nombreuses sont les Harmonies qui portent son nom et font leur fête en l’honneur de la sainte.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite