bosco Giel355« Cherche ta voie avec Don Bosco », c’est par ces mots que deux jeunes ont accueilli les personnes à l'entrée de la grande chapelle de l'établissement de Giel-Courtille. Au centre, une large place était réservée pour le logo de la famille salésienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisé par l’atelier de menuiserie du lycée de Giel, le logo de la famille salésienne a été constuit au cours de la célébration. Les trois piliers symboles du systèmes éducatif salésien sont arrivés l'un après l'autre à l'autel : le pilier de l’intelligence, le pilier des relations et enfin celui de la foi. On pouvait voir dans le dernier morceau venu coiffer ces piliers les bras de la confiance de Don Bosco.

 

L’équipe pastorale de l’établissement est habitée pas la conviction que la communion proposée dans le cadre d’une telle fête peut rejoindre les attentes des jeunes aujourd’hui. Les expressions récoltées les semaines précédentes auprès des jeunes ont été projetées lors de la célébration, exprimant le projet salésien en marche au sein de l'établissement.

Des rencontres organisées autour du projet éducatif de Don Bosco

Couleur de réflexions et d'échange : un temps important d’échange a eu lieu sur la vie de l’établissement entre M. Lérondel, directeur de l'ensemble scolaire de Giel, M. Leturcq, responsable diocésain de l’Enseignement catholique, des anciens élèves, ainsi que les enseignants et le personnel de l’école.

 

Autres points forts de cette matinée : le témoignage des anciens dans les classes du lycée. Ils sont venus à onze, anciens et anciennes, de l’établissement, en retraite ou en activité ; présenter leur parcours professionnel et définir avec les élèves les éléments clés de la réussite d’une carrière aujourd'hui.

 

Couleurs de la détente et du sport : plusieurs tournois de volley, de baby-foot, de ping-pong ont précédé cette journée du 31 janvier. Ces moments de détente, correspondent au projet de Don Bosco, lui qui désirait une formation globale de la jeunesse. Il est heureux que ce souci du sport soit présent au cœur de l’école, permettant aux jeunes attirés par de multiples autres sollicitations de se recentrer.

 

Le repas a permis un brassage sympathique et enrichissant, que le fonctionnement habituel de l’école, dans sa grande diversité, ne permet pas toujours. C’est cela aussi la magie de la fête : permettre d’aller librement à la rencontre des uns des autres.

 

C'est la magie de la fête de Don Bosco.

 

Henri Derouet,

salésien de Don Bosco,

Ensemble scolaire Don Bosco Giel-Courtille

13 février 2014


Mot du jour

Est-ce un enfant ou un chien qu’on appelle ?

C’est vrai qu’elle est un peu rétro, mais elle trouve que cette tendance de plus en plus répandue de vouloir nommer son enfant de façon très originale, d’utiliser le prénom pour en faire un être unique, risque de prêter le flanc aux moqueries, et surtout ôte au prénom tout son sens.

Pour elle, un prénom, c’est important. Il s’inscrit dans une culture, évoque une figure tutélaire, dit, par son étymologie, quelque chose de beau, et, par ce biais, fait entrer l’enfant dans la communauté des hommes et l’inscrit dans une longue lignée. Il se cherche aux sources de l’intime, pas dans une lecture récente, ou parmi les personnages d’une série télé. Choisir un prénom, ce n’est pas non plus le joyeux exercice de la fabrication d’un mot inédit.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...