Valdocco-Petitclerc-Le Clere 1003Jeudi 6 février 2014, Argenteuil. Les élus de la mairie, le sous-prefet, le représentant des Maisons Don Bosco, les responsables de l'école Polytechnique, mais aussi les amis et bénévoles du Valdocco sont venus pour la passation de la direction générale. Presque 20 ans après sa création, Jean-Marie Petitclerc confie la conduite de l'association Le Valdocco à François Le Clère.

 

Valdocco-Petitclerc-Le Clere 1002Marie-Jo, bénévole partage sa relecture de l'aventure ValdoccoTous ont remercié Jean-Marie Petitclerc pour ce service rendu aux jeunes des quatiers d'Argenteuil. « En 1995, face aux difficultés sociales rencontrées dans nos banlieues, des habitants souhaitaient aider les jeunes désœuvrés. Pour cela, ils se sont appuyés sur les connaissances professionnelles de M. Petitclerc » dit en introduction Mme Christine Robion, adjointe au Maire, déléguée à la Vie Associative.

 

 Les débuts du Valdocco

Avant la prise de parole des officiels, c'est Marie-Jo, bénévole des débuts, qui témoigne : « Comment cela a commencé le Valdocco ? En 1994, c'était trois fois rien mais beaucoup d'espoirs. Jean-Marie arrive en septembre; quelques uns d'entre nous connaissent ses articles ou bouquins... Très vite, il parle de rejoindre les jeunes là où ils sont et de tisser du lien entre famille, école, quartier [...] Pour ceux d'entre nous bénévoles qui ont connu les débuts, 20 ans après nous pouvons dire : famille, école, quartier, c'était une intuition. C'est la bonne recette. Réunir professionnels de qualité et bénévoles, c'était original. C'est la pincée de sel en plus !  Merci Jean-Marie d'avoir eu cette intuition et de lui avoir donné vie à Argenteuil. »

 

 

Alain Beylot, représentant les Maisons de Don Bosco, insiste sur cette capacité que Jean-Marie Petitclerc a eu de mobiliser des forces autour du projet associatif : ces personnes « avec des statuts différents ont trouvé au sein de cette association du sens et une volonté à la fois de grandir pour eux-même et pour les jeunes. Pour tout cela Jean-Marie, un grand Merci. »

Le sous-préfet insiste sur l'importance de l'association pour l'Etat, car le Valdocco cherche à ne pas cloisonner les prises en charge de l'éducation des jeunes.

 

 

Valdocco-Petitclerc-Le Clere 1004Jean-Marie et Mme Robion de la mairie (à droite)D'une toute petite association...

Jean-Marie commence par dire son émotion après avoir sillonné pendant une vingtaine d'année les quartiers d'Argenteuil qu'il quitte « sans y laisser un peu de son cœur ». « Que d'émotions en vous voyant tous ici. Que de chemin parcouru. Ce qui m'interpelle : le premier budget du Valdocco qui était de 5000 Francs (1000 euros) en 1995. Et on a cru à un modèle d'éducation sociale à une époque où le travail sociale classique était très cloisonné. Il y a avait les éducateurs de AEMO qui rencontrait le jeune dans sa famille, il y avait le travailleur de l'éducation nationale qui rencontrait le jeune dans l'école, l'éducateur de prévention spécialisé classique qui rencontrait le jeune dans l'environnement de la rue. L'idée était de se dire que le jeune peut donner des visages différents en fonction des lieux. Que des tensions entre les partenaires pouvant dire "il n'est pas comme ça parce que je le connais ici"! Combien il me semblait important de rejoindre le jeune dans ses trois lieux de vie. » Jean-Marie poursuit avec le risque de "ghettoïsation" et l'absence de "rencontres improbables" nécessaires pour que le jeune s'ouvre à autre chose. Jean-Marie pointe que l'Etat a été parmi les premiers à leur faire confiance lorsque cette « grande ministre de la ville » qu'a été Mme Simone Veil à choisi « cette toute petite association » le Valdocco pour être parmi les 20 signataires du contrat de relance de la ville. « Oh, cela nous a valu pas mal de jalousies sur les territoires, mais à partir cette reconnaissance, cela nous a permis d'embaucher les premiers salariés Et puis la reconnaissance s'est étendue à la Ville et au Conseil général. » Toutefois, Jean-Marie se désole des mesures politiques d'aujourd'hui qui conduisent toujours à la "ghettoïsation" alors que « nous essayons de fonder cette nouvelle politique de la Ville fondée sur une politique d'apprentissage de la mixité sociale, de l'éducation à la mobilité, sur l'ouverture de ces quartiers à la réalité de l'entreprise et du monde. »

 

 

Valdocco-Petitclerc-Le Clere 1005François (à droite) et une partie de l'équipe de direction du ValdoccoReconnaissance et confiance

Jean-Marie souhaite ensuite dire sa reconnaissance envers les jeunes qui leur ont fait confiance, sa reconnaissance envers les politiques de tout bord, envers les services publiques, envers les membres de son équipe  « et pour terminer redire toute ma confiance envers toi François dans ce passage de relais. Tu as fait un long chemin au Valdocco où j'ai pu t'accompagner lorsque tu étais stagiaire éducateur, éducateur, chef de service, directeur... et pour porter du sens entre chaque période, tu es parti voir ailleurs. Je crois que tu n'aurais pas eu le même parcours, si tu étais resté enfermé à Argenteuil. Ces aller-retour, aller voir ailleurs ce qui s'y passe, a pu enrichir le Valdocco ; combien c'est important et combien tous ici sommes confiants sur l'avenir du Valdocco. Maintenant à toi de piloter la barque argenteuillaise, lyonnaise, niçoise et bientôt lilloise. En ce qui me concerne je vais travailler six mois sous tes ordres avant de me rendre disponbile à la mission que me confiera le provincial des salésiens. »

 

 

 Jean-Marie a bien traduit la confiance que tous les autre orateurs ont témoignée envers François, grâce à sa connaissance et son expérience du terrain, des partenaires, de la pédagogie et de l'esprit du Valdocco.

 

Sébastien Robert
le 13 février 2014

 

 

 Valdocco-Petitclerc-Le Clere 1001Alain Beylot accueille François Le ClèreValdocco-Petitclerc-Le Clere 1006M. le sous-préfet (à droite)

Valdocco-Petitclerc-Le Clere 1007François Le Clère, nouveau directeur général du ValdoccoValdocco-Petitclerc-Le Clere 1008Le président du Valdocco en conclusion redit sa confiance

 

 


Mot du jour

« Il faut marcher et penser, et non pas s’asseoir et penser » Maxime arménienne

La vie moderne peut être très sédentaire. Pour la première fois de l’histoire, l’homme peut vivre une vie entièrement sédentaire. Les moyens de transport, les escaliers mécaniques, les ascenseurs, lui permettent de se déplacer d’un endroit à l’autre en restant assis, les téléphones et les ordinateurs de se nourrir, se divertir ou travailler en restant sur place.

Mais l’esprit est aussi le maître du corps. Lorsque l’esprit commande, le corps doit nécessairement suivre ! Cette relation corps et âme est remplie de subtilités et de récompenses. Lorsqu’on marche, quelque chose s’opère entre le corps et l’esprit : une forme de synergie créatrice et de magie. Alors promenons-nous !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

  • Société

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite