pele une pDu 1er au 8 mars, vingt-quatre jeunes de l'oratoire st François de Louvain-la-Neuve sont allés à la rencontre des premiers chrétiens de Gaule. Première étape à Lyon où tous furent accueillis par des jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes. Ils poussèrent même une pointe jusqu'à Marseille ! Sr Geneviève les accompagnait, avec huit autres adultes.  « Back to the beginning » : retour aux sources de la foi.

 

 


Pourquoi une telle réussite ? Quelles en sont les clés ? À la base de tout, il y a la confiance faite au jeune et la promotion d'un esprit de collaboration avec les adultes, mais aussi entre les « grands jeunes » et les plus jeunes. Il importe d'avancer tous dans le même sens, celui de l'accueil et du respect de l'autre : « chaque jeune a quelque chose à dire sur ce qu'il vit en profondeur et est digne d'être écouté », souligne sr Geneviève. Il y a aussi l'ardeur et l'esprit d'engagement

 

Etes-vous des chrétiens « chololo » ?

« Etes-vous des chrétiens « chololo » (du nom de ce beignet mou et sans goût de Martinique) ? », lance frère David, martiniquais, lors de la visite de la grotte de la Sainte Baume. Certainement pas !

 

« Le pastis, la pétanque et la prière » pour commencer le pélé ...

Les jeunes participants se sont montrés particulièrement sensibles aux « trois P du carême », et non sans humour : « Le pastis, la pétanque et la prière », comme l'indique le sous-titre du carnet de voyage. Car le pastis – non alcoolisé bien-sûr – et la pétanque, leur explique sr Geneviève, sont aussi des lieux et des occasions de Partage et de Pardon. Les jeunes se sont montrés très ouverts à ces deux dimensions de la foi : temps de fraternité, espaces d'écoute mutuelle, sacrement de réconciliation, sans oublier la place du jeu, si cher à Don Bosco ! Quant à la prière, d'aucuns retiendront la qualité des temps d'intériorité. « Seigneur, si tu avais été ici... » (Jn 11, 21.32), passage médité et travaillé par les jeunes, résonne dans les intentions librement exprimées, par l'un pour sa famille, par l'autre pour un proche souffrant...

 

Un énorme sentiment de gratitude pour finir

La gratitude, autre dimension de la prière, fût palpable, par exemple, lors d'un chant improvisé par deux jeunes filles, à la fin du séjour. Joie pour tout éducateur salésien que de voir un jeune dire merci car c'est le signe, pour Don Bosco, qu'il a appris à aimer en retour. Cet esprit de carême, chacun a pu le vivre au cœur des réalités humaines, même les plus difficiles, comme à Marseille, dans la cité des Lauriers, où l'association Massabielle œuvre au milieu des jeunes de cité en faveur de la paix, la beauté, la famille et la fraternité.

 

 

pele 1 pLa Provence... ce petit bout de terre sainte ! Une région particulièrement indiquée pour bien commencer ce temps de carême. Des chrétiens y ont porté leur foi avec audace et simplicité, souvent au prix de leur vie. Ce courage a d'emblée marqué les jeunes de l'oratoire, raconte sr Geneviève : « beaucoup ont dit y avoir trouvé une source de motivation pour oser exprimer leur foi au retour, à l'école, avec les amis... ». Vingt-quatre jeunes particulièrement preneurs d'une démarche forte et longue d'une semaine, mais démarrant les activités « au quart de tour », poursuit sr Geneviève.

 

Marie, présente aux différentes étapes du pélé, a rappelé à chacun que Dieu se trouve dans le plus petit et nous apprend à s'ouvrir à lui et à le respecter.

 

 

Jean-Pol Gallez
Oratoire de Louvain La neuve

www.salesiennes-donbosco.be

 

 

 

 

pele 2 p24 jeunes particulièrement preneurs d'une démarche fortepele 4pTemps de fraternité et de jeux

 

 

 

 


 

 

 

pele 6 pLa Provence... ce petit bout de terre sainte ! Pele 7pDes occasions de Partage et de Pardon 


Mot du jour

Une note sur une feuille pour un devoir rendu. Une feuille exhibée sous les yeux de tous les autres. Une feuille tenue avec mépris entre deux doigts et puis jetée sur ma table, sous mes yeux. J’ai compris. J’ai eu « zéro ». C’est ce que je vaux. C’est ce que je suis. Un zéro. Un raté, un moins que rien. Le « zéro » n’a aucune réalité ; il n’existe même pas. En rouge, et souligné deux fois, avec un point d’exclamation juste après. Ce n’est même pas une humiliation, c’est une négation. Je suis du néant, perdu dans le néant. Alors, j’essaie de disparaître, de me fondre. J’ai envie qu’on m’oublie.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite