Farnières contes 3Les récits de la Bible sont comme des hormones psychiques qui font grandir : ils façonnent l'imaginaire, ils travaillent les émotions, ils font naître la réflexion et ils déclenchent des comportements.

 

 

Du 24 au 26 janvier, le Centre Spirituel Don Bosco de Farnières a vécu une formation au conte biblique. Elle était menée par une petite équipe d'animateurs attachés au centre : Emmanuelle Lambin, conteuse et comédienne professionnelle, pour les techniques et l'art de conter, et pour la structuration des récits ; le père Jean-François Meurs pour le travail de la Bible préalable à la réécriture ; Rudy Lamock qui, par son expérience d'enseignant, a donné des exemples de parcours pédagogiques utilisant le conte.

 

Un équilibre entre théorie et pratique

Le module est très pratique, avec un équilibre entre théorie et pratique. Le dimanche, chacun des 14 participants a conté un passage de la Bible, Ancien Testament ou Evangiles, en créant une atmosphère à partir d'un élément de décor et de quelques accessoires. Tous se sont mis au service du texte et du message. Ce fut un véritable artifice de créativité, plein de profondeur et d'émotion, une redécouverte de récits pleins de vie. Quelle imagination, avec des moyens très simples.

 

Les participants sont tous repartis pleins d'idées pour leur enseignement en classe, pour les rencontres de catéchistes, pour les liturgies. Une grande complicité s'est créée entre eux et les formateurs au fur et à mesure du travail en commun, grâce à un grand respect des personnalités et une bienveillance amicale.

 

Jean-François Meurs

Centre spirituel de Farnières

26 mars 2014

 

 

 

 

 

 

Farnières contes pRaconter la Bible avec des moyens très simplesFarnières contes 2 pEmmanuelle Lambin, conteuse et comédienne

Pour aller plus loin

 


Mot du jour

« En amour, écrit la romancière Zeruya Shalev, on cherche la plénitude, on croit qu’on aura atteint le comble de l’amour quand on ne sentira plus aucun vide. Quel paradoxe que ce besoin d’être plein… d’autant plus que nous sommes justement attirés par celui qui va nous affamer et non par celui qui va nous rassasier… »

Le véritable amour est celui qui donne faim. Plus on aime quelqu’un, plus on a faim de lui offrir de l’amour, et plus on a faim d’offrir de l’amour à d’autres. Voilà pourquoi l’amour entre époux est sacrement : il nous donne de faire l’expérience spirituelle de l’amour de Dieu. Aimer Dieu, c’est creuser sa faim, tandis que Dieu nous aime en creusant davantage notre faim.

Donne-nous, Père, notre faim quotidienne. « Seigneur, j’ai faim mais augmente en moi la faim ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le projet
Voir l'article

Mission à Tournai : Interview du directeur

Voir l'article

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...