I Lemonnier travail 355L'Institut Lemonnier participe pour la 5ème fois à la compétition "Course en cours" qui fait s'affronter des modèles réduits à moteurs électriques sur un circuit de 20 mères.

 

 

 

Course en cours est une compétition nationale de "runs" de 20 mètres de modèles réduits à moteurs électriques, soutenue par Renault, Dassault et PFA. En line de mire : la finale régionale qui se déroulera à l'IUT d'Alençon, le 15 mai.

 

I Lemonnier la piste 355Cette année, les deux classes de seconde sont parrainées par Pierre Ragues, pilote de course automobile, champion d'Europe 2013 en LMP2 (Le Mans Proto 2) et ancien élève de l'Institut Lemonnier.

 

Le défi est à l'innovation et aux partenariats

Depuis toujours, l'institut est dans le développement durable, avec des solutions cette année autour du lin pour les carrosseries, grâce au soutien du groupe Depstele. L'institut utilise une imprimante 3D pour faire les jantes, un logiciel de DAO (Dessin assisté par ordinateur) mis à disposition par Dassault, du silicone pour les pneus et le thermoformage pour les carrosseries.

 

 

En ligne de mire : le premier prix régional

L'an passé, l'Institut Lemonnnier a remporté pour la première fois le prix régional. Cette année, c'est le même défi. Et surtout, apporter aux élèves, à travers ce projet, de l'autonomie, l'apprentissage du travail en équipe, le respect des objectifs, et l'expérience professionnelle.

 

La création de la voiture de course du futur est rendue possible grâce aux élèves et à l'engagement des enseignants, passionnés par leur matière. 

 

 

 Daniel Gouilly
Institut Lemonnier
11 avril 2014

 

  

 I Lemonnier voitures 355I Lemonnier 355

 

I Lemonnier groupe adultes 355I Lemonnier voiture groupe 355

 

  

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui

Jumelage autour des mathématiques. L'Institut Lemonnier gagnant !

L'institut Lemonnier expérimente de nouveaux rythmes scolaires

L'Institut Lemonnier inaugure l'Espace Initiative Don Bosco

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

« En amour, écrit la romancière Zeruya Shalev, on cherche la plénitude, on croit qu’on aura atteint le comble de l’amour quand on ne sentira plus aucun vide. Quel paradoxe que ce besoin d’être plein… d’autant plus que nous sommes justement attirés par celui qui va nous affamer et non par celui qui va nous rassasier… »

Le véritable amour est celui qui donne faim. Plus on aime quelqu’un, plus on a faim de lui offrir de l’amour, et plus on a faim d’offrir de l’amour à d’autres. Voilà pourquoi l’amour entre époux est sacrement : il nous donne de faire l’expérience spirituelle de l’amour de Dieu. Aimer Dieu, c’est creuser sa faim, tandis que Dieu nous aime en creusant davantage notre faim.

Donne-nous, Père, notre faim quotidienne. « Seigneur, j’ai faim mais augmente en moi la faim ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le projet
Voir l'article

Mission à Tournai : Interview du directeur

Voir l'article

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...