paris photo1 haut  aumônerie 355Tous les mercredis soirs, à 18h, on les voit arriver nombreux à la paroisse Saint Jean Bosco, garçons et filles, collégiens et lycéens. L’ambiance est à la fois décontractée et sérieuse. Mais que viennent-ils y faire ? Enquête.

 

 

 

Des rencontres à trois temps

« Nous sommes une aumônerie de paroisse », nous dit Sébastien Robert, salésien de Don Bosco, tout sourire et qui semble très à l’aise au milieu de tous ces jeunes qu’il accueille. Une quarantaine d’inscrits, trente régulièrement présents. Il les connaît tous par leur prénom. L’ambiance est détendue. Tout le monde se salue. On échange des nouvelles et cela commence par un petit goûter. « Notre aumônerie fonctionne sur trois temps, poursuit Sébastien, la convivialité, la prière et le réflexion. Cela correspond aux trois temps de la pédagogie salésienne de Don Bosco : l’affection, la religion et la raison ».

 

De 18h à 20h ces trois temps vont se dérouler dans des lieux différents : le jardin, l’oratoire et des salles de réunions. Au goûter succède un temps de prière. On y alterne chants, lecture et commentaire d’un passage d’évangile. Puis l’on se retrouve en petits groupes pour échanger sur un thème : Qui est Jésus ? Un regard sur Jésus à travers les quatre évangiles, l’appel et la vocation, c’est quoi un cardinal (à l’occasion de la venue du cardinal André Vingt-Trois à la paroisse), ce que je peux faire pour être solidaire des autres, la prière dans ma vie…Les débats sont animés par les Pères Célestin et Prosper, mais aussi par de grands jeunes animateurs comme David, Audren, Mickaël ou Vincent, et Sébastien bien sûr qui assure la coordination et la remontée des groupes.

 

Paris Jean Bosco groupe 355Les collégiens au service avec Sébastien RobertLes jeunes rendent service : un plus pour la paroisse

Les jeunes ne se contentent pas de venir aux soirées du mercredi. Ils participent aussi activement aux temps forts de la paroisse : messes en famille une fois par mois, grandes fêtes liturgiques, Fête de St Jean Bosco, Mercredi des Cendres pour l’entrée en carême, célébrations de la semaine sainte, vigile pascale. Ils sont présents également aux démarches de baptême ou de confirmation de leurs camarades.

Ils savent aussi s’investir pour le service des repas lors des Journées d’Amitié, ou dans la confection de gâteaux et la vente de buis pour les Rameaux, ceci pour aider au financement de leurs projets d’année.

 

Des temps forts dans l’année

La vie ordinaire de l’Aumônerie est agrémentée de temps forts programmés dans le calendrier dès le mois de septembre : la rencontre internationale avec les Frères de Taizé à Strasbourg, pour les étudiants,  à l’occasion du nouvel an, le FRAT à Lourdes pour les lycéens d’Ile de France du 12 au 17 avril, le RAFT au Mt St Michel (traversée de la baie à pied) pour les 4°/3° à la Pentecôte et une sortie – récollection pour les 6°/5° à Orsay au 3ème trimestre. Toutes les tranches d’âge trouvent des propositions selon leurs centres d’intérêt. Cela permet aux jeunes de s’ancrer dans la pastorale locale et diocésaine. L’ouverture aux autres est toujours bénéfique et fait grandir.

 

Les jeunes sont demandeurs de réflexion et d'échanges

Non, la jeunesse n’est pas fichue, comme le disent certains. Beaucoup sont demandeurs de réflexion et d’échange sur le sens de la vie, le mal et le bien, la foi aujourd’hui, les problèmes de société, la mariage, la sexualité, les études, l’avenir, le monde numérique (quel jeune aujourd’hui n’a pas son smartphone ?). Les jeunes veulent aussi se sentir utiles et rendre service. Ils sont également très touchés par les marques d’intérêt des paroissiens en ce qui concerne leurs projets et l’aide qu’ils apportent à leur réalisation. L’intergénérationnel existe de façon concrète.

 

Les étudiants et les jeunes professionnels, la suite !

Paris Jean Bosco Journée de lAmitié service des jeunes355Les étudiants et les lycéens (journées d'amitié)Pour les étudiants l’aumônerie existe aussi après la terminale. Elle fait suite à celle des collégiens et lycéens, le mercredi de 20h à 22h 30. Ils sont une dizaine à la fréquenter. Là encore s’imbriquent convivialité, prière et réflexion. Les jeunes viennent avec leurs questions. Un thème peut parfois être développé par le Frère Sébastien dont la parole est toujours attendue. La plupart de ces jeunes veulent devenir ensuite animateurs des plus jeunes.

Les jeunes professionnels, jusqu’à 35 ans, se réunissent une fois par mois. Sébastien Figaro assure la coordination et le Père Prosper en est l’animateur spirituel. La réunion se déroule autour d’un repas. En plus du temps de réflexion, des week-ends de détente et de récollection sont au programme.

L’aumônerie de la paroisse St Jean Bosco, une chance pour les jeunes. Un lieu d’accueil ouvert à tous à partir de la classe de 6ème. Un lieu de parole. Un lieu d’écoute. Un lieu de passage entre l’enfance et le début de la vie d’adulte. Un lieu d’apprentissage, de partage et du vivre ensemble. Un lieu pour apprendre à trouver sa vraie stature d’homme et de femme libre, en progressant dans la confiance en soi-même. Un lieu pour découvrir et vivre sa foi et pour la célébrer. « Après mes parents, et mes amis, l’aumônerie c’est un peu comme ma troisième famille », nous dit une jeune de Seconde. L’aumônerie, une chance pour la paroisse.

  

Père  Job Inisan, sdb
Paroisse Saint Jean Bosco
24 avril 2014

 

 

Paris Jean Bosco confirmation 355Confirmation à la paroisseParis Jean Bosco Concert jeunes 2 355Les jeunes animent les messes

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

  


Mot du jour

mdj 24 01 2018

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Jacques Brel

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite