FRAT-2014-Lourdes-Bosco 1001Tous les ans, les diocèses de l'Ile-de-France organisent un rassemblement en alternance de collégiens à Jambville, de lycéens à Lourdes. Cette année, ils ont été plus de 10.000 lycéens à se rassembler dans la cité Mariale sur le thème "Je suis pain donné pour la vie". Les deux paroisses salésiennes d'Argenteuil et de Paris y ont bien sûr participé...

 

Prier, Rencontrer, Chanter

L'objectif est clair : faire de ce rassemblement un temps de célébration, d'échanges entre jeunes, de chants inoubliables ! Chanter : il est difficile d'exprimer ce que chacun ressent, adulte ou jeune, au milieu de 10.000 jeunes en train de chanter à tue-tête la louange du Seigneur ! Pour l'occasion, le groupe "Fraternel" a été constitué, changement par rapport aux éditions précédentes où des groupes connus comme Glorious ou Agapé venaient animer le FRAT.

 

 FRAT-2014-Lourdes-Bosco 1008Le groupe d'Argenteuil avec un témoinFRAT-2014-Lourdes-Bosco 1007Le groupe de Paris sous le soleil

 

Cette année encore, les paroisses salésiennes d'Argenteuil et de Paris se sont inscrites. Les jeunes ont été accompagnés par des animateurs et des salésiens : les pères Christian et Prosper, les frères Benjamin et Sébastien. Ce temps fort des lycéens d'Ile-de- France s'intègre bien dans une pastorale d'aumônerie paroissiale : les jeunes dans leur paroisse peuvent préparer ce rassemblement et le relire. 13 jeunes pour Paris, 14 pour Argenteuil. De petits groupes, mais une terrible aventure ! Une aventure spirituelle certes, mais aussi humaine : des groupes très hétéroclites qui ont grandi peu à peu vers une belle et amicale unité.

 

La basilique Saint-Pie X avait été spécialement aménagée : plus de banc, mais 5.000 m2 de moquette afin de faire s'asseoir tous ces jeunes par-terre. Ce sont les "sweat-blancs", d'anciens "Frateux" bénévoles une fois plus grands, qui ont à la fois installer cette moquette et à la fois assurer la circulation de ces 10.000 jeunes dans la basilique. Les jeunes de la paroisse de Paris ont justement été invités à être "sweat-blanc" le temps d'un atelier pour comprendre leur mission et ce qui les motive dans leur bénévolat. 

 

 FRAT-2014-Lourdes-Bosco 1004Les jeunes s'entrainent à coller la moquette comme dans St Pie XFRAT-2014-Lourdes-Bosco 1005Faire s'assoire les jeunes dans un "carré" sous le regard des experts

 

FRAT-2014-Lourdes-Bosco 1002Le père Prosper anime un temps d'EscaleUn thème, des temoins, des carrefours

Le FRAT n'est pas constitué que de grandes célébrations dans St-Pie X. Il y a aussi les temps de témoignages, les temps d'enseignement et enfin les temps de carrefours, appelés "escales". Les jeunes étaient même invités à rencontrer des jeunes d'autres aumôneries lors des escales jumelées. C'est aussi la force du FRAT : rencontrer d'autres jeunes capables comme eux d'expliquer leur foi. 

 

Une organisation, une pédagogie

FRAT-2014-Lourdes-Bosco 1006Le lavement des pieds des jeunes par les jeunesBeaucoup de responsables d'aumônerie ont dit la qualité de l'organisation, la qualité de la pédagogie des célébrations : plusieurs temps liturgiques comme le sacrement des malades, l'adoration, la réconciliation ou le lavement des pieds ont été formidablement bien introduits. Le lavement des pieds : quelle gageure que de proposer à 10.000 jeunes de se laver les pieds les uns aux autres par petits groupes de 10 ! Beaucoup de ces gestes marquent les jeunes qui découvrent la force des sacrements et des gestes liturgiques !

 

FRAT-2014-Lourdes-Bosco 1003Les jeunes entassés dans la basiliqueTémoignages de jeune :

Camille (Argenteuil) : « au début j’étais assez réticente car je m'attendais a quelque chose de très ennuyant et très stricte. Malgré l'avis des gens de mon entourage, j'ai trouvé ça formidable, très convivial, et j'ai bien aimé car j'ai pu réfléchir sur moi-même et sur mes interrogations. Je trouve que j'ai gagné en maturité et suis plus libre d'esprit, moins "coincée", on va dire plus "sociable" »

 

Laurie (Argenteuil) : « Habituellement, une remise en cause ne se fait pas en 4 jours. Pourtant ce Frat a changé ma vision de la foi, j'ai compris ce que signifiait fraternel, ce lien qui nous unit tous avec l'amour qui en découle, et j'ai appris à prier, car on a beau dire mais c'est tout un art (passer du blabla à une véritable union avec Dieu). »

 

 

Danielle (Paris) : « Baptisée l'année dernière, j'ai goûté ce rassemblement autrement que l'édition précédente. Pendant quatre jours, j'ai été transportée, ressourcée ! C'est indescriptible l'émotion lorsqu'on rentre dans St-Pie X et qu'il y a déjà des milliers de jeunes qui chantent. »

 

Astrid (Paris) : « On rencontre beaucoup de personnes. C'est un super moment fort qui donne envie de revenir dans deux ans ! Les gens sont différents : on peut leur parler comme si on se connaissait depuis longtemps, comme des amis. Dans les escales, on parle avec simplicité de notre foi. »

 

 

Benjamin Dewitte, sdb
Sébastien Robert, sdb
Pastorale des jeunes des paroisses
d'Argenteuil et de Paris,
24 avril 2014

 

 

 


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

      mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

      Lire la suite

    • Dramane, migrant du Mali à l’Espagne

      mineurs migrants temoignage dramane 001 Qui est le jeune Dramane ? Qu’est-ce qui l’a décidé à quitter sa famille ? Son pays ? Quelle est son histoire ? Comme beaucoup d’autres, Dramane est un jeune mineur à avoir frappé à la porte d’une maison salésienne en Espagne. Il témoigne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • A Sury-Le-Comtal, une sanction-réparation réussie

      st andre sury sanction 001 Des élèves ont commis un acte de bizutage contre un autre élève. Comment les sanctionner ? Comment les aider à prendre conscience de leur acte ? Comment les aider à changer ? C’est la question que s’est posée l’équipe éducative du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal en demandant aux élèves de s’engager dans un acte de réparation qui a du sens.

      Lire la suite

    • Que faire cet été 2017 ?

      que faire cet ete 2017 001 L'aventure salésienne vous intéresse ? Alors n'hésitez pas à découvrir les propositions salésiennes de l'été ! Et si des jeunes veulent devenir animateurs, prenez contact. La famille salésienne offre une large palette de propositions ouvertes à tous. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, à toutes les dates. Comment choisir dans ce large éventail ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Mineurs migrants non accompagnés

      nouveau dba 990 Nous ne baisserons pas les bras ! Parfois des décisions politiques sur l’accueil des migrants posent question, mais rien n’arrêtera l’élan de générosité que nous observons partout autour de nous. Dans le réseau des salésiens, il s’agit de faire ce que Don Bosco faisait en son temps : l’accueil inconditionnel.

      Lire la suite