P Aupetit 355Pourquoi l'Eglise s'occupe-t-elle de bioéthique ? Qu'a-t-elle à dire ? C'est à cette question que Mgr Michel Aupetit, récemment nommé évêque de Nanterre, a répondu devant une salle comble à la paroisse St Jean Bosco, le 15 mai dernier.

 

 

 

Les questions que pose la bioéthique

Le débat essentiel concernant la bioéthique aujourd'hui est anthropologique, c'est-à-dire qu'il relève de visions différentes de l'homme. Au cours de sa conférence Mgr Aupetit développa tour à tour deux visions anthropologiques : la vision mécaniste et la vision personnaliste, deux conceptions de l'homme bien différentes ; l'une toute biologique et l'autre ne réduisant pas l'homme à la matière.

Le conférencier, médecin de formation, exprima avec clarté la position de la science, légitimement en quête d'efficacité, d'amélioration des techniques et de compréhension de causes des maladies et des handicaps pour les guérir. Les espoirs soulevés par des découvertes récentes semblent pousser la société à vouloir aller vers un contrôle de la naissance, de la maladie et de la mort, vers la perfectibilité de l'être humain. Où se trouve la frontière entre ce que l'on peut faire et ce que l'on pourrait être capable de faire ? Quelle est celle à ne pas franchir au-delà de laquelle on porte atteinte à l'être humain ? Les technologies vont en s'accélérant. Mais peut-on tout faire ? A-t-on le droit de tout faire ? Est-ce que tout est autorisé ? Peut-on tout programmer de la naissance à la mort ? Peut-on prétendre à « l'enfant programmé », à l'enfant idéal ?

 

P Aupetit 3 355L'avis de l'Eglise

L'Eglise a-t-elle quelque chose à dire en la matière et son avis en bioéthique est-il pertinent ? Mgr Aupetit s'attachera à dire que, si aujourd'hui tout devient possible, tout pour autant n'est pas autorisé. Au nom du respect et de la dignité de l'homme, tout ne devra pas être autorisé. Le rôle de l'Eglise sera donc d'éclairer la conscience de chacun. Le respect inconditionnel face à chaque être humain, à toutes les étapes de sa vie, est un principe universel. L'Eglise n'est pas opposée à la science. C'est précisément au nom de ce respect qu'elle encourage avec force la recherche pour de nouvelles thérapies.
Dans la Bible, la vie est sacrée et appartient à Dieu. Avec force, Mgr Aupetit affirmera que l'enjeu est ici la dignité de chaque personne humaine. S'attaquer aux éléments les plus faibles et les moins conformes d'une société, c'est s'attaquer à la valeur de chacun des membres de cette société, au-delà des victimes directes. Et c'est la qualité de la vie humaine qui perd. Il insistera aussi sur la notion de vulnérabilité qu'il faut prendre en considération. On parle aujourd'hui beaucoup d'une éthique de la vulnérabilité, du respect du plus vulnérable, et de la responsabilité qui en découle.

 

La personne humaine

Au-delà d'un agglomérat de cellules organisées en une multitude de fonctions constituant un être humain, il y a une personne. St Exupéry disait qu'une « cathédrale est bien autre chose qu'une somme de pierres ». Il en est ainsi en l'homme, comme en tout être, quelque chose que n'expliquent pas les matériaux qui le composent. On ne peut réduire l'homme à la matière. L'homme n'est pas qu'un paquet de neurones, bien ou mal programmé. L'homme est un être doué de raison et de liberté. Sa conscience lui permet de faire des choix. Des questions nous interpellent.
Aux Etats-Unis des budgets colossaux sont consacrés à créer un autre homme (« l'homme augmenté »), quittant la branche humaine actuelle, pour en créer un autre, de toutes pièces ! La parole de l'Eglise catholique, qui tient compte des recherches scientifiques et de la dignité de la personne humaine est hautement recevable. On peut y adhérer ou non.

 

Aucune science ne trouve en elle-même sa propre signification. Elle doit se confronter à d'autres pour aborder la question de leur sens et des conséquences des progrès scientifiques pour l'avenir. La place de l'Eglise est de participer à cette réflexion.

 

 

Père Job Inisan, salésien de Don Bosco
curé de la paroisse Saint Jean Bosco, Paris
5 juin 2014

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Quentin

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite