Bailleuil ballonLa fin d'année a été propice aux récompenses pour les élèves de la section menuiserie et infographie du lycée professionnel salésien Sainte Marie. Un encouragement pour les jeunes qui commencent leur scolarité en septembre !

 

 

En fin d'année scolaire, au sein du lycée salésien Sainte-Marie, Franck Doublet, chef d'établissement, a reçu les représentants du Rotary-club de Bailleul venus récompenser les lauréats du concours de travail manuel.

Bailleuil concours 355Corentin Hombert, le gagnant, au centreFranck Doublet a salué les membres du club, « qui ont su reconnaître l'intelligence des mains ».

Sur le thème « agir pour changer le monde », le jury devait évaluer les œuvres. Il se basait sur la relation avec le thème, l'excellence dans le métier, la créativité, l'esthétique de l'œuvre, sa présentation et sa mise en valeur.

Corentin Hombert est élève en bac pro technicien menuiserie au sein de la filière bois. Il remporte le 1er prix. Il a créé une mappemonde en forme de ballon de football dont le support est un corps d'homme.

 

 

« Les membres du jury ont su reconnaître l'intelligence des mains »

 

« J'ai choisi de représenter le monde sous la forme d'un ballon de football car c'est un sport qui est pratiqué dans tous les pays, qu'ils soient pauvres ou riches. Le socle est représenté par un être humain car pour moi, c'est l'Homme qui change le monde » explique Corentin Hombert. Ce socle est à la fois masculin et féminin, une façon pour lui de supprimer les discriminations.

Plus de trois semaines de travail ont été nécessaires pour créer cette sculpture entièrement en bois. Christian Drode, professeur de la section a apprécié la valorisation du travail professionnel de ses élèves. « Cette action est une mise en valeur de l'intelligence des mains. La très grande majorité des jeunes font des choses extraordinaires, on ne le dit pas assez » conclut Franck Doublet, directeur du lycée.

 

Lycée professionel et technique Sainte Marie, Bailleul

28 aout 2014

 

 

 

 


Mot du jour

Tu m’as suivi, cette semaine ? Je te proposais un itinéraire de la terre vers le ciel… Don Bosco ne faisait-il pas cela, à longueur de temps, auprès de ses jeunes : leur indiquer le ciel ? Il avait parcouru l’itinéraire pour lui-même et ne cessait de rêver et de se tuer à y entrainer ses jeunes, tous les jeunes, surtout les plus pauvres, les plus exposés, les plus fragiles, les plus blessés…

En partant de ce monde qu’il avait tant aimé pour « aller au ciel », il disait à tous ses jeunes : « Je vous attends en paradis ».

Qu’il nous aide tous, tous les jours, à marcher, ensemble, avec joie, sur ce chemin. C’est ce à quoi nous sommes tous promis. Bonne route !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...