Va quitte ton pays 355Le livre "Va quitte ton pays" est publié par l'Institut Don Bosco de Bruxelles, écrit par les élèves et édité par les étudiants de la section Art Graphique. La chose n'est pas courante. C'est le fruit d'une aventure qui a embarqué professeurs et élèves. Au départ, une campagne "Va, quitte ton pays", proposée par les responsables de la pastorale dans les écoles du pays, illustrée par les élèves du secondaire, et diffusée dans l'enseignement catholique. Elle fut primée en 2013. Aujourd'hui elle se prolonge par et dans ce livre « Va quitte ton pays. Ose un autre ailleurs ». Stéphane Allard, directeur adjoint de l'Institut, nous raconte sa genèse.

 

 

« Il y a quelques années, nous recevions un élève pour commenter un bulletin, par ailleurs satisfaisant ! Le professeur de religion avait mis un commentaire élogieux et, par curiosité sincère, une question a surgi : " Es-tu croyant ? " La réponse de l'élève, accompagnée d'un sourire poli et un peu gêné, consista à rappeler qu'il faisait des études scientifiques, qu'il était un " bon élève intelligent " et qu'il n'était donc pas du tout enclin à « croire encore à Saint-Nicolas ". Ce même élève, en récréation, quelques semaines plus tard, lisait avec attention son horoscope. La conversation qui suivit, n'eut pas pour objectif de lui faire reconsidérer sa foi en Saint-Nicolas, mais de lui faire prendre conscience qu'il avait été un peu léger sur la façon dont il avait abordé la question religieuse.

 

« Il faut commencer par rendre les choses visibles. »

 

« Le cours de religion propose des réponses, un questionnement, mais la rencontre avec ce jeune nous avait démontré que le cours de religion ne pouvait pas tout résoudre. La foi est une démarche qui se trouve au bout de l'action. Il faut commencer par rendre les choses visibles.

 

« Va, quitte ton pays » est le point de départ de l'aventure

« Marc Bourgois, responsable de la pastorale, vient à nous parler de la manière dont les campagnes de pastorale s'orchestrent au sein du Secrétariat de l'Enseignement Catholique, nous lui faisons découvrir la section industrie des arts graphiques. Un projet nait : l'école va s'occuper de la prochaine campagne de création d'affiches. La commande est importante, on la prend très au sérieux. On réunit plusieurs classes, le thème " Va, quitte ton pays " est le point de départ, il faut créer le reste. Comment illustrer ça ? Comment le dire, qu'est-ce que ça veut dire ? C'est l'individu par rapport à lui-même, face aux autres, c'est le déracinement, c'est l'enracinement, c'est l'étranger qui se met en danger, c'est le sens de l'accueil... le travail se fait comme si on avait eu une commande pour vendre une nouvelle voiture, mais les questions qui se posent sont d'une tout autre qualité et nous nous retrouvons devant des élèves qui vivent un vrai questionnement spirituel.

 

« L'action est ce qui a fait renaître une réflexion spirituelle dans notre école »

 

« Ce travail a apporté deux choses, aux élèves qui l'ont réalisé. La première, celle pour laquelle cette tâche avait été acceptée avec enthousiasme par l'école, c'est l'apprentissage des techniques qui permettent de transformer un " thème " en une réalisation graphique qui l'illustre de manière compréhensible et séduisante. La seconde, c'est d'avoir travaillé pour comprendre et vivre de l'intérieur la question d'un thème pastoral.

 

Va quitte ton pays affiche 355Va quitte 3 355

 

« Se plaindre du recul de la foi est semblable au regret de ne pas voir de fumée sortir de la cheminée alors que le problème est qu'il fait froid dans la maison. Les adultes se plaignent, les jeunes attendent ou comblent leurs manques avec les réponses toutes faites que leur propose notre société de consommation. Nos élèves croient plus en leur horoscope ou en leur chance de gagner au Loto qu'en Dieu. La réponse n'est pas dans la réponse, mais elle est dans la question, dans la manière de faire naître la question. La foi ne se donne pas, elle ne se transmet pas, elle se vit. La question a ici pris la forme d'un " agir professionnel ".

 

« La campagne finie, la question demeure. Comment les autres écoles ont-elles vécu ce thème, les affiches ont-elles été bien comprises ? L'idée d'une suite à donner au travail germe et c'est ce livre qui en est l'expression. Quand la question se vit, elle se survit. Le projet a germé et a eu des conséquences inattendues. L'action a précédé la réflexion et c'est peut-être ce qui a pu faire renaître une réflexion spirituelle de qualité dans nos écoles, vivre et agir. »

  

 

Bernadette Devillé, directrice de l'Institut Don Bosco 

Stéphane Allard, directeur adjoint

Institut Don Bosco Bruxelle, Woluwé-Saint-Pierre

26 septembre 2014

 

 

 

VA QUITTE TON PAYS - EXTRAITS

 

« Je suis arrivé en Belgique à 12 ans et Bruxelles a contribué à l'oportunité de m'ouvrir aux autres. La campagne de création d'affiches est depuis l'image concrète de mon parcours. Elle me colle à la peau. »

Karol Cepowicz, 20 ans, p. 15

 

« Quand on parle de partir, souvent les gens prennent peur. Ils disent : Pourquoi faire ? Pour aller où ? Parce qu'ils ont peur de casser leur quotidien, ce qu'ils connaissent bien et ce qui leur est confortable. Mais je pense que partir est parfois une bonne chose. »

Anouk Lalande, 15 ans, p. 47

 

« Pour moi, étant une personne handicapée, j'attache beaucoup d'importance au sous thème "être l'étranger", il m'est souvent arrivé d'avoir le sentiment de ne pas être à ma place. »

Grégoire Carbonez, 15 ans, p. 57

 

« Va, quitte ton pays. Ose un autre ailleurs ».
Collectif, Pré-texte Don Bosco.

 Pour se procurer le livre, contacter l’école.


 

 

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Adrien

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite