Fondation Don Bosco Eric Feltrino 355Les établissements scolaires Don Bosco ne cessent d'innover pour répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté. Un exemple se trouve à la Fondation Don Bosco de Nice. La mise en place d'une classe SLAM (système local d'accompagnement aux métiers) a permis en cinq ans d'existence à plusieurs centaines d'élèves de reprendre une scolarité dite normale. Rien n'était gagné au départ, puisque la première année, seuls deux élèves sur quinze ont repris le chemin des études. Cinq ans plus tard, la courbe s'est inversée. En 2014, la classe relais a connu 100% de réussite. Quelles sont les clés de ce succés ? Interview vidéo de Eric Feltrino, directeur des études, et de Bernard Chastang, chef d'établissement.

 

 

La classe SLAM alterne des périodes de cours et des périodes de stages en entreprises. Elle fonctionne par session de quatre semaines au cours de l'année. Ce dispositif s'adresse à des jeunes de 4e et 3e qui montrent des signes de décrochage et ne trouvent plus de sens à leur scolarité.

 

1ère vidéo : Eric Feltrino, directeur des Etudes, responsable de la SLAM

Eric Feltrino, directeur des Etudes à la Fondation Don Bosco, livre les éléments clés du fonctionnement de la classe SLAM et les objectifs poursuivis. L'exemple de Julien illustre le parcours d'un jeune qui retrouve un sens à sa scolarité grâce à la construction d'un projet professionnel réalisé au sein de cette classe relais.

  • Le fonctionnement de la classe SLAM : alternance de périodes de cours, de périodes de stages et de construction d'un projet personnel
  • Les évolutions de la classes SLAM et les adaptations nécessaires durant les cinq années de fonctionnement.
  • L'exemple de Julien qui retrouve un sens à ses apprentissages.

 

 

2e vidéo : Bernard Chastang, directeur de la Fondation Don Bosco Nice

Bernard Chastang, chef d'établissement, dans la seconde interview, s'exprime sur l'origine du projet. Au moment de la fermeture des 4e et 3e technologiques, il fallait trouver une alternative au décrochage scolaire des élèves en difficulté. L'installation d'une antenne du Valdocco Nice, structure sociale, confiée à Emmanuel Besnard, salésien de Don Bosco, finalise la démarche initiée il y a cinq ans.

  • Il faut inventer des démarches innovantes pour répondre aux besoins spécifiques des élèves décrocheurs
  • Chaque réussite individuelle est une belle aventure !
  • La création de nouvelles filières pour aider les élèves qui ont encore du mal à poursuivre leur apprentissage.
  • Le recours à des fonds privés, « auprès des palaces de la Cote d'Azur » pour assurer la formation et l'insertion professionnelle des jeunes en difficulté.

 

 

Bernard Chastang donne le fil directeur de l'initiative : « On est dans la tradition de Don Bosco. On cherche des solutions et on va voir les personnes qui peuvent aider les jeunes. Depuis 1815, ils continuent de répondre présent ».

 

 

Hélène Boissière-Mabille
26 septembre 2014

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

Tu m’as suivi, cette semaine ? Je te proposais un itinéraire de la terre vers le ciel… Don Bosco ne faisait-il pas cela, à longueur de temps, auprès de ses jeunes : leur indiquer le ciel ? Il avait parcouru l’itinéraire pour lui-même et ne cessait de rêver et de se tuer à y entrainer ses jeunes, tous les jeunes, surtout les plus pauvres, les plus exposés, les plus fragiles, les plus blessés…

En partant de ce monde qu’il avait tant aimé pour « aller au ciel », il disait à tous ses jeunes : « Je vous attends en paradis ».

Qu’il nous aide tous, tous les jours, à marcher, ensemble, avec joie, sur ce chemin. C’est ce à quoi nous sommes tous promis. Bonne route !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...