Fondation Don Bosco Eric Feltrino 355Les établissements scolaires Don Bosco ne cessent d'innover pour répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté. Un exemple se trouve à la Fondation Don Bosco de Nice. La mise en place d'une classe SLAM (système local d'accompagnement aux métiers) a permis en cinq ans d'existence à plusieurs centaines d'élèves de reprendre une scolarité dite normale. Rien n'était gagné au départ, puisque la première année, seuls deux élèves sur quinze ont repris le chemin des études. Cinq ans plus tard, la courbe s'est inversée. En 2014, la classe relais a connu 100% de réussite. Quelles sont les clés de ce succés ? Interview vidéo de Eric Feltrino, directeur des études, et de Bernard Chastang, chef d'établissement.

 

 

La classe SLAM alterne des périodes de cours et des périodes de stages en entreprises. Elle fonctionne par session de quatre semaines au cours de l'année. Ce dispositif s'adresse à des jeunes de 4e et 3e qui montrent des signes de décrochage et ne trouvent plus de sens à leur scolarité.

 

1ère vidéo : Eric Feltrino, directeur des Etudes, responsable de la SLAM

Eric Feltrino, directeur des Etudes à la Fondation Don Bosco, livre les éléments clés du fonctionnement de la classe SLAM et les objectifs poursuivis. L'exemple de Julien illustre le parcours d'un jeune qui retrouve un sens à sa scolarité grâce à la construction d'un projet professionnel réalisé au sein de cette classe relais.

  • Le fonctionnement de la classe SLAM : alternance de périodes de cours, de périodes de stages et de construction d'un projet personnel
  • Les évolutions de la classes SLAM et les adaptations nécessaires durant les cinq années de fonctionnement.
  • L'exemple de Julien qui retrouve un sens à ses apprentissages.

 

 

2e vidéo : Bernard Chastang, directeur de la Fondation Don Bosco Nice

Bernard Chastang, chef d'établissement, dans la seconde interview, s'exprime sur l'origine du projet. Au moment de la fermeture des 4e et 3e technologiques, il fallait trouver une alternative au décrochage scolaire des élèves en difficulté. L'installation d'une antenne du Valdocco Nice, structure sociale, confiée à Emmanuel Besnard, salésien de Don Bosco, finalise la démarche initiée il y a cinq ans.

  • Il faut inventer des démarches innovantes pour répondre aux besoins spécifiques des élèves décrocheurs
  • Chaque réussite individuelle est une belle aventure !
  • La création de nouvelles filières pour aider les élèves qui ont encore du mal à poursuivre leur apprentissage.
  • Le recours à des fonds privés, « auprès des palaces de la Cote d'Azur » pour assurer la formation et l'insertion professionnelle des jeunes en difficulté.

 

 

Bernard Chastang donne le fil directeur de l'initiative : « On est dans la tradition de Don Bosco. On cherche des solutions et on va voir les personnes qui peuvent aider les jeunes. Depuis 1815, ils continuent de répondre présent ».

 

 

Hélène Boissière-Mabille
26 septembre 2014

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

En cette période de vacances, DBA vous propose un mot du jour en image...

mot du jour 25 07 17

(cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Thème : Visite du provincial au Vietnam (voir la page Facebook de la famille salésienne

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Clara et de Medline
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Hugo
Voir l'article

Avis de recherche  - Award du meilleur film
étranger au FestiClip 2017 (Portugal)
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite