Bailleul cubes2 355Cent Ans... Un siècle... Une éternité pour les élèves du collège. Dans le cadre de la commémoration du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, les élèves de 6è à la  3è du Collège Immaculée Conception de Bailleul ont été sensibilisés au travail de mémoire à partir de leur propre histoire.

 

 

Un mur de mémoire

Bailleuil 355 Le parcours d'un membre de la famille des élèves "mort pour la France"Des élèves de 6è ont travaillé sur l'histoire et le sens des monuments aux morts de leurs communes respectives. D'autres, en 5ème et 4ème, ont retracé le parcours d'un membre de leur famille « mort pour la France ». L'ensemble des travaux forme désormais un mur du souvenir au sein du collège. Enfin, les élèves de 3ème, après avoir visité des lieux de mémoire et étudié la guerre durant leur cours d'Histoire, ont réalisé une installation artistique sur le thème du Centenaire de la Grande Guerre, en lien avec les professeur d'Histoire et d'Arts.

 

Chaque élève était invité à peindre, sur un carreau de 15x15 cm, sa représentation du conflit.

 

L'ensemble des réalisations ont ensuite été cuites puis assemblée sur 3 cubes qui ont été implantés à proximité du Monument aux Morts de Bailleul pour les commémorations du 11 novembre. Tous les élèves ont été invités à participer aux commémorations, à Bailleul. Ces travaux ne sont en réalité qu'une étape dans un parcours de mémoire bien plus vaste sur l'histoire et la mémoire.

 

 

 

  Monsieur Bernard, Professeur d'Histoire-Géographie

Collège Immaculée Conception, Bailleul

4 décembre 2014

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 Dominique De Lat : La pédagogie de Don Bosco, c'est la présence


Mot du jour

Est-ce un enfant ou un chien qu’on appelle ?

C’est vrai qu’elle est un peu rétro, mais elle trouve que cette tendance de plus en plus répandue de vouloir nommer son enfant de façon très originale, d’utiliser le prénom pour en faire un être unique, risque de prêter le flanc aux moqueries, et surtout ôte au prénom tout son sens.

Pour elle, un prénom, c’est important. Il s’inscrit dans une culture, évoque une figure tutélaire, dit, par son étymologie, quelque chose de beau, et, par ce biais, fait entrer l’enfant dans la communauté des hommes et l’inscrit dans une longue lignée. Il se cherche aux sources de l’intime, pas dans une lecture récente, ou parmi les personnages d’une série télé. Choisir un prénom, ce n’est pas non plus le joyeux exercice de la fabrication d’un mot inédit.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...