Liege-Conference-Sybille-Mertens-003-Le mardi 2 décembre, la paroisse Saint-François de Sales de Liège accueillait Sybille Mertens, dans le cadre du cycle de conférences organisé à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. Pendant une heure, cette docteur en sciences économiques a partagé sa vision du monde et répondu aux questions des visiteurs, venus nombreux. Verdict ? Le monde change et, pourvu que chacun accompagne ce mouvement, l'avenir s'annonce plus juste et l'économie de demain plus équitable. De l'optimisme, donc.

 

 

L'assistance patiente face à l'autel, transformé en pupitre le temps de la soirée. Malgré la neige qui tombe dehors et le froid glacial qui règne à Liège, une centaine de visiteurs se sont déplacés pour entendre Sybille Mertens. Il faut dire qu'en plus d'être une experte en économie sociale et solidaire, celle-ci est une fidèle paroissienne, « mère catéchiste, ce qui ne gâche rien », commente même un habitué.

 

Pendant ¾ d'heure, il n'a été question, finalement, que d'un monde en plein changement. Certes, le système économique que nous connaissons « a apporté beaucoup de confort et de bien-être », mais il n'est pas conçu pour dissoudre les inégalités sociales. Pire : il ne peut que les aggraver. Et Mme Mertens de rappeler ce chiffre : « Un tiers des Européens vit en-dessous du seuil de pauvreté ».

 

Des initiatives foisonnantes, une économie en plein essor

Liege-Conference-Sybille-Mertens-002-Le constat des nombreuses lacunes du système capitaliste a conduit de nombreux économistes à diagnostiquer sa « mutation », dynamisée par de multiples initiatives, globales ou locales, et rassemblées sous le terme d'« économie sociale et solidaire ». « Une économie encore marginale, de niches », précise Sybille Mertens, mais dont l'importance est souvent sous-estimée : « 18% de notre économie fonctionne selon ce modèle. 1 personne sur 3 travaille dans ce secteur, qui attire par ailleurs, en Belgique, plus d'1,5 million de bénévoles ».

 

Rien qu'à Liège, les magasins Oxfam, les salles de cinéma des Grignoux, le producteur d'énergie Ecopower, les épiceries bio ou les nombreuses coopératives tendent à prouver la vitalité de ce secteur économique.

 

Cette vitalité, cependant, dépend étroitement du bon-vouloir des citoyens-usagers-consommateurs-investisseurs-travailleurs que nous sommes tous. Acheter dans une épicerie bio est certainement moins dans nos habitudes, et ni les prix, ni les facilités d'achats ne nous y incitent de prime abord. Néanmoins, cet acte permet à cette économie de se développer, et à tous ceux qui la portent de subsister. « Nous avons le choix de vivre comme nous l'entendons, conclue Sybille Mertens. Mais, si nous voulons continuer à vivre sur Terre, il est nécessaire de prendre soin de notre patrimoine. »

 

Et d'aller à l'encontre de certaines (mauvaises) habitudes. Allez ! Encourageons-nous en disant qu'il n'est pas trop tard, et que l'espoir est sauf. Comme souvent ici-bas, chacun, aussi petit soit-il, peut faire beaucoup pour le plus grand nombre.

 

Rémi Favresse
Don Bosco Aujourd'hui
04 décembre 2014.

 


Mot du jour

En cette période de vacances, DBA vous propose un mot du jour en image...

mot du jour 25 07 17

(cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Thème : Visite du provincial au Vietnam (voir la page Facebook de la famille salésienne

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Clara et de Medline
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Hugo
Voir l'article

Avis de recherche  - Award du meilleur film
étranger au FestiClip 2017 (Portugal)
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite