Maseilles Madagascare 1 355Florian Lucchini était élève à Don Bosco Marseille de 2008 à 2014. En juillet 2014, il est parti avec 11 jeunes gens âgés de 20 à 35 ans, à Madagascar, accompagnés de Soeur Virginie Merel. Cette expérience l'a marqué. Il en témoigne auprès de des élèves du lycée Don Bosco de Marseille. Il fait réfléchir les jeunes sur leur choix de vie. Et vous, vous seriez prêts à partir en 2015 ?

 

 

CAMP MISSION D'ETE
MADAGASCAR 2015

 4 juillet - 3 aout 2015

 

WE de formation :  du 4 au 8 juillet  2015
Camp à Madagascar du 8 juillet au 3 aout 2015

 

Téléchargez Volontariat Madagascar 2015

 

Le projet Madagascar a été lancé en 2014 par l'association de Volontariat salésien, le V.I.D.È.S en collaboration avec l'association Grandir Dignement, fondée par David et Hélène Muller, membres du V.I.D.È.S. L'expérience a connu un tel succés en 2014, que les soeurs reprennent le même projet en juillet 2015. (Téléchargez le descriptif du Volontariat Madagascar 2015).

 

Le projet Madagascar est un volontariat d'été à Antanarivo auprès de jeunes prisonniers. Ce volontariat consiste à rencontrer et aider les animateurs dans leur travail auprès des jeunes détenus et dans un centre de rééducation.

 

Florian est allé dans les deux centres où travaille l'association Grandir Dignement : le centre de rééducation Mandrosoa et le quartier des mineurs de la maison centrale Antanimora. Le premier accueille une petite centaine de jeunes de 9 à 17 ans qui ont commis des petits délits ou ont été placés là parce que considérés comme des « cas sociaux ». Dans le second sont incarcérés une centaine de jeunes de 13 à 17 ans qui, la plupart du temps, ont commis de graves délits.

 

 

Recueil des impressions sur le vif par l'animateur en pastorale du lycée

 

Le témoignage de Florian Lucchini a fortement marqué les jeunes et les a invité à réfléchir sur leur propre vie. Raphaël Janiec, animateur en pastorale scolaire a recueilli les propos des jeunes. Le résultat : un bel instantané sur le regard des jeunes et sur leur choix de vie.

 

Marseille Madagascar 2 355Florian Lucchini ancien élève à Don Bosco Marseille intervient en heure de PastoraleRaphaël Janiec : Que pensez-vous de la démarche de Florian ?

 

Chloé : « C'est extra de donner de l'espoir à des enfants qui n'ont peut-être pas d'avenir, c'est génial ! »

 

Raphaël Janiec : En quoi la démarche de Florian peut-elle t'inspirer dans ta propre vie ?

 

Chloé : « Ce n'est pas un million d'Euros qui peut rendre heureux mais l'espoir, l'amour et la chance d'avoir un avenir ».

 

Paul : « Dans ma vie j'aimerais voyager sans m'arrêter de découvrir de nouvelles sensations ».

 

Laëtitia : « Dans ma propre vie, je vais faire plus attention à ne pas penser qu'à moi ».

 

 

 

 

 

Marseille Madagascar 3 355Raphaël Janiec : Pour toi le temps du volontariat, c'est quoi ? Un temps perdu ou une façon de préparer l'avenir ?

 

 

Christophe : « Avant de se croire les "arbitres" du monde", il vaudrait mieux commencer par préparer notre avenir avant de penser à celui des autres... c'est un égoïsme nécessaire. »

 

Laëtitia : « Le volontariat c'est une façon de préparer l'avenir pour moi ».

 

Jérémy : « Une façon de CHANGER l'avenir des autres ».

 

 

Propos recueillis par Raphaël Janiec

Institut Don Bosco Marseille

16 janvier 2015

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

Pour aller plus loin

L'association Grandir dignement : www.grandirdignement.org

Le VIDES : www.vides-france.com

La lettre du VIDES : découvrir d'autres témoignages des volontaires aux quatre coins du monde

Téléchargez le descriptif du Volontariat Madagascar 2015.

 


Mot du jour

Ce lundi des vacances automnales, 
J’ai envie d’être en ballade
Comme Abraham.
J’ai envie de croire au matin qui m’appelle
Qui me sort de mon programme
Comme Abraham.

C’est fou ce qu’on s’trimballe
D’urgences et de trucs à 100 balles
Les moutons sous le lit,
Le désert dans l’rétro !

Tiens ce matin m’appelle,
Il compte sur moi,
Ouvre mon toit,
Aux étoiles,
Que je ramasse à la pelle.

Un matin qui croit en moi,
Pour larguer les amarres,
Oser faire du neuf !
L’inconnu que je croise,
A un pays à m’accorder
Il faut juste se lever !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite