Inter Campobosco PACA 0009Plus de 130 participants venant des maisons salésiennes de Marseille à Nice ont ouvert le premier des quatre temps forts régionaux, les « Inter Campobosco ». En moins de vingt heures, les jeunes ont goûté à la formule du Campobosco, la formule R.A.P. : Réflexion, Animation, Prière !

 

 

Réunis quatre semaines après le rasssemblement, les Animateurs en Pastorale Scolaire (A.P.S.) font le bilan de cet Inter Campobosco : « Les jeunes sont revenus enthousiastes, et nous font davantage confiance, partage Sylvie de Pastré Grande Bastide de Marseille. La célébration les a marqués et les a bien rejoints. Pour moi, c'était un très beau moment passé avec les jeunes. Cela crée une belle dynamique pour notre pastorale scolaire. »

 

Préparation dans les maisons salésiennes

 

Place aux réactions des jeunes de Don Bosco Marseille

 

Anthony : « J'ai beaucoup apprécié la présentation de nos talents. »

Sylvain : « J'ai apprécié le concert des jeunes de Nice, les sketchs et certains jeux. »

Nicolas : « Je retiens de cette rencontre la bonne humeur des gens, leur sociabilité et la joie de tous. »

Mandji : « Pour ceux qui ne sont pas venus, je voudrais dire qu'ils ne savent pas ce qu'ils ont loupé, on s'est trop amusés ».

 

Recueillis pas R. Janiec,
adjoint en pastorale scolaire
à Don Bosco Marseille

 

En octobre dernier, les A.P.S s'étaient retrouvés pour préparer les grandes lignes des deux temps d'animation, à savoir la veillée et la célébration itinérante. « De retour dans notre établissement scolaire, cela n'a pas été évident de réunir les jeunes le midi, confie Marie-Odile de Don Bosco St Cyr. Nous avancions pas à pas. Au final, même si l'animation n'a pas été facile à mener pour les jeunes, ceux-ci étaient heureux de la faire. » « Chez nous, deux jeunes ont été moteurs et ont entraîné les autres sur une danse », ajoute Cathy de Pastré Grande Bastide. A Don Bosco Marseille, deux jeunes, Nicolas et Vianney, ont intégré l'équipe d'animation de veillée avec Florian, un ancien élève de cet établissement et David du Mouvement Salésien des Jeunes. L'équipe du Campobosco était présente pour assurer les chants et l'orchestre, composée de salésiennes et salésiens de Don Bosco.

 

L'Inter Camposbosco, le jour J

 

A 18 heures, ce vendredi 13 février l'équipe de la Navarre est prête à accueillir les groupes. Une boisson et un gâteau les attendent. Les groupes montent s'installer dans leur dortoir. Le repas est servi dans la foulée. L'équipe d'animation est prête pour permettre aux jeunes de passer une superbe soirée. Chaque groupe apporte sa couleur entre la danse, le chant et le jeu. Inspiré par la  Don Bosco Académy, Nicolas et Vianney, jouent deux jeunes rejetés de l'école et de leur famille, qui montreront qu'ils ont des talents d'animateurs, lors d'une porte ouverte de cette école du spectacle ! Un temps de prière, préparé par Toulon Bon Accueil et introduit par le songe des neuf ans par les jeunes de Don Bosco Nice – Nazareth, est vécu dans un climat de silence et de méditation. Le père Jean-Marie Petitclerc vient clore cette belle soirée par le mot du soir.

 

« Cela crée une belle dynamique pour notre pastorale scolaire. »

 

Le lendemain, après le petit déjeuner, plusieurs danses du Campobosco sont lancées par David et Florian. La célébration itinérante, préparée par Sévigné, Pastré Grande Bastide de Marseille et Don Bosco St Cyr, fait entrer chaque participant dans une réflexion autour de la Parole de Dieu : "Vous êtes le sel de la terre. Vous êtes la lumière du monde". Un grand tableau du logo du bicentenaire, porté par les Salésiens Coopérateurs, circule dans les groupes. Chacun y met sa signature pour montrer qu'il a participé à ce temps fort. Ce tableau réapparaîtra au Campobosco du mois d'août prochain. Après un temps à la chapelle, Simon-Pierre, chargé du programme "Défi citoyenneté 2025", présente aux jeunes par la vidéo, Jefferson, jeune Colombien, qui viendra partager au Campobosco son expérience de jeune maire de la République des Enfants.

 

Un Inter campobosco- PACA pour 2017 !

 

Le bilan avec les APS se poursuit. Déjà des idées fusent pour un prochain temps fort : mettre plus de réflexion, ajouter un temps sportif, permettre aux jeunes d'échanger plus... Les animateurs ont le projet de remettre cela en 2017 ! Mais avant, il y aura le Campobosco du mois d'août et les trois prochains Inter Campobosco pour l'ouest (20-21 mars à Giel, 61), le Rhône Alpes - Alsace (27-28 mars à Ressins, 42) et la région Nord-Belgique francophone (17-18 avril à Bailleul, 59).

 

Ci-dessous la vidéo : relecture par Vincent Trân de Don Bosco Nice...

 

 

Vincent Grodziski, sdb

12 mars 2015

 

Inter Campobosco PACA 0007Le Songe des neuf ans par les jeunes de Don Bosco – NiceInter Campobosco PACA 0008Des mises en scènes bien animées

 

Inter Campobosco PACA 0004Des animations pour se connaitreInter Campobosco PACA 0011Les APS de Sévigné à Marseille et Don Bosco à Saint Cyr

 

Inter Campobosco PACA 0006Autour de la Parole de Dieu : "Vous êtes le sel de la terre"Inter Campobosco PACA 0005Vivre et célébrer ensemble le temps d'un week end

 

Vincent trân, salésien de Nice, présente ce que les jeunes ont vécu...

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite