Marseilles 3pLes 11 apôtres « semeurs d'espérance » ont pris la décision de partir à La Navarre pour participer à la « party » salésienne avec d'autres établissements scolaires de la région PACA. L'inter Campobosco du point de vue Don Bosco Marseille, place aux jeunes !

 

Tout a commencé autour d'une table afin de partager des pizzas au feu de bois. Et ensuite, direction Malpassé pour rejoindre nos amis de l'établissement scolaire Sévigné. Nous sommes accueillis par M. Lenormand, le directeur de l'établissement et le staff pastoral dans cette joie qui nous transforme. M. Charveriat nous propose de faire une visite de l'établissement. Nous passons par « la chambre historique » où tout a commencé. Tous « les trésors » de l'école Sevigné sont là. N'oublions pas que le plus grand trésor, ce sont les jeunes. Nous suivons notre guide de haute montagne ; on descend, on monte des escaliers et nous entrons à l'improviste dans les classes pour faire de la pub pour notre Lycée, Don Bosco Marseille ! Sylvain présente les Bac Pro, Vianney – Thibault sa section d'art et Nicolas le Bac Technologique. Puis, départ pour La Navarre.

 


Au collège La Navarre, nous sommes accueillis par les jeunes de l'établissement, et après le repas, le temps de la veillée est arrivé. Elle est animée par un ancien élève de notre établissement, Florian Lucchini, et les jeunes de notre établissement : Nicolas Zagari et Vianney – Thibault Brucher. Chaque établissement prépare un jeu et nous finissons par le mot du soir.

 

Au retour, nous nous sommes posé une question : Quels sont nos critères pour déterminer ce qui est prioritaire et pour discerner ce qui passe et ce qui demeure ?

  

Anthony : « J'ai beaucoup apprécié la présentation de nos talents »

Anthony : « J'ai beaucoup apprécié la présentation des talents par les jeunes. Tout le monde était de bonne humeur. Côté négatif, c'est que nous sommes tous très coincés pour danser et chanter. En plus, la rencontre était trop courte et il n'y avait pas le temps pour échanger entre jeunes en petits groupes. »

 

Sylvain : «J'ai apprécié le concert des jeunes de Nice, les sketchs et certains jeux » 

« Je suis venu pour vivre dans l'ambiance des pélés précédents, m'amuser, découvrir un joli coin de France. J'ai apprécié le concert des jeunes de Nice, les sketchs et certains jeux qui étaient méli-mélo.»

  

Marseilles 5pMarseille 2p

Nicolas : « A ceux qui ne sont pas venus, ils ont raté de bonnes tranches de rires »

Je retiens de cette rencontre, c'est la bonne humeur des gens, leur sociabilité et la joie de tous. La rencontre était une surprise car je n'ai pris connaissance de mon rôle qu'une heure avant le spectacle et il fallait avoir de l'imagination pour l'animation. Pour ceux qui ne sont pas venus, ils ont raté des filles, et de bonnes tranches de rires avec les gens qui étaient présents avec moi ».

 

Mandji : « J'ai beaucoup aimé ce que le Lycée Sévigné et Don Bosco Nice – Nazareth a fait »

« J'ai beaucoup aimé ce que le Lycée Sévigné et Don Bosco Nice – Nazareth a fait. J'ai rencontré des gens que je connais et j'ai beaucoup aimé la visite du Lycée Sévigné. Côtés négatifs de la rencontre, c'est que j'ai trouvé qu'il y avait trop de chants et trop de danses. Je dois reconnaitre que venir à la Navarre était une surprise car je ne pensais pas m'amuser autant. »

 

Raphaël : « Ce que je retiens, c'est la visite du Lycée Sévigné et l'ambiance à la salésienne »

« J'y suis allé pour faire la fête, m'amuser et prier. J'ai essayé de parler avec des filles mais bon, ça n'a pas marché. J'ai apprécié le concert, la danse même si je ne sais pas danser et les chants étaient beaux. Ce que je retiens, c'est la visite du Lycée Sévigné et l'ambiance à la Salésienne. Les rencontres et l'ambiance étaient magnifiques. »

 

 

 

 

Raphaël Janiec
adjoint en pastorale scolaire Don Bosco Marseille
26 mars 2015


Mot du jour

Est-ce un enfant ou un chien qu’on appelle ?

C’est vrai qu’elle est un peu rétro, mais elle trouve que cette tendance de plus en plus répandue de vouloir nommer son enfant de façon très originale, d’utiliser le prénom pour en faire un être unique, risque de prêter le flanc aux moqueries, et surtout ôte au prénom tout son sens.

Pour elle, un prénom, c’est important. Il s’inscrit dans une culture, évoque une figure tutélaire, dit, par son étymologie, quelque chose de beau, et, par ce biais, fait entrer l’enfant dans la communauté des hommes et l’inscrit dans une longue lignée. Il se cherche aux sources de l’intime, pas dans une lecture récente, ou parmi les personnages d’une série télé. Choisir un prénom, ce n’est pas non plus le joyeux exercice de la fabrication d’un mot inédit.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages

Multimédia

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Sur l’échiquier de la vie
(Prix du Public - FestiClip 2016)
www.festiclip.eu

Journées Mondiales Salésiennes Missionnaires 2017
Le clip d'introduction
(source : ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...