Ressin trefle d or 2 avr2015 pCette journée du 2 avril 2015, journée Don Bosco, a connu trois temps forts : la messe du Jeudi Saint en fin de matinée, d'abord. Puis, après le repas festif, l'après midi des marches du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. Enfin, la soirée de fête et la remise des Trèfles d'or. Témoignage du père Heny Christophe, salésien de Don Bosco.

 

 

 

 

La messe du Jeudi Saint

La chapelle accueille chacun dans un décor renouvelé. Dans l'allée centrale, une grande table a été dressée, ornée de fleurs et de lumignons. Sur la table à l'entrée ont été déposés le pain et le vin, un grand panier gourmand, fruit du travail de la ferme et donc des jeunes qui y ont contribué. La grande croix est ornée d'un drapé blanc. Trois cents personnes sont disposées de part et d'autre de la table, car une centaine de paroissiens se sont joints aux deux cents élèves de Ressins qui sont présents ce jour là pour cette fête du dernier repas de Jésus. Cette année, nous avons la joie d'accueillir John Paul, jeune diacre indien ordonné depuis deux mois, qui finit sa formation à Lyon et qui fait l'homélie sur cette très belle page de l'évangile du lavement des pieds. La participation active et attentive de tous les participants est sensible dans la qualité du silence et l'enthousiasme des chants de l'assemblée. Chacun pouvait dire en sortant, comme les disciples d'Emmaüs : « Notre cœur n'était-il pas brûlant en nous... » Cette célébration a été forte et significative du lien entre Ressins et les villages environnants, nous en étions réconfortés.

 

Les marches du bicentenaire

Après le repas festif, nous avons marché pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Don Bosco, sur trois circuits. Un plus court a été l'occasion d'une découverte de la nature autour de Ressins : les abeilles et le miel, le bois et son utilisation dans la construction, les chants d'oiseaux et une reconnaissance de végétaux. Une deuxième marche de 8 km en direction de Coutouvre, a permis une halte pour quelques instants de réconfort et de jeux éducatifs. La troisième plus sportive est allée vers Jarnosse sur une douzaine de km à travers bois et champs, sur routes et chemins ; certains l'ont faite à la course. A l'arrivée, la douche et le goûter ont été très appréciés.

 

La remise des Trèfles d'or

La soirée des Trèfles d'or a commencé avant le repas du soir par la projection des films réalisés par les élèves. De l'amusement à la poésie, les cinq films des groupes pouvaient encore influencer le jury. La veillée s'est ouverte sur la présentation des films des grandes animations de l'année, dont les thèmes étaient : "En mémoire de la guerre de 1914", "Western casino", "Pirate", "Monde de Disney" et "Cirque. Le but était de faire passer une bonne soirée aux autres et que chacun puisse s'impliquer dans la soirée en exprimant ses talents au service de la réussite de leur groupe, Chaque groupe est aussi l'occasion d'une rencontre entre classes qui n'ont pas d'affinité naturelle, mais qui doivent collaborer pour une soirée où chacun aura trouvé sa place. Cette soirée a aussi vu la présentation du groupe de danse et une animation de chaque groupe de classes. Notre ami Chris Mahum a enflammé la salle avec quelques unes de ses chansons. Ce sont les terminales STAV et les classes de 3e qui ont gagné cette année sur le thème "En mémoire de la guerre de 14". Ils auront la joie d'aller au Futuroscope pour passer une grande journée au début du mois de mai. Merci à chacun pour sa participation, et à Alain et Bernard pour avoir porté ce projet tout au long de cette année. Bravo.

 

Henri Christophe
Salésien de Don Bosco
Communauté de Ressins
Lycée agricole de Ressins, Nandax


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite