Liege VanMeerbeeck Conference Bicentenaire Le 7 mai dernier, la paroisse Saint-François-de-Sales de Liège accueillait le neuropsychiatre et psychanalyste Philippe Van Meerbeeck, dans le cadre du cycle de conférences organisé à l'occasion de l'année du bicentenaire. Invité à s'exprimer sur le thème du jeune et de sa « quête d'idéal », le fondateur du Département pour adolescents et jeunes adultes du Centre Chapelle-aux-Champs de Woluwe a notamment rappelé à l'assistance l'impossibilité humaine de « vivre sans croire ».

 

« Chez tous les humains, la question de Dieu est éminemment inconsciente, et l'envie de croire : présente et agissante. Dès lors, comment vivre sans convictions, sans croire en rien, sans croire en soi et en l'autre ? Impossible... »

 

S'inspirant du philosophe Michel Serres, qui réclame une nouvelle « philosophie de l'histoire » susceptible de donner un sens au passé (et, à travers lui, au présent), P. Van Meerbeeck rappelle la grille de lecture historienne du moine cistercien Joachim de Flore. Au XIIe siècle, celui-ci avait fragmenté l'Histoire en trois temps : « le temps du Père, le temps du Fils et le temps de l'Esprit ». Une grille efficiente pour décomposer le temps de l'adolescence.

 

Les trois temps de l'adolescence

« Le temps du Père apparaît entre 12 et 15 ans, quand l'adolescent découvre son corps. Un corps capable de donner la vie. Dans les peuplades reculées, les rites initiatiques et la séparation des filles et des garçons permettent aux jeunes de vivre sereinement le passage de l'enfance à l'âge adulte ». Or, d'après P. Van Meerbeeck, un tel passage « manque cruellement à nos jeunes d'aujourd'hui, qui font face à un vide absolu à ce moment de leur vie. »

 

Le rôle du père, à cet instant, est essentiel pour séparer l'enfant de sa mère et l'aider à grandir. Si le père naturel ne prend pas la place qui lui est dévolue, le jeune lui cherchera des « pères de substitution », notamment sur le net, mais ceux-ci occuperont cette place de manière « abusive, perverse. Par un excès de réponse pseudo-spirituelle (en ayant des réponses absolues à tout), ils empêcheront toute évolution ultérieure du jeune vers les deux autres temps ».

 

« C'est souvent lors de cette étape que le jeune est attiré par des mouvements comme Daech, précise P. Van Meerbeeck. Ce dernier se présente au jeune avec trois formules chocs :

  • Sacrifie-toi à nos côtés : tu défendras une cause juste ;
  • Tu vis dans un monde impur peuplé de mécréants : la vérité est ici ;
  • (aux filles) Viens fonder une famille avec un héros. Viens aider les enfants syriens.

Tout cela fait sens pour un jeune dans un monde aussi absurde ! C'est ainsi que l'on fait de lui une machine à tuer et de la poudre à canon ! »

 

Le temps du Fils intervient entre 14 /15 ans et 17 ans. Pendant cette phase, l'adolescent découvre qu'il est « l'égal du père, ce qui l'amène à avancer dans la vie et à se construire ses propres convictions ».

 

Le temps de l'Esprit (de 18 à 25 ans), enfin, « encourage la concrétisation et la mise en pratique de l'idéal que l'on s'est construit. »

 

L'image « séduisante » de Jésus pour les jeunes d'aujourd'hui

« Comment faire la vérité avec nos jeunes ? », interroge P. Van Meerbeeck. Citant A. Malraux, il lui apparaît nécessaire de « réintégrer les démons dans l'homme, pour réintroduire les dieux et éclairer la voie qui arrache l'homme à la bête ».

 

« Notre rôle à nous, parents, éducateurs... est de reparler de l'Histoire avec les jeunes. De faire la vérité sur les aspects sombres de l'Histoire de l'Eglise, sur les croisades et les humiliations vécues par l'Islam dans le passé. De dépoussiérer, enfin, les différentes croyances et institutions ».

 

Dans cette optique, Jésus apparaît comme « un jeune de trente ans, entouré de compagnons et venu apporter le chahut dans un monde religieux conformiste. Il abolit toute idée de sacrifice humain, et nous montre par sa vie que le divin est d'abord dans l'homme, dans l'idée de l'amour, dans la puissance du désir, de l'amitié, de la pulsion amoureuse, de la rencontre avec l'autre ». En cela, son image est séduisante pour les jeunes d'aujourd'hui.

 

Et P. Van Meerbeeck de conclure : « C'est dans l'expérience de la rencontre que l'on découvre le transcendant. »

 

 

Paroisse Saint-François-de-Sales

Repris par Rémi Favresse

21 mai 2015

A lire aussi sur 2015.don-bosco.net...


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Adrien

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite