Croisiere Diamon Paris pteQuel bon vent pousse ces jeunes de Caen et de Lyon à Paris ? Une semaine à la mer ! C'est un projet préparé depuis un an dans les établissements de Caen et de Lyon.  Il s'agit de faire vivre cette expérience à des jeunes en raccrochage scolaire grace à  l'association Diamond avec Jean-Marie Petitclerc et leurs éducateurs. L'objectif est d'inviter les jeunes à aller encore plus loin.

 

Réunis à Paris, les jeunes des classes "relais" des lycées salésiens L'Institut Lemonnier de Caen et des Minimes à Lyon font connaissance. Ils ont en vue leur prochain départ en voilier dans les îles anglos-normandes, avec l'association Diamond, créée il y quelques années par Jean-Marie Petitclerc. Ils sont venus à trois : Aymeric et Mathéo de Caen en classe Rebond, et Hugo de Lyon, en classe CPL (Classe Préparatoire au Lycée). Ils seront rejoints par deux jeunes filles. Un jeune s'est désisté au dernier moment... Il a décroché du projet. « Il faudra trouver autre chose ».

 

 

Le projet de la croisère en mer avec l'association Diamond aura lieu du 20 au 28 juin. Pour faire connaissance, l'équipe pédagogique a choisi de se retrouver à Paris pour partager un temps de visite du musée de la Marine. Les parcours des jeunes sont très différents. L'objectif de cette rencontre est aussi qu'ils en sachent un peu plus sur leur futurs co-équipiers avant le départ.

 

« Mon objectif était de tenir au moins une journée »

 

Croisisere Diamond Aymeric 180Aymeric de la classe Rebond« J'étais en classe électro technique explique Aymeric, je n'allais plus en cour. Je suis allé en classe Rebond où j'ai suivi trois stages : un en électricité, le deuxième au Super U et le troisième chez les pompiers. Au Super U, j'ai tenu une semaine ! »

 


« L'objectif d'Aymeric, explique Anne-Marie Tiberge, responsable du projet de la classe Rebond à l'Institut Lemonnier, c'est de tenir une journée. Il y avait beaucoup de ruptures dans son parcours. Déjà en troisième, il ne venait pas en cours. »

 

 

« Ces jeunes, on y tient ! on ne va pas les lâcher ! »

Croisiere Diamond MatteoMathéo de la classe RebondL'accompagnement des jeunes tient de l'art de l'équilibre pour les accompagnateurs. Car les classes relais n'entrent pas dans un format académique. Les professeurs tentent tant bien que mal de faire rentrer leurs heures de cours et d'accompagnement dans leur quota d'heures de prof. « Ce sont des dispositifs à revoir chaque année, explique Anne-Marie Tiberge, qui, pour préparer l'an prochain, s'inspire du dispositif de la classe relais de la Fondation Don Bosco de Nice . Cette année, on avait 50 heures, mais on a fait 200 heures. Ces jeunes, on y tient ! On ne va pas les lâcher ! ». La relation de confiance avec le jeune est indispensable. Cela demande beaucoup de temps pour décrypter le parcours qui a amené celui-ci à décrocher.

 

 

« Ça me redonne confiance en moi »

Croisiere Diamond Hugo180Hugo, en CPL aux Minimes« Le problème, explique Anne-Marie Tiberge, est que les jeunes sont souvent orientés dans une filière qui ne leur plait pas. On les retrouve en classe de seconde dans une attitude d'opposition. Après, tout s'enchaine. Ils arrivent souvent après un conseil de discipline. »

 

« Avec Mathéo, on a réussi à lui sortir la tête de l'eau. On avait des difficultés à voir dans quelle direction aller. Certains jeunes ont beaucoup de mal à dire leur ressenti. On lui a donné un petit coup de pouce. »

 

Hugo est en Classe Préparatoire au Lycée à Lyon. Il a redoublé sa troisième. Il ne se sentait pas d'aller en classe professionnelle. « J'avais perdu confiance en moi. Les échecs de la troisième m'ont marqués. » C'est l'émulation dans cette classe à faible effectif qui l'a soutenu. « Des filles m'ont motivé à réussir ». Aujourd'hui il est fier : « D'autres jeunes sont allés en filière professionnelle, qui leur convenait mieux. Moi ce que je voulais, c'était la filière générale. Ça me redonne confiance en moi. »

 

 

« La croisière, c'est prendre à nouveau le cap »

Et aujourd'hui, en fin d'année, la croisière c'est quoi pour vous ? «Avec la croisière, c'est larguer les amarres » s'exclame Jean-Marie Petitclerc. « Prendre à nouveau le cap » renchérit Angélique Blin, sa collègue.

 


Pour les jeunes, avec leurs mots, c'est «découvrir quelque chose de nouveau. L'aventure, quoi.»

 

 

Propos recueillis par Hélène Boissière Mabille

4 juin 2015

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Adrien

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite