Veyrier CE2 Rhone Alpes Salesienne C'est sous un soleil radieux et le regard bienveillant de Don Bosco que les classes de CE2 de la région Rhône-Alpes se sont réunies à Veyrier le 29 mai dernier, dans l'enceinte de l'établissement La Salésienne. Une première qui en appelle d'autres, tant la joie des enfants a été manifeste tout au long de la journée !

 

Dans le car qui conduit les CE2 de Mme Anne-Laure Ducroux (Directrice et institutrice de l'école Notre-Dame des Minimes à Lyon), les enfants serinent une chanson vieille comme le temps : « Trois petits chats, trois petits chats, trois petits chats chats chats ». Levés de bonne heure, ils n'en sont pas moins surexcités à l'idée de partir en excursion de l'autre côté de la frontière franco-suisse, à Veyrier (à 3km de Genève) ! Même la technique ancestrale du Roi du silence n'a aucun effet...

 

Pour la première fois, les classes de CE2 des écoles salésiennes de Lyon, Thonon, Briançon, Gières et Veyrier se sont données rendez-vous en Suisse pour se rencontrer, partager, échanger, jouer et prier. Ou, pour reprendre les termes de Daniel Federspiel durant la célébration : pour vivre « une journée de joie, d'amitié et de prière ».

 

Veyrier CE2 Rhône Alpes Salesienne Cor

Jeux et magie

Accueillis par une petite collation, les élèves sont bientôt mélangés et dispersés dans 24 petits groupes. Le Directeur de La Salésienne Alain Thiébaud explique les consignes : pendant deux petites heures, ils vont participer à des jeux sportifs qui exigeront coopération et entraide. Le cor des Alpes donne le coup d'envoi vers 10h30 : les enfants accourent vers les 6 ateliers, dispersés dans la cour et le préau. Au programme : « échasses », quizz, relais divers, course au ballon, jeu de construction...

 

Au milieu des rires et des cris, Papi et Bagatelle assistent stoïquement aux exploits des uns et des autres. Et quand, d'aventure, certains ateliers s'achèvent plus tôt que d'autres, les enfants se rassemblent aussitôt autour de la marionnette pour réclamer des tours de magie à son propriétaire ! « Choisis une carte », demande alors le clown Papi. Systématiquement, le même étonnement, le même émerveillement face aux tours de passe-passe. Et la même question : « comment tu fais ? »

 

« Dans une école Don Bosco, il faut des élèves et des adultes joyeux »

Mais après le repas, Papi a disparu. Rassemblés dans le préau, quelques 650 jeunes vont vivre un temps de célébration. Il est 13h30 quand la chorale accueille le Père Daniel et le Père Jean-Michel, Prêtre de la paroisse de Gap et membre du trio des Prêtres. « Ce matin, commence le Provincial Daniel Federspiel, je me suis présenté devant vous en clown. Mais maintenant, je suis le Père Daniel ! ». Des « oh ! » étonnés accueillent la révélation.

 

Veyrier CE2 Rhône Alpes Salesienne Chorale

Les enfants écoutent attentivement l'épisode des Noces de Cana. Le Père Daniel commente : « Ici, pas besoin de mariage, mais c'est la fête, et pour la fête : il faut la joie ! Qui ressentait de la joie ce matin ? » Des mains se lèvent spontanément. « Dans une école de Don Bosco, il faut des élèves et des adultes joyeux... »

 

Après un petit concert de cuivres et une démonstration de théâtre par les 8e année (équivalent de la 6e en France), les groupes se dispersent dans les autocars. Pour les chefs d'établissement, cette première est un succès. Durant le trajet qui les ramène à Lyon, elle et sa classe, Mme Ducroux avoue espérer que cette « première ouvrira sur d'autres expériences communes ».

 

Les enfants aussi, sans aucun doute !

 

 

 

 

Rémi Favresse

18 juin 2015

 

Veyrier CE2 Rhône Alpes Salesienne Arrivee Veyrier CE2 Rhône Alpes Salesienne Jeux

Veyrier CE2 Rhône Alpes Salesienne Repas Veyrier CE2 Rhône Alpes Salesienne Celebration

 


Mot du jour

Comme des billes de cristal
Des gouttes d’eau gelée
Brillent de mille feux
Sur les feuilles d’un pommier
C’est un régal !

L’enfant dans sa candeur
Voudrait les posséder
Ses yeux pétillent de joie
Tellement il les désire
Il approche ses doigts
Afin de s’en saisir
Dans le creux de sa main
Les perles tant convoitées
Fondent : voilà la fin !
L’espace d’un instant
Et tout a disparu…

La beauté n’appartient à personne
On l’aime pour elle-même
Pas seulement pour soi-même
Elle est universelle
Et s’offre gratuitement
À celui qui l’accueille

Vouloir la faire sienne
Fait fuir la merveille.

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite