livre Don Bosco arabe L'Ecole Don Bosco de Kenitra (Maroc) publie un livre sur Don Bosco intitulé « L'homme qui donna sa vie pour les jeunes ». Il a été écrit en arabe par le professeur d'arabe, Mohamed Habhouh. A l'occasion du Bicentenaire, le livre a été présenté largement. Il a été bien reçu par les parents, les enfants et l'équipe éducative.  Le père José Vega, responsable de la communauté de Kenitra au Maroc, à l'origine de cette initiative, interview le professeur qui s'est chargé de cette présentation originale de la vie de Don Bosco.

 

 

 

Le livre du Professeur Habhoub est un livre original. Il a le style des "fioretti" et peut être lu autant par des enfants que par des adultes qui souhaitent connaitre les principes éducatifs de Don Bosco. Nous souhaitons que ce livre soit connu et utilisé comme référence pour vivre l'esprit de Don Bosco dans un contexte culturel très différent de celui dans lequel il a vécu. Merci au Professeur Habhoub de son amour pour Don Bosco et son intérêt à le faire aimer et apprécié dans le milieu musulman.

 

José Vega : Depuis quand connaissez-vous Don Bosco ?

Professeur Habhoub : Je travaille à l'Ecole Don Bosco de Kenitra depuis 1990, et peu à peu j'ai découvert Don Bosco, surtout les dernières années, grâce à des salésiens qui nous ont organisé des conférences, des commentaires sur l'application de la pédagogie de Don Bosco.

 

José Vega : Qu'est-ce qui vous a motivé à écrire ce livre sur Don Bosco ?

P. H : Ce qui m'a marqué, c'est le dialogue, l'approche des enfants, l'amour du métier et la préoccupation pour tous les élèves, l'importance de l'éducation dans tous les milieux... Pour moi, Don Bosco est l'exemple d'un vrai éducateur et un homme de religion. Je souhaite que tous les hommes religieux, quelque soit leur religion, prennent Don Bosco comme exemple.

 

José Vega : Combien de temps vous avez employé pour ce travail ?

P. H : J'ai demandé quelques livres en français et en arabe, je les ai lus avec une attention et pendant six mois j'ai écrit les événements de la vie de Don Bosco en m'inspirant de la pratique pédagogique dans nos milieux et dans nos familles marocaines.

 

José Vega : Vous êtes un professeur d'arabe et musulman, quel est l'apport de Don Bosco pour éduquer les enfants musulmans ?

P. H : L'amour de Dieu, le dialogue, la présence de l'éducateur, la joie, la tolérance, le sérieux, le système préventif.

 

José Vega : Vos conseils aux parents, aux collègues professeurs et aux enfants ?

P. H : Aimer toujours les enfants, en s'approchant d'eux afin de les connaitre et de mieux les guider.  Pour les parents, faire confiance aux éducateurs et entretenir le même dialogue avec les enfants. Garder toujours l'espoir dans l'avenir de chacun, en vivant le présent dans la joie et l'optimisme.

 

 

 

Propos recueillis par le père José Vega,

responsable de la communauté à Kenitra, au Maroc

2 juillet 2015

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Au début d’une aventure, chacun bénéficie de la «  chance du débutant ».

Un signe bienveillant du destin, de la Providence, nous indique que nous sommes sur la bonne voie, nous conforte dans notre décision de relever le défi.

Viens ensuite l’épreuve de l’initié, ce chemin de patience où se mesurent les volontés, les déterminations.

Là se distinguent deux catégories de personnes : celles qui persévèrent et celles qui baissent les bras.

Puis se dessine l’assaut du conquérant, l’ultime épreuve, où seul le plus fort, le plus déterminé, atteint son but. Mais certains ont fourni tant d’efforts et ont tant omis de se ménager qu’ils cèdent parfois malheureusement tout près du but

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi