Bon Accueil accrobrancheSensations fortes dans la cour de récré de la maternelle Bon Accueil. L'établissement a installé un « accrobranche » pour initier les petits à l'activité.... A l'occasion du bicentenaire de Don Bosco.

 

Développer la confiance en soi, apprendre à vaincre ses appréhensions... ce qui se joue dans la cour de récré de la maternelle Bon Accueil, ce ne n'est pas que de la détente. Depuis quelques mois en effet l'établissement a tendu, entre les trois platanes de la cour, un petit accrobranche. A presque 3 mètres du sol, les bambins de 3 à 6 ans peuvent ainsi prendre un peu de hauteur.

 

Vaincre les appréhensions

« Evidemment tout se fait en respectant les règles de sécurité strictes et en présence d'un adulte », précise Jean Gleizez, professeur de Français et guide de haute montagne. Figurant parmi les porteurs du projet, il avoue qu'imposer l'idée n'a pas été une promenade de santé.

 

Il a fallu vaincre les appréhensions d'une partie de l'équipe éducative et des parents d'élèves.

 

Mais désormais tout le monde est satisfait de cette initiative qui pourrait bien être unique en France, sourit Catherine Porcher, directrice de l'école primaire. « Elle s'inscrit d'ailleurs dans le prolongement du message de Don Bosco qui a voulu instaurer une pédagogie de la réussite dans un climat de joie et de confiance mutuelle. »

 

Accessible aux bambins de maternelle, la structure fait des envieux du côté de l'école primaire. CP comme CE1 pourraient bien, de temps à autre, avoir aussi l'occasion de voir l'école d'un peu plus haut.

 

P.-H. C
Le journal de Toulon
19 novembre 2015

 

 


Mot du jour

 La tendresse. Qui mieux que Marie pour nous la transmettre ? Nous célébrons justement aujourd’hui son cœur immaculé. 

Demandons lui qu’elle fasse grandir en nous la chasteté. Surtout demandons cette qualité du regard pur et limpide. « La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière. » En un tel regard, les jeunes ne se voient pas jugés, mais grandis. Car ce regard ne s’impose pas, n’envahit pas, mais, comme saint Jean Baptiste, laisse toute la place à la lumière de Dieu.

Immaculé, c’est aussi cette générosité maternelle. « Tout jeune qui entre dans une maison salésienne est sous la protection spéciale de Marie Auxiliatrice » disait Don Bosco. À nous de savoir rendre la tendresse miséricordieuse de Dieu présente. 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...