benoit goffin eric vanderstukken 001 En Belgique francophone, douze écoles portent les valeurs de Don Bosco. Pour en témoigner, Eric Vanderstukken, directeur de l'école fondamentale Don Bosco à Liège et Benoit Goffin, directeur du collège Don Bosco à Woluwe-Saint-Lambert, livrent leur expérience.

 

 

Que retenir de la pédagogie de Don Bosco et de son message ?

Benoit Goffin : Le message de Don Bosco se résume par sa pédagogie de la prévention. Son but est de rendre le jeune autonome dès que possible. Don Bosco voulait donner aux jeunes en difficulté des outils pour qu'ils puissent se débrouiller dans la vie, trouver leur chemin. Il ne s'agit pas de dire où ils doivent arriver, mais d'aller les chercher là où ils sont et de voir jusqu'où on peut les conduire dans l'excellence d'eux-mêmes.

 

Eric Vanderstukken : Trois regards sont posés sur le jeune, sur l'enfant, mais aussi sur le collègue, le directeur, le président du Pouvoir Organisateur (autre nom, en France, du chef d'établissement)... D'abord, un regard d'affection. On a besoin d'être sécurisé, de trouver sa place, d'être connu et reconnu. Ensuite, un regard de confiance, quand quelqu'un arrive à l'école. Et puis, un regard d'espérance. Dans une école salésienne idéale, aucun éducateur ne peut désespérer d'un enfant ou d'un collègue, de sa direction. Le projet doit être mené jusqu'au bout. On se bat pour essayer de provoquer chez l'enfant cette recherche de l'excellence. L'important, dans l'éducation salésienne, est de ne pas enfermer la personne... Même si cela a été dur jusque-là, on peut toujours essayer de repartir sur autre chose. Cela nous fait évoluer, nous apporte une force, dans la vie et dans le métier.

 

Et quelles sont les attitudes concrètes que suscite cette pédagogie ?

Benoit Goffin : C'est une pédagogie de la joie, de la confiance et de la solidarité. À notre époque, anxiogène et hyper connectée, l'important est de proposer des activités qui donnent de la joie. Nous développons notamment une activité théâtre. Le but est de faire en sorte que les jeunes se rendent compte que l'éducation humaine prime sur l'éducation scolaire. Le plus important est l'apprentissage de la vie en commun, la vie avec les autres. Et notre écoute des jeunes est inconditionnelle.

 

Eric Vanderstukken : Il s'agit même d'apprendre qui est l'autre, qui est différent de moi. Lui porter de l'intérêt, avoir confiance en lui, lui laisser de la place... On peut faire cet apprentissage-là à l'école. Chez nous, éduquer prime sur enseigner. Nous avons décidé d'institutionnaliser ces valeurs, de continuer à les développer. C'est un ilot de résistance !

 

 

« Comment voulez-vous standardiser
une relation d’éducateur à éduqué ?
C’est impossible ! »

 

Quel type de projets menez-vous dans vos écoles, en lien avec ces valeurs ?

Eric Vanderstukken : Il s'agit surtout d'une attitude quotidienne. On utilise une méthode d'écoute, les gens peuvent déposer leurs soucis, la parole est sécurisée. J'accorde une attention particulière aux enseignants. Je souhaite voir aussi chez les adultes les valeurs qu'on développe chez les enfants.

 

En quoi est-il important de fêter le bicentenaire de Don Bosco cette année ?

Benoit Goffin : Ce qui est important, c'est que nous sommes passés d'une école congréganiste tenue par des religieux à une école organisée et gérée par des laïcs. Il y a des intuitions de départ, qu'il faut changer, adapter à la société.

 

Eric Vanderstukken : Don Bosco a dit : « J'ai fait le brouillon, vous mettrez les couleurs ! » Il a l'intuition de nous donner des lignes directrices, qu'il faut ensuite incarner. Comment voulez-vous standardiser une relation d'éducateur à éduqué ? C'est impossible !

 

Benoit Goffin : Le piège potentiel du bicentenaire serait de contempler l'icône, de la vénérer, alors qu'il ne s'agit que d'une image qui doit renvoyer au travail qui doit être fait, inventé... Il faut être prophétique !

 

Concrètement, qu'avez-vous organisé dans vos établissements à cette occasion ?

Benoit Goffin : Nous sortons du cinquantenaire de notre école, et ce que nous avons présenté lors de la journée du 23 octobre c'est ce que nous avons vécu au moment de la célébration de notre cinquantenaire.

 

Eric Vanderstukken : On a senti qu'il fallait commencer à mieux prendre soin du groupe adulte et de ce qui se passait sur le plan relationnel. Le bicentenaire a servi de marchepied symbolique pour pouvoir inclure cette dimension dans le nouveau projet d'établissement. Le 23 octobre, nous avons présenté une chorale avec tous les collègues, les membres du PO. Nous avons chanté une chanson créée par notre équipe, qui mettait en valeur notre projet. J'en retiens ces paroles : « Et si on travaillait comme on ne l'a jamais fait ! »

 

 

 

Extrait de la revue Entrées Libres, la revue de l'Enseignement catholique belge
Site Internet : enseignement.catholique.be
www.entrees-libres.be
14 janvier 2016

 

 

Le bicentenaire : un tremplin !

 

À l'occasion du bicentenaire, le réseau Don Bosco a organisé des temps de réflexion et des festivités tout au long de l'année. Isabelle Rosière, coordinatrice de l'équipe «Bicentenaire », nous en propose un bref écho.

 

« C'était l'occasion d'un nouveau souffle, de remettre à jour les valeurs de Don Bosco, d'en discuter, de les mettre en œuvre. Différents moments ont été programmés. Une exposition de photos sur la pédagogie de Don Bosco a été réalisée par des étudiants de Saint-Luc ; une comédie musicale a été présentée au Collège Don Bosco de Woluwe-Saint-Lambert, avec des jeunes de Belgique et de France. Et bien sûr, on a lancé le Défi citoyenneté 2025. Toutes ces initiatives ont eu comme évènement-phare la journée pédagogique organisée le 23 octobre au Théâtre Saint-Michel à Bruxelles, qui a rassemblé nos douze écoles, représentées par plus de mille personnes.

Un travail sur le thème de la relation a été mené en guise de préparation à cette journée. Chaque école a pu partager sur scène un talent sur ce thème.

 

Cela a généré une dynamique très forte, et on compte bien continuer à alimenter cette réflexion dans les années à venir ! »

 

 

 

Pour aller plus loin

Le 23 octobre, des pratiques à partager à Bruxelles

En Belgique : « La relation avant tout »

 

 

 

 


Mot du jour

Dans toute recherche de foi, il n’y a pas un catalogue de valeurs mais une personne : Jésus, qui nous pose une question : « Pour vous qui suis-je ? » Certains répondront un sage, un des grands inspirés de notre histoire humaine !

« Tu es le Messie de Dieu ». Jésus accepte cette profession de foi de Pierre, mais tout de suite, il chasse les rêves de puissance et de triomphe des disciples.

Souvent nous sommes habités par des rêves de réussite, de reconnaissance. Au cœur de notre marche de foi, il y a quelqu’un qui nous invite à Le reconnaître. Reconnaître qui est Jésus, c’est accepter son chemin de serviteur souffrant et marcher librement à sa suite. L’Evangile n’est pas un carcan, mais un appel à nous livrer, telle une voile, au vent de l’Amour !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • 6e Congrès de l’éducation salésienne

      6e congres education citoyen 04 Le 6e congrès de l’éducation salésienne s’est tenu à Lyon Ecully (Valpré) les 6 et 7 avril. Il a rassemblé 170 participants appartenant au Réseau Don Bosco autour du thème « Eduquer à la citoyenneté ». En 2015, le réseau don Bosco avait lancé le programme « Défi Citoyenneté ». Organisé par le service formation des Maisons Don Bosco , ce congrès, a été l’occasion d’approfondir les enjeux et de partager autour des expériences menées dans les diverses institutions.Logo video80

      Lire la suite

    • Défi Citoyenneté : grand rassemblement des lycées de l’Ouest

      defi citoyennte ouest 2018 03 "Sais-tu siffler?" "Veux-tu être mon ami?" Au Valdocco, Don Bosco avait le génie de faire de chaque jeune un protagoniste. Aujourd'hui encore, les jeunes découvrent, dans les établissements salésiens, les magnifiques ressources qu'ils portent en eux, et la beauté de les partager. C'est un peu ça l'ambition de nos écoles : ouvrir des espaces où scintillent les étoiles de la confiance en soi, brûle l'émotion de grandir, et se transmet la joie de le faire vivre aux autres. Le 11 avril 2018, deux cents jeunes de Pouillé, Saumur, Giel et l'Institut Lemonnier étaient rassemblés à Giel pour le célébrer ! Thibault, membre du Conseil Vie Lycéenne de l'Institut Lemonnier, a résumé en trois mots cette belle journée ensoleillée: s'exprimer, faire connaissance, partager.Logo video80

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite