animateurs en pastorale don bosco 003 « Une excellente session dans la continuité de celle de l'année dernière : de beaux échanges, de vrais témoignages, un enseignement solide » rapporte un participant à la session des Chefs d'établissement et des APS qui s'est tenue les 18 et 19 janvier 2016 à Lyon au centre Jean Bosco. Cette année encore, cette session des chefs d'établissement des maisons salésiennes, et de leurs adjoints et animateurs en pastorale scolaire a marqué les esprits.

 

 

Il y a une attente énorme des jeunes vis-à-vis des animateurs en pastorale sur la question de la mort. « Pourquoi la mort ? Qu'y a-t-il après ? Où est mon ami qui s'est suicidé ? » Comment mettre des mots justes.

 

Les objectifs de cette session du service formation étaient de :

  • Eclairer les notions: vie, mort, achèvement, Royaume des cieux, vie éternelle
  • Déceler la manière dont ces questions affectent les jeunes
  • Se donner ensemble des repères pour mieux accompagner les jeunes.

 

Un enseignement solide

Les intervenants ont montré les enjeux philosophiques, théologiques et pastoraux des mots utilisés. On retient quelques propos lumineux de Jean-Noel Dumont, professeur au Collège supérieur de philosophie de Lyon :

  • C'est raisonnable de penser le mystère : Voulez-vous priver vos élèves des questions sur le mystère, ils vont remplir ce vide par autre chose. L'ignorance fait la lie du fanatisme.
  • La mort fait violence à notre nature : Jésus ne dit pas : c'est un « mauvais moment à passer ». C'est l'affrontement à l'absurde, à l'absence, au mal.
  • Le jugement dernier est une délivrance : Il faut sortir l'idée de jugement=punition, c'est une délivrance. Si je ne suis pas jugé, ma vie se clôt sur un destin.
  • Qu'est-ce qu'être sauvé ? Etre soi-même sous le regard de Celui qui vous aime.

 

Les intervenants, Jean-Noël Dumont, philosophe, et Régine Maire, bibliste, ont éclairé, de manièrent lumineuse, le thème. Il est urgent de donner un sens juste aux mots de vie, de mort, d'accomplissement, de Paradis, enfer, pour permettre aux jeunes d'affronter le mystère avec vérité.

 

Isabelle, Rodolphe, Anne... des témoignages vrais

Trois animateurs en pastorale scolaire des établissements salésiens ont pris la parole pour parler de ce qu'ils vivent sur le terrain. Isabelle Rizzo, APS au collège Sévigné à Marseille, a su traduire avec émotion le parcours de deuil qu'elle a fait vivre à une élève de 5e qui a perdu sa sœur dans un accident de voiture. Rodolphe Fiort, APS à l'ESTIC à St Dizier, a parlé d'une initiative très particulière de faire vivre une visite au cimetière à tous les jeunes de l'établissement. Anne Weider, APS à Don Bosco Witthenheim, a expliqué pourquoi elle a voulu parler de bonheur lors de la célébration funéraire de son mari.

 

De beaux échanges entre chefs d'établissements et adjoints en pastorale

animateurs en pastorale don bosco 001 L'équipe de l'établissement Don Bosco WittenheimLes établissements se sont donnés ensuite des pistes pour aborder cette problématique dans l'établissement. Par exemple, à la Salesienne (St Etienne), créer un oratoire ; à Don Bosco Saint-Cyr, vivre en équipe de vrais temps de relecture ; à Sévigné, développer un parcours pour être présent auprès des jeunes qui vivent le deuil.

 

« Il nous faut apprendre à être présent et disponibles à nos jeunes, à nous préparer à les accueillir dans leur deuils et dans leur rapport à la mort » rappelle Alain Normand, Chef d'établissement à Sévigné-Marseille.

 

Des jeux, pour aborder le thème autrement

On connaît la formidable créativité des animateurs du week-end : Sœur Anne Orcel et Père Vincent Grodziski. Elle n'a pas fait défaut. Sur la modèle des grands jeux du Campobosco, les deux animateurs ont fait vibrer la cinquantaine de participants au son du métronome. Chaque équipe partait avec un crédit temps qui s'écoulait au fil de la soirée, perdant des minutes précieuses, qu'elle reprenait si elle gagnait à l'un des jeux  proposés, inspirés de Dixit, ou Times up... Au final, les équipes gagnantes ont accepté de de partager leur temps aux presque mourants... bon joueurs... Comme quoi, jouer sur des thèmes graves, c'est possible !

 

L'an dernier, c'était l'intériorité. Cette année, la vie et la mort.... Pour les participants à ces sessions, il est devenu évident qu'il ne faut pas avoir peur de parler de ces questions. Prenons le temps. Il en va de la responsabilité de chacun.

 

Hélène Boissière-Mabille
28 janvier 2016

 

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e8

Indispensable, pas indispensable une ou un meilleur ami ? Pas forcément, mais reste qu’elle ou il est souvent là. Ce lien s’enracine fréquemment dans la petite enfance. Nos jeunes interviewés en attendent du soutien, de la bienveillance.

Pour William avec un meilleur ami on se doit de conjuguer les verbes « rigoler » et « épauler ». Tara résume bien le sentiment de beaucoup : «… quelqu’un qui essayera de faire en sorte que je prenne toujours un bon chemin… qui m’aidera à avancer dans ma réflexion… avec qui je peux débattre… qui pourra m’accompagner dans les difficultés de la vie… qui sera toujours là. »

Question : Que sont nos amis devenus… ?

Voir le 8è épisode : Un meilleur ami ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite