jeanne d arc thonno stop gaspillage 002 A Thonon, l'école Jeanne d'Arc a réussi à mobiliser les enfants autour de la chasse au gaspillage dans sa cantine. Les clés de réussite : une nouvelle organisation du restaurant qui pousse les enfants à l'autonomie et une bonne communication.

 

« A la maison aussi je dois finir mon assiette, c'est normal ». Pour Lucie, comme ses camarades de l'école primaire Jeanne d'Arc, la lutte contre le gaspillage alimentaire est adoptée. Au menu ce jour-là, émincé de poulet, riz et salsifis. Et bien que ce ne soit pas forcément des mets plébiscités par les enfants, les assiettes sont vides. Au mur, un tableau affiche la performance de la veille : 12, 50g de déchets-seulement-par plateau, alors que le gaspillage en restauration scolaire représente généralement 30 à 40% du repas.

 

Une réduction du gaspillage exemplaire

Comment l'institution a-t-elle réussi à mettre les déchets à la diète ? L'établissement de Thonon a profité de la refonte de son restaurant scolaire il y a deux ans pour repenser son self. Principale mutation : le restaurant est désormais éclaté autour de différents îlots où l'autonomie est la règle. Les 400 usagers quotidiens de la cantine se servent ainsi à volonté en entrée froide et accompagnement. Résultat : « les enfants régulent eux-mêmes leur quantité », se réjouit le chef d'établissement, Céline Delamotte. Et cette autorégulation s'est traduite par une consommation exponentielle de crudité (dopée par la composition libre de son assiette) et, surtout, une économie de plus de deux tonnes de marchandises chaque semestre.

 

jeanne d arc thonno stop gaspillage 001 jeanne d arc thonno stop gaspillage 003

 

« Ce sont les consciences que l'on éveille »

« Au-delà de ces bons résultats, ce sont les consciences que l'on éveille au niveau des enfants » confie le chef d'établissement qui constate : « ce sont les plus petits qui font le plus attention. Les lycéens ont déjà eux de trop de mauvaises habitudes. Le travail doit se faire en amont. » « Cette chasse au déchet produit d'autres effets bénéfiques, c'est moins d'eau, moins d'électricité, moins de sacs-poubelles », relève Pascal André, responsable de restaurant pour le prestataire 1001 repas. « Et si tout le monde faisait cet effort, au final, il y aurait moins de production intensive et de meilleures conditions d'élevage ».

 

 

Virginie Borlet
Le Dauphiné Libéré
11 février 2016

 

 

En chiffres

 

  • Entre le 1er septembre et le 30 novembre, 297 kg de déchets ont été collectés sur 17 109 passages à l'école Jeanne d'Arc. Cela représente en moyenne 17,4 g par plateau.
  • Dérisoire par rapport à la moyenne nationale qui s'élève à 160 g par plateau.

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

Dans la communication entre les êtres humains, la voix joue un rôle très particulier. Voix d’hommes, voix de femmes, voix d’enfants, chacune a sa tessiture et son timbre reconnaissable entre mille. Certains ont une voix chaude, vibrante, alors que d’autres ont une voix blanche, voire froide. Entre ces extrêmes, quantité de nuances… La voix est aussi un vecteur de la personnalité de celui qui parle ou qui chante, ce qui joue sur l’écoute de l’auditeur, son adhésion ou son opposition aux propos. Ce n’est pas pour rien que les chanteurs travaillent leur voix, leur façon d’émettre les sons ; ce n’est pas pour rien que les acteurs travaillent leur élocution ; ce n’est pas pour rien que les hommes politiques prennent des cours pour rendre plus convaincant leurs discours !

Qu’elle soit parlée ou chantée, la voix est un des organes essentiels de la communication entre les humains, mais aussi de la communication avec le Seigneur : « Seigneur, entends ma voix qui te supplie ». (Ps. 85)

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite