defi citoyennete ouest lancement 003 Près d’une quarantaine d’élèves, délégués de l’Institut Lemonnier, du Campus de Pouillé, et du lycée Don Bosco Giel, se sont réunis le vendredi 4 mars autour du Défi Citoyenneté. Ce programme, lancé en septembre dernier dans le réseau Don Bosco, a pour but de développer plus de citoyenneté dans les établissements scolaires Don Bosco.

 

La République des Enfants :
décès du Père salésien Javier de Nicolo

 

pere javier de nicolo 002

Inspiration du Défi Citoyenneté, la « République des Enfants » est un projet créé par le Père salésien Javier de Nicolo, dont nous venons d'appendre le décès le 22 mars 2016. Au bout d'un programme d'intégration en quatre étapes, les enfants, vivant dans la rue, arrivent à la Florida, un établissement scolaire destiné à leur donner envie de vivre comme futur adulte dans la société et à prendre en main leur destin. La « Florida » est confiée, chaque année, à un Conseil Municipal, dirigé par le maire, un jeune élu parmi les jeunes et composé de jeunes.

 

à lire aussi sur DBA : «La République des Enfants a perdu son Père. » 

Les objectifs de cette journée du 4 mars étaient triples : partager entre jeunes les initiatives mises en œuvre dans leur établissement ; préparer la rencontre de mai autour du développement durable ; transmettre de nouvelles idées pour développer le Défi Citoyenneté dans le réseau.

Le 14 septembre à Lyon, le Père Daniel Federspiel, Provincial des salésiens de Don Bosco, avait remis à chaque jeune délégué une clé USB, avec des photos, vidéos, textes, en disant : « Vous allez entrer dans vos maisons avec vos idées. Aujourd'hui, c'est vous qui allez proposer. Et ce sera à nous, adultes, de nous adapter. » Ce « nous », s’adressait à l’ensemble du réseau Don Bosco, composé de 90 « maisons » — établissements scolaires, œuvres sociales, paroisses — Aujourd’hui cette invitation s’adresse aux adultes des Conseils de direction, des trois établissements de l'Ouest, venus ce 4 mars au collège Don Bosco de Giel pour écouter les jeunes.

Bérangère : « On peut s'enrichir les uns les autres »

Le premier temps d’échanges a permis aux jeunes de partager les initiatives dans lesquelles ils sont pleinement acteurs : fêtes du lycée, organisation d’actions solidaires, équipe de médiation, accueil des nouveaux élèves, gestion des foyers en internat... Sans compter que, dans certains lycées, des jeunes se sont organisés pour créer un Conseil Citoyen de Vie Lycéenne (C.C.V.L.), à l'exemple de celui de l'Institut Lemmonier. Ils y expérimentent : la recherche d’idées, la délibération, la réalisation de nouveaux projets.

Pour Bérangère, lycéenne au Campus de Pouillé, porte-parole d’un groupe : « On a pu échanger entre établissements. C'est très intéressant. On peut s'enrichir les uns, les autres ».

 

 

Les Conseils de Directions du réseau Don Bosco cherchent la meilleure manière d’accompagner les jeunes

Le deuxième temps a été consacré aux échanges entre adultes : cette créativité des jeunes oblige en effet à réfléchir sur une organisation des établissements qui donne plus de places aux idées et aux projets des jeunes.

Rendez-vous au 11 mai au Campus de Pouillé

Dans l'Ouest, les jeunes sont motivés. Ils ont la tête pleine d'idées. Et surtout ils veulent motiver les autres élèves. Avec cette rencontre, c'est une nouvelle étape du Défi Citoyenneté qui est franchie. Déjà, la date du 11 mai est prise pour un prochain rendez-vous au Campus de Pouillé sur le thème du Développement durable. Ce ne seront plus 12 jeunes de chaque établissement qui seront invités, mais 100 ! En mutualisant leurs expériences, ces jeunes se préparent à construire la société de demain.

Hélène Boissière-Mabille
24 mars 2016

 

Le Défi citoyenneté

 

Le programme a été lancé en août et septembre 2015 par une tournée en France et Belgique de Jefferson, maire de la République des enfants de Bogota en Colombie.

Le Défi Citoyenneté, cherche à répondre à la question : comment former d'honnêtes citoyens ? Chez Don Bosco, cela passe par la pratique. Il s'agit avant tout de mettre le jeune au centre du projet ; l'adulte accompagnera la préparation, la réalisation et l'évaluation du projet. C'est l'enjeu de ce programme : donner la possibilité aux jeunes de prendre des responsabilités, d'élaborer des idées et leur donner les moyens de les réaliser, à l'exemple de ce projet (film) initié par les jeunes de l'institut Lemmonier (Caen).

 

 

 

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite