Daniel Gouilly Institut Lemonnier Caen C’est parti pour deux nouvelles années, 2016/2018, avec 20 participants aux Fondements de la Salésianité ! Cette formation, proposée par le service de formation des Maisons Don Bosco, veut permettre, en six sessions de deux jours, d’approfondir la pédagogie salésienne. Pour en savoir plus, écoutons le témoignage de Daniel Gouilly, participant au parcours 2014-2016.

 

« Il y a quelque chose de magique dans ce parcours. Je reste marqué par le groupe que l'on forme, en dépit d'une très grande hétérogénéité au départ : enseignants, cadres éducatifs et administratifs, sœurs salésiennes.... Cette hétérogénéité est une richesse, à l'image des communautés souhaitées par Don Bosco à l'origine. Nous cheminons ensemble au fur et à mesure des sessions, organisées par le service de formation. Des paroles se libèrent. Des liens d'amitié se créent. Nous pouvons nous dire les choses, partager nos expériences, sans nous juger.

 

fondement salesianite centre jean bosco 001 fondement salesianite centre jean bosco 048

 

Un approfondissement de la pédagogie salésienne

Lors de la dernière session, Jean-Marie Peticlerc nous a parlé de Xavier Thevenot. Ce prêtre théologien qui porte un regard audacieux sur l'Eglise et le monde m'a impressionné. Il a transposé les idées phares de Don Bosco sur le plan séculier - comme Don Bosco, lui-même, a été amené à le faire en son temps. Il a dépoussiéré l'amorevolezza. Il a tenu une parole vraie tout en restant dans sa fonction de prêtre et de théologien. Son exemple nous invite d'approfondir notre regard sur le jeune et notre façon d'aborder les choses.

 

fondement salesianite centre jean bosco 026 fondement salesianite centre jean bosco 012

 

« J'ai vécu ces temps de formation comme des temps de respiration et de recul. »

Dans ma mission de chef d’établissement, j'ai vécu ces temps de formation comme des temps de respiration et de recul. Débloquer deux jours et demi dans mon emploi du temps, c'est un réel luxe. Et pourtant, ce que je reçois est essentiel pour ma mission. A chaque fois, cela a été très bénéfique pour l'établissement. Je me rappelle certains changements, qui ont eu lieu à mon retour des Fondements de la Salésianité.

 

« Les sessions m’ont rendu plus ouvert. »

J'ai en mémoire des faits très précis où ma manière d'aborder des problèmes a modifié des choix. Les sessions m'ont rendu plus ouvert. Mais il y a aussi tout ce qui ne se voit pas. Il y a des effets d'ordre spirituel. Quand on suit les fondements, on rentre dans une démarche intérieure. On retourne à la source. Ce que j'aime dans cette formation, c'est cette possibilité, qui est donnée, d'offrir ces espaces de réflexion et d'intériorité. Ce sont de vrais espaces de ressourcement. C'est cadeau ! »

 

 

Propos recueillis par Hélène Boissière-Mabille
7 avril 2016

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 

Pour aller plus loin

Le nouveau site du service formation des Maisons Don Bosco : www.maisonsdonbosco.eu

 


Mot du jour

Louez-le (Dieu) avec harpe et cithare ; Louez-le avec cordes et flûte ; Louez-le avec des cymbales sonores… Ps.150

Les instruments de musique ont été utilisés, dès les origines, pour soutenir la voix humaine ou pour rythmer les pas de danse. David dansait avec sa harpe devant l’arche d’Alliance. L’apparition des divers instruments est à mettre en parallèle avec l’évolution des technologies, jusqu’à nos jours où la musique de synthèse est omniprésente dans nos cités. Pourquoi une si grande diversité d’instruments ? Pour rompre la monotonie et pour enrichir la palette des sons. Car chaque instrument a son caractère, sa personnalité. C’est ce qui a inspiré Hector Berlioz pour l’écriture de son Traité d’Instrumentation et d’Orchestration, paru en 1844. On y découvre non seulement les caractéristiques des sons émis par chacun, mais aussi le rôle qu’il peut jouer dans l’expression des sentiments et des émotions. Pour que la vie soit belle, chacun de nous est invité à jouer sa partition.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite